Internet: Facebook veut faire surfer Madagascar gratuitement

0
82

RFI 6 6 16Facebook veut connecter les pays pauvres. «La communauté des développeurs web était réunie samedi 4 juin à Antananarivo pour rencontrer des responsables» du géant américain, annonce RFI. La société vient de lancer dans la Grande Île, Free Basics, un service qui permet d’accéder gratuitement à quelques sites internet sur téléphone mobile.

Chez nos voisins, «le coût de la connexion est l’un des plus chers d’Afrique et seulement 4% de la population a accès à internet», explique la radio.

«Le but de Free Basics, c’est de connecter les deux tiers du monde qui n’ont pas encore accès à internet. Nous donnons accès à plusieurs sites comme Facebook, mais aussi à des sites d’éducation, de santé, d’actualités, gratuitement. On aimerait avoir le plus de sites possible venant d’ici», ont expliqué les responsables de Facebook qui ont fait le déplacement.

Mais ce projet pose aussi des questions, car Facebook contrôlera toutes les données, ce qui va à l’encontre du principe de neutralité du net. D’ailleurs, RFI relève que «récemment, l’Egypte et l’Inde ont refusé l’arrivée de Free Basics.» Madagascar est le 22e pays d’Afrique à accueillir cette plateforme.

Le développement de Madagascar, un «grand chantier»

Et si Madagascar sortait, un jour, de la pauvreté? C’est toujours le souhait du président Héry
Rajaonarimampianina qui accorde une interview à Euronews.

Euronews 6 6 16Alors que le Forum économique mondial a placé le pays parmi les pays les plus instables politiquement au monde, le président malgache réaffirme son objectif «de mettre en place cette stabilité», au niveau de l’état de droit, de la lutte contre la corruption et de l’abus de gouvernance pour attirer les investisseurs.

Mais il reconnaît également que «le développement c’est un grand chantier, donc nous menons les grands projets que j’appelle les projets structurants», affirme-t-il, en particulier en matière d’énergies renouvelables.

Et alors que Madagascar va accueillir le sommet du COMESA (marché commun de l’Afrique orientale et australe) et le Sommet de la Francophonie, le président Héry y voit «le retour de Madagascar sur la scène internationale», et un appui à son redressement.

Défaut d’oxygène à Moroni

Encore une illustration de la faiblesse des infrastructures sanitaires aux Comores. Habari Za Comores explique que l’hôpital El Maarouf de Moroni ne peut plus pratiquer d’interventions chirurgicales sous anesthésie générale depuis mercredi dernier.

La cause est le dysfonctionnement de l’unité de production d’oxygène. Une patiente est décédée selon le journal qui évoque même, citant le personnel hospitalier, un 2e décès. Une situation qualifiée «d’inacceptable» par le journal.

Tensions politico-judiciaires aux Seychelles

Des menaces contre la juge en chef des Seychelles. La magistrate de la cour suprême du pays a été contrainte de quitter sa résidence officielle pour des raisons de sécurité, annonce l’agence de presse seychelloise.

SEYCHELLES 6 6 16La juge en chef a publié une lettre ouverte sur les réseaux sociaux demandant aux responsables du parti d’opposition «de parler à ses partisans et de cesser la haine et la violence sur le pouvoir judiciaire».

La semaine dernière, la cour constitutionnelle du pays a rejeté les recours de l’opposition demandant l’annulation des résultats élections présidentielles de décembre. Pour mémoire, le président des Seychelles James Michel a été déclaré vainqueur avec 50,15 % des voix.

Dans sa lettre la juge explique qu’elle a été directement menacée avec des individus qui se seraient rendus chez elle pour la «maltraiter». Elle a décidé de se retirer dans un lieu plus sûr.

Terrain de foot, morne pleine

Enfin, après la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2017, c’est la bérézina dans la région. Tous nos voisins sont éliminés : Afrique du Sud, Comores, Djibouti, Kenya, Madagascar, Maurice, Mozambique, Seychelles et Tanzanie n’ont plus aucune chance de se qualifier.

CANAl Watwan le déplore pour les Comores. Les Cœlacanthes ont perdu face au Burkina Faso. «Les Comores ont courageusement résisté aux vice-champions d’Afrique 2013 pendant la première période du match», explique le journal avant de s’incliner 1 à 0.

Pendant ce temps, Madagascar a subi une véritable correction par la RDC : 6 à 1, la défaite est sans appel, relate Afrik-foot.

Les autres pays pour lesquels l’aventure CAN est terminée sont : Angola, Botswana, Burundi, Congo, Gambie, Guinée, Guinée équatoriale, Lesotho, Libye, Malawi, Namibie, Niger, Nigeria, Rwanda, Sao Tomé, Soudan, Soudan du Sud, Tchad, Zambie.

En revanche, les équipes d’Algérie, du Cameroun, d’Egypte, du Ghana, de la Guinée Bissau, du Maroc, du Sénégal et du Zimbabwe sont d’ores-et-déjà déjà qualifiées et ont rejoint celle du Gabon, le pays hôte de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations 2017.
Les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2017 s’achèvent le 4 septembre 2016.
RR
www.lejournaldemayotte.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here