23.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 juin 2022
AccueiljusticeEntre deux et dix ans de prison pour six mineurs jugés pour tentative...

Entre deux et dix ans de prison pour six mineurs jugés pour tentative d’assassinat et/ou violences aggravées

Après deux jours de procès, la session d’assises jugeant 6 mineurs s'achevait ce lundi soir. Entre tentative d'assassinat et violences aggravées, les peines de prison étaient à la clé. 

Débuté ce mardi, le procès pour tentative d’assassinat et violences aggravées impliquant six accusés devant la cour d’assises des mineurs (et 5 autres qui seront jugés devant le tribunal pour mineur car ayant moins de 16 ans au moment des faits) s’est achevé ce soir, après de longues délibérations.
Les faits jugés remontent au 23 janvier 2018. Alors, un jeune homme de seize ans était violemment agressé à Hajangoua, tandis qu’il circulait en scooter. En dépit du huis clos et donc de l’impossibilité inhérente pour les journalistes et le public d’assister au procès, l’un des avocats nous raconte les faits tels que présentés lors de l’audience. Ainsi, la victime était attaquée par une bande alors qu’elle revenait du sud en deux-roues, après un premier passage quelques heures plus tôt. Si l’ordonnance de mise en accusation précise qu’il existait un précédent entre un membre de la bande des assaillants et la victime, le procès se serait orienté vers une agression gratuite perpétrée au nom de rivalités inter-villageoises entre Iloni et Hajangoua.

Violence gratuite ou vendetta organisée ?

Et quelle agression ! Voyant ce jeune d’Iloni passer une première fois, le groupe d’agresseurs décidait de tendre une embuscade, se postant ainsi à plusieurs endroits de la route jouxtant le centre équestre, de part et d’autre de la voie. Munis de bâtons et de pierres, ces derniers assénaient alors un violent coup de bâton au conducteur du scooter, à son passage, tandis que son acolyte parvenait à s’enfuir. Une fuite in extremis, le passager étant alors poursuivi par des membres du groupe, jusqu’à trouver un usager de la route prêt à l’évacuer des lieux. Preuve en est, pour l’avocat de la victime, que l’attaque n’était pas tant ciblée sur son client qu’un reflet symptomatique de la lutte perpétuelle entre ces deux villages.

La salle d’audience du tribunal judiciaire

Les faits qui s’ensuivent restent flous, bien qu’indiciblement violents. D’une façon ou d’une autre, la victime aurait perdu son casque dans la chute, à moins qu’on ne lui ait enlevé : c’est la tête nue que le jeune homme de 16 ans subit de multiples coups de bâtons. Ces derniers se brisent sur lui, les assaillants les remplacent et reviennent à la charge. Coups de pieds, coups de poings, coups portés avec son propre casque : les mutilations se multiplient, les assaillants allant même jusqu’à sauter sur la victime à pieds joints, pour au moins deux d’entre eux. La victime inerte se serait ensuite faite traînée sur le sol, déshabillée, recouverte d’un sac poubelle et laissée pour morte sur le bord de la chaussée. L’origine d’une tétraplégie permanente.

“Ce jour-là, mon client a perdu l’usage d’une partie de son corps et une partie de son âme sur cette chaussée sanglante”

Dix longues minutes d’un calvaire perpétré par au moins 15 individus, dont au moins 11 mineurs. Concernant les six présentés devant la cour d’Assises des mineurs, l’avocat général les aura fermement condamnés dans son réquisitoire.
Les peines requises se veulent lourdes : deux ans d’emprisonnement pour l’un des accusés, dix ans pour quatre d’entre eux, et quinze ans pour l’instigateur présumé des faits.
Selon lui, l’attaque n’aurait pas été directement dirigée contre le conducteur du scooter, mais s’inscrivant dans un conflit historique entre les deux villages.

Tribunal, Mayotte
le tribunal de Mamoudzou

Durant sa plaidoirie, l’avocat de la victime déclarera au tribunal et aux jurés que « ce jour-là, mon client a perdu l’usage d’une partie de son corps et une partie de son âme sur cette chaussée sanglante. Ce jour-là, les accusés ont choisi de l’asseoir définitivement dans un fauteuil, pour le restant de sa vie. Rendez-lui son statut de victime, et l’humanité qu’ils ont voulue lui voler. »
Finalement, après plusieurs heures d’attente, deux des accusés seront reconnus coupables de tentative d’assassinat et violences aggravées, soit respectivement 10 et 7 années d’emprisonnement.  Les quatre autres accusés seront eux reconnus coupables de violences aggravées, et écoperont de peines allant de 2 à 3 ans.

Mathieu Janvier

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Lagon, Mayotte

« L’art et la mer », un appel à projet ambitieux du Parc...

139533
Le Parc naturel marin de Mayotte et la Direction des affaires culturelles (DAC) de Mayotte s’associent pour lancer un appel à projets de résidences artistiques en faveur des enjeux écologiques de l’île, notamment en ce qui concerne son environnement marin. Cet appel à projets entend démocratiser les pratiques artistiques et la transition écologique.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139533
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139533
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
GIEC, Les Naturalistes, Mayotte

L’Union européenne plus présente au côté des régions ultrapériphériques pour leur développement

139533
Les conclusions relatives à la nouvelle stratégie sur les régions ultrapériphériques (RUP), proposée par la Commission en mai dernier, ont été adoptées ce 21 juin à l’unanimité par le Conseil de l’Union européenne, sous présidence française.

Le Cd 976 rend hommage à Younoussa Bamana pour les 15 ans de sa...

139533
Ce jeudi 22 juin marquera le 15ème anniversaire de la disparition de Younoussa Bamana, figure illustre de l’histoire mahoraise. L’occasion pour le président du Conseil départemental Ben Issa Ousseni de rendre hommage au M’zé : « J'ai...
Yaël Braun Pivet,Thani Mohamed Soilihi, Mayotte

Les sénateurs mahorais invitent l’INSEE à sortir Mayotte de son long tunnel statistique

139533
Comme un écho à notre mise en garde en mai dernier sur « l’effet tunnel » de l’INSEE à Mayotte, le courrier des sénateurs Abdallah et Thani Mohamed aux ministres des Finances et de l’Outre-mer, lance une bouteille dans une mer de données périmées concernant Mayotte.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com