31.8 C
Mamoudzou
mardi 27 février 2024
AccueilEconomieCress et Ccas : Pour un meilleur développement face aux challenges professionnels...

Cress et Ccas : Pour un meilleur développement face aux challenges professionnels et sociaux

Symbolique signature entre les services de la Cress et de l’Udccas de Mayotte en vue de renforcer leur engagement commun au regard de l’insertion et du développement de l’entreprenariat social.

Direction la salle de réunion de la maison mère d’action sociale de Dembeni où était signée, ce jour, la convention de partenariat qui matérialise la collaboration technique déjà existante, depuis près de 4 ans, entre l’Union départementale des 17 CCAS de Mayotte et la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire locale (Cress). Une collaboration évolutive, d’accompagnement et de complémentarité où les actions et besoins terrain des agents sociaux sont remontés auprès des services Cress afin de déployer, en conséquence, les process nécessaires au bon fonctionnement de ce grand tout, visant à répondre aux nombreux défis sociaux de notre territoire notamment auprès des publics les plus éloignés du marché de l’emploi*.

Des nouveaux dispositifs

« On vous donne la boite à outils, à vous de l’utiliser selon votre propre vision en fonction de la situation rencontrée » , c’est en ces termes que le président de la Cress de Mayotte, Kadafi Attoumani, s’adresse avec bienveillant humour à la petite dizaine de responsables CCAS présents, introduisant par la même occasion, les dispositifs nouveaux qui leurs seront offerts d’ici peu, en plus de ceux déjà existants. Ils sont au nombre de 3 précisément. Le premier vise un accompagnement renforcé du porteur de projet dans l’élaboration, la structuration et la mise en place de son plan. Le second concerne le volet des marchés publics socialement responsables, priorisant justement une part de leur(s) achat(s) produit(s) et/ou services éthiques** en vue de favoriser les profils dont l’éloignement durable du marché de l’emploi est notoire. C’est près d’une dizaine de jeunes qui a déjà pu bénéficier de cette approche sur notre territoire au regard des nombreux chantiers en question.

Kadafi Attoumani « Le but de la Cress est d’apporter aux Ccas la formation et les outils dont ils ont besoin pour leur efficace accompagnement auprès de la jeunesse, des familles, des personnes handicapées et des personnes âgées de notre département… »

Le troisième aspire à assurer la pérennité de l’insertion professionnelle d’un travailleur, en situation précaire ainsi que les entrepreneurs, au moyen d’un micro-crédit de type solidaire. Sous forme de prêt pouvant aller jusqu’à 8 000 euros, cet outil se veut totalement personnalisé et personnalisable, calendrier et modalités de remboursement inclus jusqu’à 72 mois. « Le but de ce financement est d’appuyer réellement la dynamique d’insertion professionnelle de toute personne suivie par un Ccas. Sa capacité de remboursement prise en compte doit justement permettre de ne pas la mettre en difficulté en plus du travail d’accompagnement qui lui est offert » précise Kamal Youssouf, Directeur Cress Mayotte. Dans son travail de complémentarité prodiguée auprès de l’Udccas, les équipes Cress assureront la formation des agents Ccas en matière de connaissances pratiques et juridiques quant à la création d’entreprises ainsi que des dispositifs sociaux mis à disposition, propres à la Cress, qui permettront d’élargir la marge d’intervention des actions sociales terrain déjà en cours.

(de g. à d.) Kamal Youssouf, Said Salim et Kadafi Attoumani

La montée en puissance des CCAS

Cette officialisation est avant tout « la première action d’une longue liste » comme aime à le souligner Said Salim, président de l’Union départementale des Ccas de Mayotte. Une liste déjà bien dense au regard des nombreux chantiers, défis et priorités que la centaine d’agents Ccas endosse et pour lesquels, l’ingénierie et l’expérience de la Cress sont les bienvenues « avant tout au profit de la population ».

Said Salim « Je souhaite remercier la Cress pour son accompagnement depuis le 1er jour… »

Cette convention permettra par ailleurs d’harmoniser, voire d’élargir, le spectre d’actions et de connaissances des respectifs Ccas, n’ayant parfois pas les mêmes composition de services et/ou mode de fonctionnement: « Cette signature aujourd’hui est une formalisation d’outils déjà là qui vont permettre à ceux qui les utilisaient moins, de pouvoir en bénéficier sans pour autant avoir besoin d’augmenter les effectifs » souligne le président de l’Udccas.
Dans les axes de travail prioritaires à appuyer, en termes de développent social sur le territoire, se dessinent d’ores et déjà la lutte contre la pauvreté et l’accès aux droits, la petite-enfance par la création de crèches notamment, ainsi que le développent des ateliers et chantiers d’insertion (ACI) pour apporter aux jeunes des connaissances pratiques recherchées sur notre département vouées aussi à leur insertion professionnelle par la suite.

Convention fraichement signée au profit notamment du développement de l’entreprenariat social et de l’insertion de la jeunesse mahoraise

Du haut de ses 3 bougies de création, le tout jeune service Ccas de Mayotte peut tout de même être fier de ses rapides imprégnation, adaptabilité et montée en compétences pratiques reconnues, notamment par des actions de professionnalisation mutualisées, aussi soutenues par le Fonds social européen (Fse), qui avaient conduit, l’année passée et en janvier 2023 dernier, 3 des 17 Ccas à des échanges parrainés avec le Centre communal d’action sociale de la Ville d’Amiens. Des échanges qui appuient l’efficacité prouvée du concret et de l’entraide propre aux valeurs intrinsèques du Social. En somme un cercle vertueux qui n’est plus à prouver et pour lequel on souhaite la pleine concrétisation d’actions bénéfiques sur notre île.

 

MLG

 

*Avec ses 34%, le département de Mayotte représente le taux de chômage le plus important parmi tous les territoires français en plus du nombre important de sa jeunesse non qualifiée (65% des jeunes de moins de 30 ans sont sans diplômes selon les chiffres Cress)
** 28 acheteurs publics se sont associés à la politique d’achats socialement responsables et 187 marchés publics ont intégré une clause sociale, soit 862 984 heures d’insertion au bénéfice des personnes les plus éloignées de l’emploi (sources Cress)

Légitimes interrogations et saine curiosité déjà palpables, des agents des Ccas, au regard de la mise en place d’outils nouveaux en comparaison de ceux déjà existants.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Rachadi Saindou, CADEMA, 2024, Paris, JO, jeunes, emploi

Des jeunes mahorais pour encadrer les Jeux Olympiques de Paris 2024

0
A Mayotte, même si parler actuellement des jeux olympiques et paralympiques pourrait sembler un peu lunaire, grâce à la Communauté d'agglomération de Dembéni-Mamoudzou, 60 jeunes mahorais issus de la CADEMA sont sélectionnés pour participer à la sécurité de cet événement mondial
2024, Mayotte, nouvelle année

Ce qui a changé à Mayotte depuis le 1er janvier 2024

0
Chaque nouvelle année rime avec nouveautés. Nous avons fait le point sur ce qui change a Mayotte depuis le 1er janvier 2024.

Chirongui : Vacances, j’oublie tout…

0
Ou plutôt, j’apprends tout ! Et là fut bien le mot d’ordre de ce programme des réjouissances stratégiquement concocté par le Centre communal d’action sociale de ladite commune afin d’offrir, une fois de plus, vacances de rêve à ses jeunes concitoyens.

Des cadeaux de Noël pour les enfants en situation de précarité de Petite-Terre !

0
L’association d’actions sociales « Petite-t’espoir » a organisé une opération nommée « le sapin de l’espoir » ce mercredi 21 décembre dans l’enceinte de l’école primaire de Labattoir 1. Elle a consisté à offrir 500 cadeaux de Noël aux enfants dont les familles sont en situation de précarité.
Affiche Assises Industrie

Mayotte a reçu le label « Territoire d’Industrie » !

0
Jeudi 30 novembre, Bibi Chanfi, 2ème Vice-Présidente du Conseil départemental de Mayotte a ouvert les nouvelles Assises de l’Industrie de Mayotte, dans l’hémicycle Younoussa–Bamana du Conseil départemental, à Mamoudzou

Recent Comments