UA-49455827-15
27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 janvier 2022
AccueilorangeFin des tours d’eau ? Le comité de gestion de la ressource en...

Fin des tours d’eau ? Le comité de gestion de la ressource en eau se prononcera à la fin du mois de janvier

Après plusieurs mois de tours d’eau et de nombreuses polémiques corollaires à la problématique, il faudra encore attendre d’ici la fin du mois de janvier pour être fixé sur l’arrêt potentiel des coupures programmées. Et ce au grand dam d’une population qui s’impatiente.

L’an dernier, les tours d’eau imposés prenaient fin le 13 janvier. A cette même date et après plusieurs semaines de coupures, où en sommes-nous ?
Ce jeudi, le comité de gestion de la ressource en eau se réunissait. Outre l’annonce de la fin de l’épisode de contamination de l’eau potable en manganèse, peu d’annonces réjouissantes.«  Sur la question des tours d’eau, un certain nombre de travaux sont encore en cours de finition d’ici la fin du mois de janvier/début février, ce qui permettra d’avoir une visibilité plus assurée sur la question de la correspondance entre le volume disponible et le volume consommé » explique Ibrahim Aboubacar, DGS du syndicat des eaux. « Donc l’ensemble des partenaires sera en situation de se prononcer à la fin du mois de janvier ». Les travaux en question concernent le forage de Kwale, « endommagé par les fortes pluies de ces derniers jours », ainsi que la mise en service du forage de Mirereni, et les travaux d’augmentation des volumes d’eau du forage de Kaweni Lajoli.

Exemple d’équipements de forage (ici Gouloué)

Pendant ce temps, où en sont les retenues collinaires ? Le DGS répond : « Le remplissage se fait convenablement, le niveau des retenues est au-dessus des niveaux de l’année dernière. ». Mais l’ancien député précise que les problématiques actuelles ne sont pas tant liées à la quantité, mais bien à la potabilisation.

« On a l’impression qu’ils abusent de la population »

Face à aux coupures qui persistent, la population s’impatiente. Safina Soula, vice-présidente du collectif des Assoiffés du Sud, déclare qu’ « on est dans des coupures de plus en plus dangereuses (…) on ne comprend pas pourquoi il y a encore des coupures d’eaux. », elle reprend : «  maintenant que les réservoirs sont remplis, il ne devrait plus y avoir de coupures ». Selon la vice-présidente, «  C’est un vrai bordel entre la SMAE et le syndicat des eaux, ce n’est plus l’amour éternel, chacun fait ce qu’il veut. Et nous au milieu, la population est perdante, et victime de cette situation.  On a l’impression qu’ils abusent de la population ». Le collectif des Assoiffés du Sud ne cache pas son intention d’attaquer la SMAE en justice.

Une des manifestations du Collectif des Assoiffés du sud

Le mécontentement coule de source, alimenté autant par les coupures que par la cherté de l’eau. Selon une enquête de 60 millions de consommateurs datée du mois de mars 2021, l’eau du robinet de Mamoudzou serait la plus chère de France, avec 8,18 euros du m3, contre moins de 3 euros pour des villes comme St-Pierre et St-Denis, à la Réunion.
Et à l’heure où la pénurie d’eau en bouteille continue de sévir, voilà qui parait bien problématique…

Mathieu Janvier

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

La chanteuse mahoraise Kueena remporte le concours de chant Nyora

139533
Diffusé à la télévision comorienne ainsi que sur les réseaux, le concours Nyora mettaient en concurrence de nombreux chanteurs de l’archipel des Comores. Et...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139533
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139533
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139533
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139533
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139533
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
UA-49455827-15