28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 18 mai 2022
AccueilEconomieLe conseil départemental annonce la construction d'un centre de formation maritime

Le conseil départemental annonce la construction d’un centre de formation maritime

Du lycée professionnel maritime porté par le rectorat au projet de construction du centre de formation maritime à Pamandzi, porté par le Conseil départemental, la multiplication des intentions pourrait laisser présager une récurrence des actions de la part de ces différents acteurs. Et bien que l'Ecole d'Apprentissage Maritime s'y emploie déjà, selon Mouhktar Soilihi, il n’en est rien. Pour lui, point de redondance mais une complémentarité certaine.

« Nous n’avons pas vocation à nous substituer à l’Education nationale, pas plus qu’eux ne vont se substituer au Conseil départemental en ce qui concerne la compétence en lien avec la formation professionnelle ». Les propos de Mouhktar Soilihi, Directeur de la formation professionnelle du Conseil Départemental, sont des plus explicites en annonçant la construction du centre de formation maritime à Pamandzi : il ne fera pas doublon avec le projet de lycée professionnel des métiers de la mer du rectorat.

« Le Conseil départemental a compétence en matière de formation professionnelle continue pour les demandeurs d’emploi et les personnes en recherche d’emploi. Dans ce cadre-là, c’est un centre de formation qui va œuvrer dans l’accompagnement des professionnels des chambres consulaires, essentiellement de la chambre d’agriculture et de la pêche », explicite le directeur.

Une complémentarité clairement définie

Le projet du CD est en complémentarité avec celui du rectorat de Mayotte

L’objectif du centre de formation porté par le Conseil départemental est double. Tout d’abord, « accompagner les professionnels des métiers en lien avec le domaine maritime enregistrés dans les chambres consulaires ». Puis « former les demandeurs d’emploi parce qu’il s’agit de créer des postes supplémentaires avec un bon niveau de qualification ». Ce sera ainsi « l’occasion de monter une école pour développer le champ de formation de la pêche et de l’agriculture, de la réparation mécanique ; tous les champs liés à l’activité des métiers de la mer et de l’économie bleue », souligne le directeur.

Une formation des professionnels des métiers de la mer actuellement menée par l’Ecole d’Apprentissage Maritime (EAM)… dont certaines actions de formation sont financées par le Conseil départemental.

Si initialement les projets du Conseil départemental et du rectorat devaient être menés conjointement, l’idée n’a pu être concrétisée. « Ne répondant pas aux mêmes exigences techniques et de fonctionnement, il était difficile de parvenir à mener ensemble le projet de centre de formation. Nous avons donc défini la ligne de complémentarité nécessaire pour qu’il y ait cohérence entre nos deux actions ». Effectivement, « l’Education nationale n’a ni vocation à former des pêcheurs, ni à répondre aux besoins liés aux problématiques d’accompagnement des entreprises qui sont inscrites dans les chambres consulaires ; pas plus que le Conseil départemental n’a vocation à former les élèves qui sont toujours dans un cursus en lien avec leur scolarité ».

Favoriser les synergies avec les pays du Canal du Mozambique, la coopération régionale en question

Par ailleurs, l’enjeu de ce centre de formation dépasse le simple cadre de Mayotte. Selon

Combler le retard de Mayotte en matière de développement des activités liées à l’économie bleue

Mouhktar Soilihi, l’intérêt est aussi de pouvoir « créer des synergies avec les autres écoles de ce type dans la région de l’Océan Indien aussi bien des partenariats franco-français, avec La Réunion, que d’envisager des synergies avec les écoles de ce type dans les pays du Canal du Mozambique ». Un moyen de faire «  briller les entreprises locales qui auront vocation à être structurées avec les crédits européens; les entreprises de l’île pourront ainsi demander à coopérer avec d’autres pays ».

Un centre de formation pour combler le retard de Mayotte concernant la formation aux métiers de la mer vis-à-vis des autres acteurs régionaux qu’il s’agisse de La Réunion, possédant une école similaire, ou encore la Grande île.
Développer les débouchés économiques pour la jeunesse de Mayotte, c’est s’assurer de son intégration dans le tissu socio-économique tout en favorisant sa mobilité internationale.

Pierre Mouysset

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Assises : Tyler Biasini condamné en appel à 6 années de...

139533
Alors que l’avocat général avait requis une peine d’emprisonnement de 10 ans, c’est à une heure avancée de la nuit que le tribunal judiciaire de Mamoudzou a condamné Tyler Biasini, en seconde instance, à 6 années de prison pour des faits de viol. Il s’agit d’une année de moins par rapport à sa condamnation lors de son premier procès en juin dernier.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139533
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim

« Gi la wa Maore », lancement de la campagne pour les législatives chez...

139533
Les élections législatives se déroulant les 12 et 19 juin prochains, Les Républicains ont présenté leurs candidats, leurs suppléants dans les deux circonscriptions de l’île ainsi que le projet politique porté à l’échelle locale.  La conférence de presse s’est tenue ce jeudi au restaurant le 5/5.

304 millions d’euros pour “tout changer” dans l’interco du nord

139533
La Communauté d’Agglomération du Grand Nord de Mayotte a signé le plan de relance et de transition écologique, emboîtant le pas à celles de Petite Terre, du Centre et du Sud. Ce dispositif permet des investissements massifs avec en toile de fonds l'environnement et le développement durable. Avec plusieurs centaines de millions d'euros évoqués, " tout va changer" assure l'interco.
Togo, Mayotte

Mamoudzou jumelée avec deux villes du Togo

139533
Ambdilwahedou Soumaïla arpente la planète en glanant ça et là des méthodes de gestion pour sa commune. Assainissement, échanges scolaires: c'est avec Agoé-Nyeve 2 et Kloto 1, deux villes togolaises, qu'il a signé un...
Ensemble, LREM, Mayotte

Législatives : pour l’instant, seule Ramlati Ali investie par la majorité présidentielle à Mayotte

139533
Les élections législatives approchent à grand pas, c'est dans un mois que les électeurs devront choisir qui seront les 577 députés qui les représenteront à l'Assemblée nationale. Nous rapportons les investitures de chaque parti au...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com