26.8 C
Mamoudzou
lundi 6 février 2023
AccueilEconomieRénovation en profondeur de Kawéni: c'est parti !

Rénovation en profondeur de Kawéni: c’est parti !

La cosignature du protocole du NPRU
La cosignature du protocole du NPRU

Et la rénovation des quartiers insalubres, c’est le domaine de l’ANRU, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine. Et Kawéni est bénéficiaire, comme Koungou et Petite Terre, du nouveau Programme de renouvellement urbain sorti en 2014. Il s’agit traiter dans un même cadre des enjeux de cohésion sociale, de renouvellement urbain et de développement économique.

C’est essentiellement l’ANRU, , qui va financer, comme nous l’explique Nicolas Grivel, son directeur général, venu spécialement depuis Paris pour signer le protocole de préfiguration du Nouveau programme de renouvellement urbain (NPRU) : « Nous aidons en fonction de la capacité financière des collectivités. A Kawéni, nous pourrons aller jusqu’à 70 à 80% par exemple. »

L’expérience de Mgombani

Nicolas Grivel explique les différentes étapes de la rénovation
Nicolas Grivel explique les différentes étapes de la rénovation

Le premier quartier à bénéficier d’un projet de rénovation urbaine de l’ANRU fut M’Gombani. Une expérience douloureuse puisque les travaux avaient été stoppés, rallongeant l’échéance, avec un programme qui n’est toujours pas bouclé. L’ANRU avait alors débloqué 14 millions d’euros, pour un investissement qui s’est finalement monté à 47 millions d’euros.

Pour éviter ces dysfonctionnements, le préfet expliquait que les services de l’Etat seraient aux côtés que équipes municipales : « Changer la ville, c’est changer la vie de ses habitants », résumait-il.

Un programme sur plusieurs années

Au centre, Saïd Omar Oili, et Assani Saindou Bamcolo, prochainement signataires d'un NPRU
Au centre, Saïd Omar Oili, et Assani Saindou Bamcolo, prochainement signataires d’un NPRU pour leurs communes

Le travail va se dérouler en deux temps, explique toujours Nicolas Grivel : « Celui de la préfiguration pendant lequel nous nous posons toutes les questions de priorités d’aménagement. » La population sera d’ailleurs invitée à participer pour « tenir compte de leur expertise d’usagers du quartier et les associer à la transformation de leur cadre de vie », explique le protocole. Il est d’ailleurs prévu l’ouverture d’une maison du projet de quartier à cet effet.

Une fois les orientations définies, la date du début des opérations sera fixée, « avec des échéances bien précises et une date buttoir », glisse Nicolas Grivel qui annonce le cofinancement de l’ANAH, l’Agence nationale de l’Habitat.

Le village de Koungou et Petite Terre signeront leur Protocole de NPRU dans les mois à venir.

En conclusion, le maire Majani Mohamed citera le prix Nobel d’économie Jean Tirole: «L’avenir de notre pays est lié à celui des quartiers les plus démunis».

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Conciliateur, Mayotte

Justice – En 2023, le parquet veut intensifier la lutte contre le détournement d’argent...

0
Vendredi matin avait lieu l’audience solennelle de rentrée au tribunal judiciaire de Mamoudzou. L’occasion pour la présidente du tribunal, Catherine Vannier, et le procureur de la République, Yann Le Bris, de faire le bilan de l’année 2022 et de présenter les perspectives pour 2023.
Conseil des prud'hommes, Mayotte, greffier

Prud’hommes : beaucoup d’obstacles surmontés en un an d’exercice !

0
Le tout jeune Conseil des prud’hommes de Mayotte jouait ce vendredi dans la cour des grands en tenant sa 1ère « audience solennelle de rentrée ». L’occasion de revenir sur l’année écoulée.

La filière sciences médico-sociales va être développée à Mayotte

0
Un séminaire de passation de pilotage dans le cadre du projet Suha Na Maecha visant à développer la filière Sciences médico-sociales (SMS) dans l’île était organisé vendredi matin au sein de l’hémicycle Younoussa Bamana du Conseil départemental.

Le Sidevam modernise son site internet et propose de nouveaux services aux usagers

0
Le Syndicat Intercommunal d’Elimination et de Valorisation des Déchets de Mayotte (Sidevam) a lancé récemment une nouvelle version de son site internet www.sidevam976.com. Plusieurs nouveautés sont ainsi présentées.
UICN, Parc Marin, IMPAC5, Mayotte

L’UICN France compte renforcer les protections de mangrove, de coraux, d’herbiers et de la...

0
Dans le cadre de sa stratégie natio­nale 2020-2030 pour les aires protégées, la France s’est engagée à protéger, d’ici 2030, au moins 30 % des espaces terrestres et marins dont un tiers sous protection forte, soit 10%. Les zones de protection forte en mer représentent actuellement 4 % du domaine maritime français. Elles vont s'étendre à 4 nouveaux secteurs

Recent Comments