24.9 C
Dzaoudzi
samedi 25 juin 2022
AccueilEconomieOrdonnance ministérielle de la CAPAM : du soucis à se faire pour l’avenir...

Ordonnance ministérielle de la CAPAM : du soucis à se faire pour l’avenir de la pêche et de l’aquaculture ?

Lors du dernier conseil des ministres de ce quinquennat, une ordonnance relative au fonctionnement de la CAPAM est parue. Celle-ci vise ainsi à « réattribuer une compétence dans les domaines de la pêche et de l’aquaculture », ce qui soulève des interrogations quant à l’avenir de ces deux filières.

Ce mercredi le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a présenté une ordonnance relative à la chambre de l’agriculture, de la pêche et de l’aquaculture de Mayotte (CAPAM). Une ordonnance ayant pour « objet de redéfinir le périmètre d’action de cet établissement, au regard de sa situation actuelle, et de clarifier les dispositions qui lui sont applicables ». Ainsi, il s’agit de « conforter le régime juridique particulier de cet établissement insulaire, en lui réattribuant une compétence dans les domaines de la pêche et de l’aquaculture et, d’autre part, de sécuriser son action dès lors qu’elle dispose d’élus représentant ces secteurs d’activité ».

Un historique tumultueux

Si de longue date, les pêcheurs profitaient de la configuration de la CAPAM, il s’agit depuis bien longtemps de doter la pêche de son propre comité régional. En 2012, une audition s’était tenue, où les doléances de la filière pêche avaient pu être entendues.

La CAPAM

Il fallait ainsi un rôle d’équipage, la mise en place d’un statut social et autres mesures pour que le comité soit créé. Au regard de la complexité du contexte, un temps de gouvernance avait été donné jusqu’en 2019, date à laquelle la CAPAM devenait chambre d’agriculture et où le comité de pêche devait voir le jour. Mais à la suite de retards sur le rôle d’équipage, le renouvellement de la flotte et autres, l’ordonnance pour la création du comité n’a pu être mise à exécution.

La fin d’un divorce planifié ?

Selon des sources proches du dossier, cette nouvelle ordonnance du gouvernement fait du rétropédalage : tant que les conditions ne sont pas réunies, les missions de la pêche et de l’aquaculture sont réétendues à la CAPAM. Cette ordonnance reviendrait ainsi à remettre en question celles de 2012 et 2016 sur la création du comité de pêche, en redonnant à la Chambre la gestion des deux filières « en attendant ». « Une mauvaise chose pour la pêche, car si on se donnait un calendrier pour en sortir, on n’en a plus ». De fait, le divorce entre pêche et agriculture était planifié à l’horizon 2025. Qu’en est-il désormais ?
Notre source rappelle que sur les 23 élus en représentation dans la chambre,  seulement deux représentent la pêche, et un seul l’aquaculture. « Pour faire passer les projets pêches dans une assemblée aussi minoritaire, ils auront du mal » est-il précisé, sachant que « depuis trois mandats c’est toujours l’agriculture qui a prévalu dans la chambre, on n’a jamais eu un président pêche ou aquaculture ». Voilà qui ne semble pas prêt d’arranger les intérêts de ces filières pourtant fondamentales sur l’île au lagon…

Mathieu Janvier

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Demain, grand départ de la 38e édition de la Course de...

139533
Dans la perspective de sécuriser le parcours et l’événement prévu demain, la circulation sera interdite du Boulevard Mawana-Madi (rond-point Baobab) jusqu’à la place Zakia...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139533
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139533
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139533
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139533
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.

Le Cesem félicite les députés élus et entend collaborer avec eux dans l’intérêt de...

139533
Suite aux résultats des élections législatives, le Conseil économique, social et environnemental de Mayotte a fait savoir par communiqué qu’il « félicite Madame Estelle Youssouffa et Monsieur Mansour Kamardine ». Des qualités qui se complètent Si...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com