27.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 août 2022
AccueilEconomieSelon l’Insee, les situations de grande pauvreté surreprésentées en outre-mer

Selon l’Insee, les situations de grande pauvreté surreprésentées en outre-mer

Publiée la semaine dernière, l’Institut national de la statistique (Insee) a dévoilé une étude dans laquelle la grande pauvreté est quantifiée dans les quatre départements dits « historiques » d’outre-mer. Malgré l’absence de Mayotte, en raison de la difficulté d’appréhender ce phénomène sur son territoire, l’institut chiffre à 74 % de la population vivant dans des conditions de grande pauvreté.

Cette analyse de l’Institut national de la statistique qui se base sur l’étude des quatre départements d’outre-mer (DOM) dits « historiques », à savoir la Guadeloupe, la Martinique, La Réunion et la Guyane, révèle que « la grande pauvreté est 5 à 15 fois plus fréquente dans les départements d’outre-mer qu’en France métropolitaine ». Dit autrement, près de 18 % de ces Français résident dans ces DOM alors même que ces territoires ne représentent pourtant que 3 % de la population française.

Une pauvreté bien plus prégnante dans les DOM

Observatoire des inégalités, pauvreté, Mayotte
La grande pauvreté touche particulièrement les familles monoparentales

Ce phénomène se caractérise « comme un cumul de très faibles revenus et de privation matérielle et sociale sévère » rappelle l’institut. Alors qu’en France métropolitaine, en 2018, la médiane des niveaux de vie de ces personnes vivant en logement ordinaire s’établit à moins de 790 euros, à La Réunion elle est inférieure à 690 euros et, en Guyane, le constat est sans appel avec moins de 470 euros. Les familles monoparentales sont fortement touchées par ce phénomène. Alors qu’en France métropolitaine, 5 % de ces familles sont touchées par cette pauvreté extrême, la proportion s’élève à 17 % en Guadeloupe et jusqu’à 32 % en Guyane.

En matière de privation matérielle et sociale, la Guyane, précise l’Insee « se distingue dans la mesure où près de la moitié des personnes en situation de grande pauvreté cumulent plus de 10 privations sur les 13 observées ». Ces privations atteignent des besoins fondamentaux tels que « ne pas pouvoir faire un repas contenant des protéines au moins tous les deux jours » ou encore « l’impossibilité d’acheter des vêtements neufs ». Sur ce dernier point, 6 à 8 personnes sur 10 dans les DOM sont concernés.

Chômeurs et retraités plus fréquemment touchés

Des chiffres révélateurs d’un phénomène prégnant

Concernant l’île au lagon, l’Insee concède que « faute de pouvoir mesurer les privations matérielles et sociales, la grande pauvreté ne peut être appréciée de la même façon ». Néanmoins, l’institut précise qu’elle est très répandue : « 194 000 personnes vivent avec un niveau de vie inférieur à 50 % de la médiane nationale, soit 74 % de la population mahoraise ». Un constat à mettre en parallèle avec une autre étude qui révélait que Mayotte est « la région européenne au plus fort taux de chômage ».

Or, la grande pauvreté est en lien avec un marché du travail difficile. Si en France 9 % des chômeurs sont dans cette situation, la proportion s’élève à 22 % en Martinique et quasiment le double en Guyane. Même constat pour les retraités, leur proportion se situe à 9 % en Martinique, 15 % en Guyane, contre 1 % en métropole. Alors que le projet de loi de finances 2023 sera présenté en septembre à l’Assemblée nationale, ces chiffres seront vraisemblablement des arguments de poids afin de nourrir le débat et apporter des solutions concrètes pour essayer de résorber cette situation.

Pierre Mouysset

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Circulation perturbée sur le pont de Dzoumogné au cours des nuits...

139533
La préfecture de Mayotte informe les usagers de la route qu’afin de finaliser le dimensionnement de l’ouvrage de substitution du pont Bailey de Dzoumogné,...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Impunité chez les délinquants ? Un mercredi de violences à Kaweni

139533
A quelques jours de la rentrée scolaire et de la visite prochaine du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer ainsi que du ministre délégué aux Outre-mer, la tension est montée d’un cran ce mercredi à Kaweni. Des violences ont éclaté à la suite de contrôles de la Police aux Frontières obligeant les riverains à se calfeutrer chez eux et la circulation à s’arrêter.
Législatives, Mayotte

Accorder le droit de vote aux étrangers, un sujet politique récurrent toujours aussi épineux

139533
Début août, « à titre personnel », le député Renaissance (ex-LREM) Sacha Houlié a déposé une proposition de loi afin « d'accorder le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales » à tous les étrangers. Un sujet difficilement éludable pour le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer Gérald Darmanin à quelques jours de sa venue à Mayotte.

Commission permanente du CD : l’ensemble des rapports étudiés adoptés

139533
Vendredi dernier, la salle de cinéma Alpa-Joe a accueilli la Commission permanente du Conseil départemental. Pas moins de 36 rapports ordinaires et 13 rapports complémentaires étaient à l’ordre du jour. Tous ont été adoptés qu’il s’agisse de la réduction du taux de taxation sur les produits pétroliers ou encore le maintien du dispositif temporaire d’emplois exceptionnels pour l’accompagnement des transports scolaires.

Vidéo de simulation du projet de piste longue : le virtuel en attendant le...

139533
L’intégration paysagère de la piste longue de l’aéroport de Mayotte a récemment fait l’objet d’une vidéo de simulation dans laquelle le spectateur peut découvrir l’infrastructure finale vue depuis plusieurs sites du lagon et de Petite-Terre. L’occasion de revenir sur l’avancement du projet avec Christophe Masson, délégué à la piste longue de l’aéroport de Mayotte, dans la perspective des visites ministérielles prévues ce mois-ci.

Les élections départementales de Sada se tiendront les 25 septembre et 2 octobre prochains

139533
A la suite de l'annulation des élections départementales du binôme Kamardine/Ibrahim à Sada entérinée par la décision du Conseil d'Etat le 19 juillet dernier, la préfecture communique sur les nouvelles dates. Les élections départementales partielles...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com