26.8 C
Mamoudzou
vendredi 23 février 2024
AccueilorangeLes barrages citoyens de Vahibé et Mtsapere seront levés cette semaine

Les barrages citoyens de Vahibé et Mtsapere seront levés cette semaine

Après une semaine de chaos dans la commune de Mamoudzou, les élus et la préfecture ont pu échanger avec les collectifs citoyens à l’origine des barrages. S’il a été convenu que la situation reviendrait à la normale dès ce lundi, le travail et les rencontres continueront dans les prochains jours.

Toute la semaine, les villages de Vahibé et de Mtsapere étaient paralysés par les barrages mis en place par la population, en guise de révolte face à la délinquance latente dans la commune. Mais finalement ce week-end, au gré de réunions multiples, les choses ont pu se dénouer.
Ce samedi, le préfet de Mayotte rencontrait le collectif de Mtsapere. Une rencontre qui a porté ses fruits puisque dès ce dimanche matin, les services de la propreté urbaine ont pu débarrasser le village des résidus de barrages persistants sur les routes. S’agissant de Vahibé, le maire de Mamoudzou nous assure que des échanges fructueux ont pu avoir lieu avec la population. Là encore, le calme devrait revenir cette semaine, selon Ambdilwahedou Soumaila, lequel précise toutefois que « les solutions sont nombreuses et ne viendront pas uniquement des autorités mais aussi de la participation des habitants, comme on a pu en discuter hier avec le collectif de vahibé ».
Les échanges continueront dans les prochains jours, précise le maire.

Les derniers barrages ont pu être levés

Qu’en sera-t-il alors de la suite ?
Ce vendredi soir, une réunion de suivi de crise s’est tenue à la mairie de Mamoudzou. Si les détails ne peuvent pas être communiqués, M Soumaila nous donne quelques pistes. Il s’agira d’entamer une démarche stratégique afin « d’éviter les blocages », de « quadriller le maximum de quartiers indiqués », avec une multiplication des opérations de contrôle, pour « essayer d’intercepter et de mettre hors d’état de nuire ces gangs ». C’est « l’idée globale qui va être menée comme action, pour apaiser la situation. On va amplifier les démarches, les interpellations, notamment des leaders identifiés ».
Mais le maire du chef-lieu précise qu’il faudra continuer à travailler sur les diverses solutions potentielles. « Il y a beaucoup de travail par rapports aux parents, notamment à Vahibé » explique-t-il. Ambdilwahedou Soumaila précise qu’il a pris rendez-vous avec le procureur pour mettre en place des rappels à la loi, et que certains parents ont promis d’amener eux même leurs propres enfants. « Si vous avez des difficultés dans l’éducation de vos enfants, nous sommes là pour aider » leur a-t-il déclaré.
« Un grand pas a été fait à Vahibé » explique le maire, précisant qu’il s’agit d’aller plus loin, notamment par la mise à disposition d’animateurs et d’éducateurs dans les villages. Un travail sera mené sur la sécurité aux abords des écoles, et la question des chiens errants sera également à l’étude.

Les services de la propreté urbaine de la ville en pleine action

La stratégie s’articulera ainsi avec les mesures prises par le préfet, comme l’interdiction de vente d’alcool : « il y a un vrai lien entre la consommation d’alcool et un certain nombre de troubles » déclarait Thierry Suquet en fin de semaine dernière. Quant à la question parentale, le délégué du gouvernement va plus loin :
« On est d’accord avec les maires sur la mobilisation des parents mais on sait qu’il faut tout le triptyque : la présence des forces de l’ordre, le renforcement de la prévention, et la mobilisation citoyenne des parents ». Ces leviers seront-ils suffisants pour que le calme revienne enfin sur l’île au lagon ?

Mathieu Janvier

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Les Forces vives « initiales » militent pour la levée des barrages

0
La réunion du vendredi 16 février dernier à Tsararano avait abouti sur la décision de « laisser les barrages à côté », tournure confuse qui laissait néanmoins entrevoir un retour à une libre circulation. Or les barrages sont toujours bien en place pour la plupart et, suite à une scission au sein du mouvement, les imbroglios, manipulations et autres tentatives de récupération règnent désormais en maîtres.

Pas de levée des barrages par la force, indique le préfet Thierry Suquet

0
Encore présent quelques jours sur le territoire, le préfet continue à échanger avec les leaders des Forces vives qui ont appelé à la levée des barrages. Tout mouvement dissident n'entre pas dans son champ d'action. Une partie de l'île reste cependant bloquée
Sabrina Agresti-Roubache, délinquance, Beauvau, Mayotte

Les politiques de prévention de la délinquance à revoir : c’est l’objectif d’un « Beauvau » national

0
C’est à la fois une modernisation du plan de Stratégie nationale de prévention de la délinquance, et à la fois le constat que les outils sont dépassés, en décalage avec le profil des auteurs des faits, qui a motivé Sabrina Agresti-Roubache à proposer une refonte complète des politiques. En mettant les victimes « au cœur de la stratégie »

Blocage de l’île : Les élèves mahorais parmi les premiers impactés

0
Alors que les vacances de Carnaval arrivent à grands pas, dès ce vendredi soir, la crise sociale qui touche notre territoire depuis maintenant plus d’un mois ne semble pas s’atténuer, bien au contraire. Plus de quatre semaines ! C’est autant de jours où les élèves du 101e département français n’ont pas eu cours ou au mieux en mode dégradé, avec des différences majeures selon le lieu où l’on habite

Les organisations patronales appellent les salariés à reprendre le travail

0
Ce lundi 19 février, les organisations patronales de Mayotte ont appelé les salariés à reprendre le travail dans un communiqué adressé à la presse pour diffusion. Ne reconnaissant pas le mouvement dissident des Forces du Peuple qui continuent à maintenir certains barrages sur l’île, ils ne s’en remettent qu’à la décision officielle des Forces Vives de les lever.

Recent Comments