24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 30 septembre 2022
AccueilEconomieAlignement des minimas sociaux : « l’Etat et le conseil départemental en ont les...

Alignement des minimas sociaux : « l’Etat et le conseil départemental en ont les moyens »

Dans une tribune, le Medef Mayotte rappelle sa ligne de crête : converger vers les montants nationaux en terme d’allocations, tout en soutenant les entreprises en contrepartie. Et les mesures d’accompagnement sur le prix du carburant offrent l’occasion de prouver qu’on peut déroger.

Nous l’avions souligné, Mayotte est le département ultramarin le plus épargné par la hausse des prix à la pompe, grâce à l’aide d’Etat, à l’effort du conseil départemental sur les taxes et à Total, qui applique ici la remise de 20 centimes institué sur le plan national, dont les autres DOM sont privés à différents niveaux en raison de la présence d’opérateurs concurrents. L’essence voit son prix chuter de 52 centimes en septembre. « Sur un plein de 50 litres, cela fait économiser 26 euros », soulignait Karine Poisson, la DG de Total Mayotte. Pour le conseil départemental, c’est se priver de 1,2 million d’euros de recettes. Un effort mené sur 3 mois.

Carla Baltus, présidente du Medef Mayotte, espère voir ces efforts poursuivis par tous les acteurs, « le carburant détaxé prend tout son sens en apportant un soutien vital  aux entreprises se trouvant en grande difficulté économique », relate-t-elle, évoquant les embouteillages monstrueux perturbateurs de productivité, les caillassages des bus scolaires, et son entreprise Carla Baltus transports en sait quelque chose, les barrages routiers, etc.

Karine Poisson, Thierry Suquet et Ben Issa Ousseni lors des annonces des remises carburant

Une juste compensation, semble dire la présidente du Medef, qui demande de trouver un parallèle identique en attendant l’alignement des minimas sociaux. Pour rappel, et pour ceux qui pensent en métropole que Mayotte est française à cause des allocations, le RSA est toujours à 50% ici. Et toutes les prestations sociales sont à l’identique, alors que les impôts sont à 100% voire plus, les portefeuilles de ceux qui ont payé les taxes d’habitation il y a 5 ans s’en souviennent encore.

La présidente du Medef plaide pour un RSA à 100%, « si nous voulons combattre la pauvreté dans notre département », et celle qui dirige aussi des entreprises dans son département de naissance la Guyane, renchérit, « L’État et le Conseil Départemental en ont les moyens, comme en Guyane ».

L’accès aux logements sociaux est compliqué à Mayotte

Accéder au dispositif de BER

Pour aller dans son sens, on peut rajouter que le développement des entreprises, et des programmes d’habitats social et très social passe par une revalorisation des minimas sociaux est indispensable : « Il y a trop de projets immobiliers mort-nés en silence, alors que les habitants de Mayotte ont besoin de logements de qualité salubres à des prix abordables. L’ESH AL’MA saura le démontrer dans un futur proche en construisant 5000 logements sur l’île. »

Relever les minimas, cela implique de relever les cotisations des patrons et des salariés, « les entreprises feront des efforts si le gouvernement les accompagne en conservant le CICE majoré et en mettant en place des exonérations de charges sociales adaptées », une ligne qu’ont toujours défendu les patrons ici. Et pas seulement sur les bas salaires, il en va de « l’attractivité du territoire ».

Sur ce sujet, glissons qu’il serait intéressant que Mayotte bénéficie d’un dispositif reconduit par le projet de loi de Finances 2022, qui permet aux entreprises qui s’implantent dans un Bassin d’Emplois à Redynamiser (BER) jusqu’au 31 décembre 2023 de bénéficier de l’exonération des cotisations patronales d’assurances sociales, d’allocations familiales ainsi que du versement mobilité pendant 5 ans, et dans la limite du produit du nombre d’heures rémunérées par le montant du salaire minimum de croissance majoré de 40 %.

Le Medef met aussi l’accent sur le coût du fret qui doit être subventionné, « car il a triplé en moyenne depuis deux ans. 700€ de remise de fret par conteneur demeure un effet de leurre qui ne se fera aucunement sentir. » Idem, sur la continuité territoriale qui a un coût et qui, « comme en Corse doit être compensée ».

Et rappelle qu’une population qui vit à 77% sous le seuil de pauvreté, « ne pourra survivre face à la hausse exponentielle des prix des produits de base (huiles, poissons, viandes,…)

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Aide à la pierre, Mayotte

Une quarantaine de nouveaux propriétaires grâce à l’aide à la pierre...

139533
C'est l'issue positive d'un partenariat noué entre la Société Immobilière de Mayotte (SIM), la DEAL et le conseil départemental qui bénéficiait ce jeudi à...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139533
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139533
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com