25.9 C
Dzaoudzi
jeudi 2 décembre 2021
AccueilPolitiqueSécurité : pas de nouvelles mesures mais plus de coordinations

Sécurité : pas de nouvelles mesures mais plus de coordinations

Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur en visite à Mayotte, était attendu sur les réponses à la crise sécuritaire. Pas de mesures annoncées mais un renforcement de la coopération gendarmerie-police et la continuation de plans déjà en vigueur. Les cambriolages baissent, enfin, sensiblement.

Discours du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve devant les élus à la mairire de Mamoudzou ce jeudi à midi
Discours du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve devant les élus à la mairire de Mamoudzou ce jeudi à midi

C’était la première fois sous la Ve République qu’un ministre de l’Intérieur se rendait à Mayotte. Compte tenu des enjeux sécuritaires dans le département, on pouvait en attendre beaucoup. Mais le discours du ministre de l’intérieur, ce matin devant les élus mahorais à la mairie de Mamoudzou, en a déçu plus d’un.

Certes, le ministre a rappelé que l’Etat apportera un «soutien résolu» à Mayotte dans les processus de départementalisation et de RUPéïsation. L’Etat continuera donc «à accompagner la mise en place des investissements structurants», «pendant un certain temps». Mais «le contrat républicain n’est pas un engagement unilatéral», rappelait Bernard Cazeneuve.

«A la veille du transfert de nouvelles compétences au conseil général, comme les routes nationales et la gestion des établissements scolaires du 2nd degré, celles qui lui sont déjà dévolues doivent être pleinement assurées.» Le ministre a tenu à rappeler le Conseil général à ses responsabilités, en faisant référence au «domaine social, compétence première de la collectivité qui ne représente aujourd’hui qu’une part minime du budget.» Le rappel a du sens mais le donneur de leçon pourrait commencer à s’appliquer le sermon à lui-même. La sécurité est une compétence dévolue à l’Etat dont les Mahorais souhaiteraient qu’elle soit, elle aussi, «pleinement assurée». Et le ministre de l’Intérieur est bien placé pour le savoir.

Sécurité: un constat sans réponses nouvelles

Bernard Cazeneuve dans les services de la préfecture de Mamoudzou, ce jeudi 19 juin au matin
Bernard Cazeneuve dans les services de la préfecture de Mamoudzou, ce jeudi 19 juin au matin

Sur cette question, Bernard Cazeneuve a convenu que «partout en métropole et outre-mer, chacun a droit à la même sécurité.» Mais à Mayotte, le constat est accablant et Bernard Caeneuve ne peut s’y soustraire.
«Mayotte est confrontée, depuis plusieurs années, à une délinquance qui se distingue par la proportion élevée des atteintes aux biens, souvent commises par de jeunes mineurs. Je sais, en particulier, que les cambriolages sont ici commis dans les trois quart des cas par des adolescents âgés de 10 à 14 ans.» Pourtant, aucune mesure concrète nouvelle n’a été présentée.

Le maire Mohamed Majani rappelait au ministre l’attente de Mamoudzou d’un classement en Zone de sécurité prioritaire. Le ministre n’a pas répondu, et en l’occurrence, qui ne dit mot, ne consent pas.
Quant aux forces de sécurité supplémentaires que beaucoup avaient également espérées, peut-être les forces de sécurité elles-mêmes, il n’en est pas question non plus.
Tout juste doit-on se contenter des dispositifs existants qui commenceraient à donner des résultats.

Cambriolages en baisse de 19%

Bernard Cazeneuve à la préfecture de Mamoudzou
Bernard Cazeneuve à la préfecture de Mamoudzou

Le ministre nous annonce par exemple, pour le premier semestre 2014, une baisse de 19% des cambriolages enregistrés. Pour lui, c’est le signe «encourageant» des effets du plan de lutte contre les cambriolages mis en place en juin 2013. Il s’agit d’une cellule associant policiers et gendarmes sous l’autorité du préfet.

De la même façon, «le nombre d’affrontements entre bandes, qui sont souvent ici la conséquence de rivalités villageoises, est en diminution. Nos efforts commencent donc à porter leurs fruits», conclut le ministre de l’Intérieur. L’annonce est issue des statistiques du ministère mais elle a de quoi surprendre.

Coordination police-gendarmerie accrue

Le ministre se félicite aussi que 15 CLSPD, contrats locaux de sécurité et de prévention de la délinquance, soient signés dans 15 des 17 communes mahoraises. Car Bernard Cazeneuve rappelait qu’au-delà «de l’action répressive, la délinquance constatée à Mayotte appelle des réponses au fond sur le terrain de la prévention et de l’éducation, compte tenu en particulier de la forte implication des mineurs, souvent privés de l’appui d’une famille.»

Malgré l’absence de mesures nouvelles, une chose néanmoins très importante est à retenir de ce discours : la coordination entre la police et la gendarmerie devrait devenir de plus en plus importante. Les autres DOM savent d’expérience que cette coopération accrue peut apporter un vrai début de solutions à la crise sécuritaire majeure que connaît notre département. Le ministre aura surement l’occasion d’en parler, demain, lors de sa visite à La Réunion.
RR
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SCI LTSA

0
Par acte sous seing privé du 30/11/2021, il a été constitué une société. Forme : Société civile immobilière (SCI) Dénomination sociale : LTSA Siège social : Résidence...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan