23.8 C
Mamoudzou
mercredi 7 décembre 2022
AccueilorangeL’attractivité des professionnels de santé de Mayotte au cœur des enjeux sanitaires

L’attractivité des professionnels de santé de Mayotte au cœur des enjeux sanitaires

Le Comité Intersectoriel Mahorais pour l’Attractivité, l'Installation et la Pérennisation des Professionnels de Santé (CIMAIPPS) s’est réuni pour la première fois ce mardi à la Caisse de Sécurité Sociale de Mayotte. Il entend définir et mettre en œuvre les stratégies idoines afin d’améliorer l’attractivité des professionnels de santé sur l’île. Une gageure.

« C’est un comité qui je pense est inédit en France, de mettre autant d’acteurs du territoire autour de la table pour réfléchir aux conditions d’attractivité du personnel soignant ». Les propos introductifs du directeur général de l’ARS de Mayotte, Olivier Brahic, mettent en exergue l’aspect capital de cette rencontre intersectorielle, la première de ce genre dans le département.

Détecter les leviers d’attractivité avec les partenaires institutionnels

L’attractivité du personnel soignant, un enjeu capital au regard de la présente situation

« L’objectif de cette rencontre est de trouver collégialement les leviers nécessaires pour améliorer l’attractivité du territoire auprès du personnel soignant en unissant nos efforts et en définissant une politique proactive », a expliqué Olivier Brahic, avant de concéder que « tous les leviers pour rendre Mayotte attractive ne sont pas forcément du ressort de l’Agence régionale de santé ».

Pour tenter de réfléchir à des mesures concrètes pour y parvenir, les partenaires institutionnels ont fait le déplacement en nombre qu’il s’agisse, entre autres, du Mouvement des entreprises de France, du Conseil économique, social et environnemental de Mayotte, du Conseil départemental, le Centre universitaire de formation et de recherche ou encore la Caisse de Sécurité Sociale et le rectorat. Si la France est touchée au niveau national par une crise de manque d’effectifs du personnel soignant, à Mayotte, la situation est de loin la plus préoccupante.

Mayotte, un désert médical à part entière

Selon le rapport d’information du Sénat de mars dernier intitulé « Rétablir l’équité territoriale en matière d’accès aux soins : agir avant qu’il ne soit trop tard », Mayotte fait partie des 10 départements les moins bien dotés en médecins généralistes et spécialistes. Lors de la matinée, il a été précisé que la densité de professionnels de santé, hospitaliers et libéraux, est dans certains cas 3 à 10 fois inférieure aux densités métropolitaines, alors même que la population du 101e département est davantage sujette à des maladies chroniques telles que le diabète ou l’hypertension. A titre de comparaison, la métropole dispose en moyenne de 132 médecins généralistes pour 100 000 habitants, contre 121 pour la Guyane et 43 pour Mayotte.

Dans un entretien accordé en mai dernier, Patrick Boutié, directeur par intérim de l’offre de soins et de l’autonomie à l’ARS, avait longuement souligné que la crise que traverse le service psychiatrie résulte avant tout d’un « problème de recrutement, on n’arrive pas à recruter », à tel point qu’au moment de la pandémie, il est arrivé que la « psychiatrie ne tournait qu’avec des intérimaires et des renforts de Santé publique France ».

Attirer du personnel soignant pour assurer le bon fonctionnement des futurs projets médicaux

Engager une ascension du nombre de professionnels de santé de l’île s’explique aussi par

Les nouveaux établissements médicaux nécessiteront un besoin de personnels soignants

un contexte de montée en puissance de l’offre de soins sur l’île. Les futurs projets structurants de Mayotte, à l’instar du second site hospitalier prévu à Combani ou encore l’installation de cliniques privées, nécessiteront l’arrivée d’un nombre conséquent de personnels soignants pour assurer leur fonctionnement. En outre, le Projet régional de santé en cours d’élaboration définit aussi de nouvelles filières à développer à Mayotte, telles que la cardiologie, ce qui va nécessiter la venue de spécialistes.

Selon l’une de nos sources présentes à la réunion, le ressenti vis-à-vis du travail mené est prometteur, « c’est du positif à tous les niveaux, des échanges constructifs». Ce premier comité donnera lieu « bien évidemment à d’autres rencontres », abonde notre interlocuteur. Un passage aux actes grandement attendu au regard de la présente situation.

Pierre Mouysset

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

COVID-19 : Une baisse du nombre de cas entre 21 novembre et le 27...

0
L’Agence Régionale de Santé informe, dans un communiqué, que le nombre de cas de COVID-19 confirmés ayant été identifiés parmi les patients domiciliés à Mayotte, entre le 21 novembre et le 27 novembre, est...

Semaine du dépistage du VIH et IST : une sensibilisation pour un enjeu de santé...

0
Du 5 au 12 décembre se déroule la 4e édition de la semaine du dépistage du VIH et des Infections Sexuellement Transmissibles (IST). De nombreuses actions seront conduites, dès le 1er décembre, afin de sensibiliser la population à se faire tester.
François Braun, Mayotte, vaccinations, ARS, rectorat

Visite du ministre de la Santé : pas d’annonces en attendant l’acte II

0
François Braun s’imprègne des nombreux dispositifs made in Mayotte pour pallier les déficiences en santé. Après l’agence de recrutement la veille répondant au déficit d’attractivité, c’est à la campagne de vaccination massive des plus de 6 ans orchestrée par l’ARS et le rectorat, qu’a assisté le ministre
François Braun, Santé, Mayotte, ARS, CHM, PRS, CNR

Contre la désertification médicale de l’île, le ministre Braun inaugure l’agence de recrutement

0
Le mot de catastrophe n’est pas vain pour qualifier la désertion des professions médicales, accentuée depuis les agressions de ces dernières semaines, et que ne peut que constater le ministre de la Santé. Mayotte s’en sortira grâce à l’imagination des acteurs sur place, notamment ceux qui ont monté une machine à recruter particulièrement innovante
François Braun, Mayotte, CHM, ARS

Arrivée du ministre François Braun au Centre hospitalier de Mayotte

0
C'est accueilli par les élus et les directions des instances de Santé, CHM et ARS notamment, que le ministre de la Santé a fait ses premiers pas à Mayotte. François Braun est très attendu sur...

Recent Comments