23.8 C
Mamoudzou
jeudi 28 septembre 2023
AccueilorangeLe binôme Nasma - Dhoulfikr représentera Mayotte aux Etats généraux des Droits...

Le binôme Nasma – Dhoulfikr représentera Mayotte aux Etats généraux des Droits de l’enfant à Paris

“Nous, les filles et les garçons, ce que nous voyons, c’est que nous n’avons pas les mêmes droits ni les mêmes libertés”. C'est une des répliques illustrant les échanges sur ce thème qui se sont tenus ce samedi 27 mai au collège Ouvoimoja de Passamainty.

Mayotte a pour la première fois cette année l’opportunité de participer aux Etats généraux des Droits de l’enfant (EGDE), dispositif national annuel créé en 2006. Pour choisir les représentants des jeunes qui partiront en délégation, 70 collégiens et lycéens de Mtsamboro, Doujani, Passamainty, Dembeni, Petite terre et Chirongui, accompagnés par l’association Haki Za Wanatsa et soutenus par les trente associations membres du Collectif CIDE* qu’elle fédère, ont répondu à l’appel du Conseil français des associations des Droits
de l’enfant (COFRADE).

Les 6 binômes ont pu faire plusieurs propositions pour aller « vers une égalité réelle hommes-femmes/filles-garçons » (thématique 2023) devant un jury composé de la Directrice régionale aux Droits des femmes et à l’Égalité (DRDFE), de la Substitut du Procureur en charge des mineurs, du représentant du Recteur, de la représentante du Club Soroptimist de Mayotte et du directeur de la Compagnie artistique Kazyadance.

Deux axes particulièrement focalisé : l’éducation (familiale et scolaire) et l’application des lois, dont certaines déjà en vigueur depuis plus de 20 ans. C’est le binôme de Chirongui,
composé de Nasma Ali et  Dhoulfikr Chamsidine qui a été le plus percutant, notamment sur « la nécessité de comptabiliser les heures effectives d’éducation à la vie affective et sexuelle dispensées auprès de chaque élève au cours de sa scolarité (pour atteindre le quota de 21h fixé par la loi de 2001) », mais aussi de « nommer dans chaque établissement des “référent.es égalité” » sans oublier d’inclure dans chaque réflexion/action leurs parents (dont plusieurs étaient dans la salle) pour faire évoluer les mentalités de la société sur ces questions.

Le binôme vainqueur

Nasma et Dhoulfikr partiront en novembre à Paris pour représenter leurs camarades devant les responsables politiques à l’Assemblée nationale.

L’ensemble des jeunes pourra également participer à la semaine des Droits de l’enfant qui se tiendra au même moment à Mayotte, à l’initiative de la  Convention nationale des associations de protection de l’enfance (CNAPE) et des Collectifs CIDE et Hifadhui Wanatsa.

 

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Halle de pêche, Koungou, Mayotte

La halle de pêche flambant neuve de Koungou détruite par un incendie

0
Par encore inaugurée et complètement détruite. La halle de pêche de Koropa est partie en fumée dans la nuit de mardi à mercredi, deux ans après l’incendie criminel de la mairie de Koungou. "Je suis écoeuré", témoigne le maire Assani Saindou Bamcolo

Crise de l’eau : « Le mois d’octobre va être très compliqué », annonce le ministre Philippe...

0
L’hebdomadaire Comité de suivi de ressource en eau se tenait ce mercredi en présence du ministre. Le niveau des retenues collinaires continuant sa chute, et l’apport supplémentaire de production d’eau potable ne se faisant pas avant un ou deux mois, le doublement du temps de coupures est à l’étude
SMAE, Vinci, LEMA, eau, Vigier, Mayotte

Manifestation pour l’eau : petit mouvement mais grand bruit au syndicat des Eaux

0
C'est une petite manifestation au regard de la cause : avoir de l'eau au robinet. Et qui contraste avec l'abondance des commentaires sur les réseaux sociaux. Le fatalisme l'aura emporté sur une mobilisation perturbée par un mot d'ordre diffus
CADEMA, Caribus, mobilité, sécurité, Mayotte

Insécurité dans les transports : tout n’a pas encore été tenté

0
Alors que les travaux du futur Caribus annoncent une mise en service partielle pour 2024, les caillassages des bus qui ne se cantonnent plus aux scolaires mais désormais aux soignants, interroge Mohamed Hamissi sur l’absence de mesures anticipatrices. Ce spécialiste des transports en propose plusieurs
Contraception, Mayotte

Semaine de la contraception : « La maternité doit être consciente et pas accidentelle »

0
Derrière un thème que l’on pourrait considérer comme hyper médiatisé, la contraception, se cache un phénomène de société où les hommes apparaissent encore comme les grands ordonnateurs de la fécondité féminine à Mayotte

Recent Comments