Le virus de la bronchiolite voit son timing bouleversé par le Covid

C’est avec deux à trois mois de retard qu’a sévit le pic épidémique de cette maladie respiratoire qui touche les bébés. Le confinement pourrait avoir joué un rôle ainsi que la compétition avec le virus du Covid.

0
291
Bronchiolite, Santé publique France, Mayotte
L'épidémie est décalée cette année

La bronchiolite est une infection aiguë des poumons d’origine virale, qui touche surtout les bébés et les jeunes enfants. Comme nous le soulignions, elle sévit habituellement en saison humide à Mayotte, avec un pic habituel en février. Cette année, si des cas ont été enregistrés, c’est fin mars que l’épidémie a réellement débuté, indique Santé Publique France.

Un taux de passage aux urgences inférieur aux autres années (SPF)

Depuis, le nombre de passages aux Urgences n’ont pas arrêté de monter, au point d’être décrété épidémie la dernière semaine d’avril, avec 24 passages aux urgences pour bronchiolite chez les moins de 2 ans, dont la moitié était suivie d’une hospitalisation. L’épidémie est toujours en cours, bien que l’activité soit en diminution.

Globalement, la l’impact de l’épidémie semble moindre que celui des précédentes saisons, selon le graphique.

Ce démarrage tardif de deux à trois mois semble lié selon Santé publique France au contexte de circulation du Coronavirus. Il aurait engendré « une application plus stricte des mesures barrières », notamment en confinement, et le bulletin souligne « la possible compétition virale entre les deux virus, du Covid et de la bronchiolite, à partir de fin avril, le virus de la bronchiolite « est devenu majoritaire parmi les virus respiratoire recherché ».

Consulter le Bulletin bronchiolite SPF

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here