26.8 C
Mamoudzou
vendredi 23 février 2024
AccueilEconomieTrois coopératives d’agriculteurs manifestent pour obtenir un terrain à Combani

Trois coopératives d’agriculteurs manifestent pour obtenir un terrain à Combani

Fouadi Salim justifie leur action
Fouadi Salim justifie leur action: « Nous attendons depuis 2011! »

« Nous avons ce projet depuis 2011, et avons enfin obtenu du conseil départemental la cession du terrain à la mairie de Tsingoni il y a quelques mois », retrace Fouadi Salim, président de la Coopérative des Agriculteurs du Centre, la Coopac. Mais les agriculteurs trouvent que la mairie traine des pieds et ont décidé de mener une action. Ils sont donc partis de Combani en convoi à 8h ce mardi matin, pour rallier la mairie de Tsingoni, dont ils bloqueront la rue. Pour être reçus.

Une intrusion qui est mal vécue par la mairie, au moment précisément où le dossier avance, comme nous l’explique l’adjoint au maire Mroiavili Mohamadi Moindjie : « Le maire est précisément parti à Paris pour signer le bail en compagnie de ses avocats, il risque de ne pas apprécier le mouvement de colère des agriculteurs. »

Le terrain se réduit de moitié

Echanges dans la salle communale avec El Mamouni Mohamed Nassur (à droite)
Echanges dans la salle communale avec El Mamouni Mohamed Nassur (à droite)

C’est avec le DGS, El Mamouni Mohamed Nassur, qu’il les reçoit ensuite dans la salle communale. Un échange courtois jusqu’à l’évocation de la surface octroyée : de 6.000 m2 espérée par les agriculteurs, elle retomberait à 2.000 m2 dans le bail. « Cela fait 5 ans que nous travaillons avec le conseil départemental pour obtenir ce terrain, avec une surface qui correspond à un projet susceptible d’obtenir des fonds européens ! », protestent-ils en cœur.

Il s’agit de bâtir une chambre froide, des structures de conditionnement de stockage ou de coopérative de fruits et légumes.

« Volailles soleil Mayotte » sur le même terrain

Alors que pour la mairie la demande initiale des agriculteurs porte bien sur 2.000 à 3.000 m2, les représentants des trois coopératives n’ont pas de documents sur eux, mais se proposent de le produire. Ils avancent en outre que le conseil départemental a cédé ce terrain de 6.000 m2 sous réserve de le leur octroyer, ce que conteste la mairie, « nous n’avons aucune obligation de vous le céder », indique l’adjoint au maire.

La mairie avance avoir d’autres projets sur le reste de la parcelle, notamment celui d’une extension d’IBS pour le projet de Théophane Narayanin « Volailles soleil Mayotte ».

Un accord a finalement été trouvé pour accepter dans un premier temps la surface de 3.800m2, « la surface exacte du calibrage du projet initial avant que la mairie évoque d’autres projets », conclut la Coopac.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

L’académie de Mayotte recrute des contractuels dans le premier degré pour la rentrée de...

0
Pour répondre à l’évolution démographique le rectorat de mayotte recrute chaque année des enseignants du premier degré, entre 160 et 200 contractuels. Le recours aux candidatures locales est privilégié pour enseigner. Les professeurs des écoles contractuels sont recrutés au niveau académique sur classement, après des tests d’évaluation des connaissances, un stage et un entretien final.
Mayotte, état d'urgence sécuritaire, Pascal Perri, Comores

Mayotte en vigilance Violette Forte délinquance

0
Appuyée par plusieurs grandes voix, la population voit dans l’état d’urgence sécuritaire la solution pour venir à bout de la délinquance. Il faut dire que ni en 2015 lors de l’état d’urgence sécuritaire pour terrorisme, ni en 2020 pour le Covid, la menace n’avait été aussi sérieuse qu’avec ces bandes cagoulées qui s’en prennent à nos vies

Blocage des routes : La filière avicole mahoraise en grande souffrance

0
Le salon international de l’Agriculture doit se tenir ce week-end à Paris dans un contexte où le monde agricole est en souffrance. Même s’il parait hasardeux de comparer l’agriculture mahoraise à celle de métropole, les éleveurs et les cultivateurs de l’île sont au bord de la rupture du fait des barrages routiers, car c’est toute une chaîne qui se trouve fragilisée et bientôt en péril si rien ne change.
EVASAN, CHM, La Réunion, Mayotte

Difficultés du CHU réunionnais : accusée, Mayotte a pourtant pris sa part

0
Alors que les difficultés du CHU de La Réunion font de nouveau la Une, pointant le coût des Evasan depuis Mayotte, un petit retour historique n’est pas inutile
mayotte, eau, tours d'eau

Crise de l’eau : poursuite des accompagnements de l’Etat jusqu’au 29 février

0
L’allègement des tours d’eau ne rime pas immédiatement avec l’arrêt des aides de l’Etat qui se prolongent pendant encore 10 jours, notamment envers les entreprises qui en ont bien besoin, ainsi que la distribution gratuite d’eau en bouteille

Recent Comments