28.9 C
Dzaoudzi
jeudi 9 décembre 2021
AccueilorangeAbsence de Prud’hommes : début du bras de fer avec le gouvernement

Absence de Prud’hommes : début du bras de fer avec le gouvernement

.
Un code du travail sans prud’hommes

Le conseil de prud’hommes (CPH) est chargé de régler les conflits individuels entre employeurs et salariés liés au contrat de travail de droit privé.

Comme le JDM le rapportait, les syndicats patronaux et de salariés n’ont pas digéré le report de sa mise en place. En représailles, et dans un courrier daté du 12 octobre 2017 (Lire courrier conseil de prud’hommes) et adressé aux ministres de la Justice, des Outre-mer, et du Travail, les patrons et représentants des salariés des organisation UI CFDT, UD FO, CGT Ma, Medef, CGPME et CFE CGC, justifient leur décision de ne plus envoyer de représentants au tribunal de Travail.

Ils évoquent le décret 2016-1398 du 18 octobre 2016 qui prévoit « le report au 31 décembre 2017 au plus tard de la création d’un conseil des prud’hommes à Mayotte ». Etant donné que le code du travail de droit commun s’applique à partir du 1er janvier 2018, la mise en place des prud’hommes à cette date pouvait se comprendre, c’est du moins ce qu’ils avaient demandé. Or, le gouvernement n’envisage pas de prud’hommes d’ici 4 ans… en 2022.

Infraction de sédition

Alain Gueydan, le directeur de la Direction du travail, s’en était expliqué en évoquant un problème de « représentativité des partenaires sociaux », celle des patrons en l’occurrence, « puisqu’on ne connaît pas le poids du Medef, de la CGPME ou de la CAPEB ». Le gouvernement met aussi en balance la compétence des délégués, ce que fustigent les représentants des syndicats « on ne peut pas considérer dans ce cas qu’ils sont bons pour être assesseurs au tribunal du Travail ! », avait rétorqué FO. D’où le boycott. Les organisations syndicales décidant de « mettre fin à la désignation d’assesseurs ».

Selon nos renseignements, les assesseurs déjà inscrits sur la liste fournie par les partenaires sociaux seront dans l’obligation de siéger, le contraire constituerait une « infraction de sédition ». Par la suite, et si le blocage persiste, les audiences pourraient être reportées.

Les partenaires sociaux estiment que le dialogue social est « mis à mal volontairement par le gouvernement à Mayotte » et demandent la mise en place « en procédure accélérée d’un conseil des prud’hommes à Mayotte dès janvier 2018 » et « des moyens de formation de leurs futurs conseillers prud’hommes ».

Anne Perzo-Lafond
Lejournaldemayotte.com

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau à Mamoudzou et Tsingoni le 14 décembre

0
Pour cause de travaux d’amélioration du réseau de distribution, SMAE – Mahoraise des Eaux informe qu’une interruption de la fourniture en eau potable aura...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Sébastien Lecornu, Mayotte

Dans une longue lettre aux maires, Sébastien Lecornu détaille les avancées majeures de la...

0
A lire le courrier du ministre aux maires de Mayotte, on se dit que son passage n’aura pas été infructueux en août. Bien que sa visite avortée en raison de la crise des Antilles fin novembre ne lui ait pas permis d’assurer le service après vente, le ministre livre les 4 axes détaillés de la future loi Mayotte. Plusieurs n’attendront pas sa parution, annonce-t-il
FMAE, Mayotte, Journée mondiale du climat, Word Weather Attribution

La FMAE réveille les politiques sur la prise en compte de l’élévation du niveau...

0
Ce samedi, la Fédération Mahoraise des Associations Environnementales (FMAE) organise avec la mairie de Bandrélé et l’association 976 Sud Prévention, une nouvelle édition de la Journée mondiale du climat. L’occasion de lancer l’Observatoire du Changement Climatique de Mayotte

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre