26.9 C
Dzaoudzi
lundi 8 août 2022
AccueilCultureUne semaine pour que les archivistes montrent ce qu'ils savent faire

Une semaine pour que les archivistes montrent ce qu’ils savent faire

La journée internationale des archives créée en 2008 à l’occasion des 60 ans de la création du Conseil international des Archives, sous les auspices de l’UNESCO, s’est muée en semaine. Il s’agit de “sensibiliser à l’importance des archives et à leur bonne gestion”, indique le le Conseil départemental de Mayotte qui s’associe cette année à l’évènement.

Les conditions d’une bonne gestion, les Archives départementales de Mayotte connaissent, elles qui sont toujours cantonnées dans un vieux bâtiment et attendent impatiemment leur nouveau bâtiment, prévu dans le Centre de l’île. Il s’agit d’optimiser leur conservation, une salle est notamment l’objet de toutes les attentions pour abriter des documents précieux, sous surveillance hydrométrique et de températures.

Deux temps de rencontre sont prévus au cours de la semaine dans le but de renforcer les communautés professionnelles, de faire connaître ce que sont les archives et d’en favoriser la découverte.

Le mardi 7 juin, les Archives départementales reçoivent les bibliothécaires de l’île pour une matinée intitulée : « la bibliothèque des Archives départementales : qui sommes-nous ? ». Ce sera l’occasion de mettre en avant les ressources iconographiques et bibliographiques conservées aux Archives départementales de Mayotte et de (re)découvrir l’exposition intitulée : « Le fonds patrimonial de la bibliothèque des archives départementales, une richesse exceptionnelle ».

Le jeudi 9 juin, à l’occasion de la journée internationale des archives, les archives départementales convient les archivistes et agents en charge des archives pour une journée de formation et d’échanges professionnels. L’accent sera notamment mis sur la conservation et sur la valorisation des archives avec, entre autres, la présentation d’un projet sur l’usage des plantes médicinales à Mayotte qui s’appuie sur les archives orales. Cette journée sera aussi l’occasion de promouvoir la déclaration universelle sur les archives, de parler des actions de l’association des archivistes français et d’évoquer le futur bâtiment des archives départementales.

Une vieille carte de l’Afrique, aux Archives départementales

“#NousSommesLesArchives, c’est évidemment les archivistes, même s’ils sont encore peu nombreux sur l’île. Mais #NousSommesLesArchives c’est aussi la population dans son ensemble. Les archives contiennent les histoires passées, présentes et éventuellement futures. Elles peuvent nous aident à comprendre qui nous sommes et ce que nous voulons être”, on se souvient de l’appel aux dons des Archives sur les documents de campagnes pour les législatives.

Afin que chacun puisse affirmer #NousSommesLesArchives, le Conseil départemental de Mayotte, participe à l’effort de collecte, de conservation et de valorisation des archives du territoire. “La direction des archives départementales et de la documentation scientifique conserve ainsi près de 800 mètres d’archives historiques, avec des documents remontant au XIXe siècle”. Ce n’est pas vieux, mais à Mayotte, les archives écrites sont rares. Plus de 2000 scolaires et visiteurs viennent les consulter chaque année.

Chacun peut accéder aux ressources disponibles aux Archives départementales, que ce soit par simple curiosité, pour des besoins administratifs ou bien dans le cadre de recherches. L’équipe des archives départementales est là pour vous aider dans vos démarches.

Pour tout renseignement, contacter les Archives départementales par mail (archives.mayotte@cg976.fr) ou par téléphone (02 69 66 16 09).

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139533
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139533
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.

Les députés de l’île en première ligne pour défendre Mayotte et les outre-mer

139533
Estelle Youssouffa et Mansour Kamardine semblent ne pas avoir démérité depuis ce début de semaine dans l’hémicycle. Si la première a été élue en début de semaine vice-présidente de la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale, le second a eu un amendement voté en son nom prévoyant une enveloppe de 15 millions d’euros pour « renforcer les aides alimentaires en Outre-mer ».
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com