26.8 C
Mamoudzou
mercredi 24 avril 2024
AccueilFil infoLe président du Medef Roux de Bézieux réagit à l’impact de l'insécurité...

Le président du Medef Roux de Bézieux réagit à l’impact de l’insécurité sur l’économie mahoraise

« Face à l’insécurité grandissante à Mayotte, le Mouvement des entreprises de France et le Comité des Outre-mer du Mouvement des entreprises de France, souhaitent exprimer leur plein soutien aux habitants, salariés et chefs d’entreprises du territoire », déclare en préambule d’une lettre ouverte, Geoffroy Roux de Bézieux, cosignée par les coprésidents du Medef Outre-mer.

Des « conséquences néfastes sur la vie quotidienne des mahorais » qui impactent aussi les entreprises et donc l’économie, et qui se matérialisent par une « fuite des investisseurs et des talents », un « manque d’attractivité des professionnels notamment dans l’enseignement et le médical », une « image touristique ternie », des « surcoûts relatifs à la sécurité des biens et des personnes », des « fermetures inopinées d’établissements provoquant des pertes sèches », une « baisse de fréquentation des restaurants »…

C’est la première fois qu’un patron des patrons prend sans intermédiaire leur défense, et à cette liste on peut rajouter la fuite des familles en métropole ou à La Réunion, non-célibataires géographiques, comptez-vous !

On l’a vu avec les chiffres macroéconomiques des 10 ans de départementalisation, le secteur marchand est un relais de croissance efficace, c’est pourquoi Geoffroy Roux de Bézieux, Thara Govindin et Bruno Arcadipane, qui co-président le Comité des Outre-mer du Medef, demandent au mieux qu’on chouchoute les entreprises, au moins qu’on les laisse travailler sans insécurité, « Mayotte ne pourra se doter d’un avenir souhaitable sans une économie locale solide et dynamique. Avec moins d’un tiers des personnes en âge de travailler qui occupent un emploi, il est indispensable que les entreprises bénéficient de conditions permettant leur développement et la création d’emplois supplémentaires ».

Les trois signataires appellent donc le gouvernement « à mettre en œuvre au plus les vite les mesures qui permettront d’apaiser les tensions sur le territoire, favoriser la création d’emploi et ainsi améliorer à court et long termes les conditions de vie et d’activité sur le territoire. »

A.P-L.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Le Centre régional de coordination des dépistages des cancers de Mayotte a renouvelé son...

0
Lors de l’Assemblé générale qui s’est tenue samedi dernier, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers de Mayotte (CRCDC) a procédé au renouvellement de son conseil d’administration et des membres du Bureau. Ainsi,...
Marie Guévenoux, Mayotte, Place-nette

Projet de loi Mayotte : report de sa présentation en conseil des ministres « début juillet »

0
Beaucoup de points à travailler sur le projet de loi Mayotte, entre l’évolution institutionnelle voulue par les élus, et les échéances des convergences sociales
Halo, Mayotte

Perturbation du ramassage scolaire sur les zones Koungou et Doujani suite au mouvement des...

0
Après le caillassage de 19 bus scolaires il y a deux semaines, et celui de 8 bus ce lundi, les conducteurs des lignes impactées font valoir leur droit de retrait depuis ce mardi matin....
INSEE, électricité, Mayotte

Hausse des prix de 1,6% à Mayotte sur les deux derniers mois

0
Les grands fautifs de cette inflation qui dépasse le national sur un an, sont les tarifs de l’électricité, qui prennent près de 20%, avec la fin progressive de la mesure de gel prise par le gouvernement
tribunal, Mayotte

Justice : Un caillasseur de gendarmes sous les verrous

0
Si la blessure par jet de pierres causée à un gendarme à la tête emmenait logiquement Kamal* droit en prison, la justice a aussi voulu sanctionner le manque de reconnaissance de l’agresseur envers ceux qui lui avaient procuré une place en foyer

Recent Comments