27.8 C
Mamoudzou
jeudi 22 février 2024
AccueilEconomieTransition Pro : sauvetage en cours grâce à l'appui du Medef

Transition Pro : sauvetage en cours grâce à l’appui du Medef

L'organisme habilité par l’État pour financer et sécuriser les reconversions professionnelles des salariés du privé, Transitions Pro, était en mauvaise passe, nous avait expliqué le président de son conseil de surveillance Marcel Rinaldy. L'arbitrage sur une réévaluation indispensable de la dotation sera rendu le 2 mars.

Sous-doté à hauteur de 300.000 euros, dont une petite partie, 14%, est allouée au fonctionnement de la structure qui a recruté, Transition Pro Mayotte ne pouvait mener à bien ses missions.

Et pourtant les besoins sont grands pour les salariés souhaitant se reconvertir, ainsi que tous les démissionnaires qui veulent changer de métier.

La difficulté pour sa tutelle France Compétences, était de disposer d’une évaluation de la masse salariale à Mayotte, afin d’allouer les dotations adéquates. « Nous demandons d’obtenir la même dotation que la Guyane, 900.000 euros », nous avait-il déclaré, les deux populations étant de taille similaire.

Un communiqué du Medef Mayotte ce lundi confirme ce manque en rappelant que jusqu’en 2022, la Déclaration sociale Nominative (DSN) n’existait pas à Mayotte, c’est donc vers l’URSAAF qu’il fallait se tourner. Mais cette dernière était « en incapacité de fournir les informations exactes sur la masse salariale de Mayotte », rapporte toujours le syndicat patronal. D’où la fourchette basse de 280.000 euros forfaitaires alloués par France Compétence.

Des roues de secours en attendant mieux

Les données seront bientôt livrées par la DSN établie en 2022 à la suite de la mise en place du prélèvement à la source, mais en attendant, il faut sauver le soldat Transition Pro Mayotte.

Une convention a été nouée avec Transition Pro Réunion pour d’une part, instruire les dossiers, et recruter un chargé de mission, et d’autre part, conventionner avec le cabinet PRISME qui devrait apporter un appui stratégique aux instances de gouvernance de Transition pro et à la gestion administrative.

La sauvetage final pourrait être opéré grâce au Medef Mayotte, à la tête de Transition Pro Mayotte, qui a interpellé les instances parisiennes, dont la Délégation générale à l’Emploi et à la Formation professionnelle, l’administration centrale du ministère du Travail chargée de la mise en œuvre des politiques d’emploi et de formation professionnelle.

Évoquant un arbitrage du dossier à la DGEFP « depuis un peu plus d’un mois », Carla Baltus, présidente du Medef Mayotte, semble raisonnablement optimiste: « Cela devrait se traduire par une augmentation conséquente du budget de Transition Pro Mayotte estimée au minimum à 950.000 euros comme nous l’avons proposé. »

Elle précise qu’il y a encore beaucoup à structurer à Mayotte, « en l’absence d’accords de branches et de conventions collectives, les mécanismes de financement de la formation professionnelle à Mayotte sont fortement affaiblis. Les dispositifs portés par la Transition
pro, notamment la VAE, constituent de véritables bouffées d’oxygène pour les salariés de Mayotte. »

A.P-L.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

L’académie de Mayotte recrute des contractuels dans le premier degré pour la rentrée de...

0
Pour répondre à l’évolution démographique le rectorat de mayotte recrute chaque année des enseignants du premier degré, entre 160 et 200 contractuels. Le recours aux candidatures locales est privilégié pour enseigner. Les professeurs des écoles contractuels sont recrutés au niveau académique sur classement, après des tests d’évaluation des connaissances, un stage et un entretien final.
Mayotte, état d'urgence sécuritaire, Pascal Perri, Comores

Mayotte en vigilance Violette Forte délinquance

0
Appuyée par plusieurs grandes voix, la population voit dans l’état d’urgence sécuritaire la solution pour venir à bout de la délinquance. Il faut dire que ni en 2015 lors de l’état d’urgence sécuritaire pour terrorisme, ni en 2020 pour le Covid, la menace n’avait été aussi sérieuse qu’avec ces bandes cagoulées qui s’en prennent à nos vies

Blocage des routes : La filière avicole mahoraise en grande souffrance

0
Le salon international de l’Agriculture doit se tenir ce week-end à Paris dans un contexte où le monde agricole est en souffrance. Même s’il parait hasardeux de comparer l’agriculture mahoraise à celle de métropole, les éleveurs et les cultivateurs de l’île sont au bord de la rupture du fait des barrages routiers, car c’est toute une chaîne qui se trouve fragilisée et bientôt en péril si rien ne change.
EVASAN, CHM, La Réunion, Mayotte

Difficultés du CHU réunionnais : accusée, Mayotte a pourtant pris sa part

0
Alors que les difficultés du CHU de La Réunion font de nouveau la Une, pointant le coût des Evasan depuis Mayotte, un petit retour historique n’est pas inutile
mayotte, eau, tours d'eau

Crise de l’eau : poursuite des accompagnements de l’Etat jusqu’au 29 février

0
L’allègement des tours d’eau ne rime pas immédiatement avec l’arrêt des aides de l’Etat qui se prolongent pendant encore 10 jours, notamment envers les entreprises qui en ont bien besoin, ainsi que la distribution gratuite d’eau en bouteille

Recent Comments