Mise en place d’une Direction Territoriale de la Police Nationale (DTPN)

La Direction Territoriale de la Police Nationale vient d’être mise en place par un décret datant du 27 décembre dernier. Cette direction unique regroupe désormais les différents services de la Police Nationale avec, à sa tête, le commissaire divisionnaire Jean-Marie Cavier.

3
2083
Le commissaire divisionnaire Jean-Marie Cavier est le nouveau directeur de la DTPN.

C’est une grosse restructuration qu’a subi la Police Nationale au 1er janvier 2020. Plus de Direction Départementale de la Police aux Frontières ni de Direction Départementale de la Sécurité Publique, mais une seule et unique Direction Territoriale qui regroupe différents services. Ceux-ci comprennent le service territorial de la police judiciaire, de la police aux frontières, de la sécurité publique, du renseignement territorial et du recrutement/formation. « C’est la première fois qu’un service de la police judiciaire est implanté à Mayotte », note Jean-Marie Cavier qui est devenu, au 1er janvier 2020, le directeur de la DTPN. Outre le commissaire divisionnaire Jean-Marie Cavier, deux autres commissaires sont également aux manettes de cette nouvelle structure : le chef du service PAF et le chef de la SP. Les autres filières sont dirigées par un commandant de police.

La Direction Départementale de la Police aux Frontières disparait

Cette réforme « test » concerne 3 territoires français : Mayotte, la Guyane et la Nouvelle-Calédonie. Selon le commissaire Cavier, c’est parce que la Police Nationale est particulièrement bien organisée dans ces territoires que ces derniers auraient été choisis. « Si cette réforme fonctionne bien, il est possible qu’elle soit à l’avenir étendue à tous les territoires d’outre-mer », précise-t-il.

Mutualiser les moyens et créer des synergies entre les services

« Cette réforme est à moyens constants », nous explique encore le commissaire, c’est-à-dire qu’elle n’implique pas de moyens supplémentaires. En revanches, d’autres moyens vont être déployés dans le cadre du dispositif Shikandra de lutte contre l’immigration clandestine. 12 policiers supplémentaires ainsi qu’un nouvel intercepteur arriveront dans le courant de l’année 2020. « Grâce à ce changement d’organisation, davantage de synergie entre les services vont se faire », nous explique Jean-Marie Cavier. « Un échange de matériel pourra être effectué et les informations pourront désormais mieux circuler entre les différents services », précise-t-il. Cette réforme va donc vers une mutualisation des moyens, une meilleure coordination des actions et un renforcement des spécialisations. « En joignant les forces des différents services, nous espérons être plus efficaces sur le territoire », affirme le nouveau directeur de la DTPN.

L.D

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here