29.8 C
Mamoudzou
vendredi 19 avril 2024
AccueilorangeChoix de démission confirmé pour le ministre de la Santé

Choix de démission confirmé pour le ministre de la Santé

Devenu réfractaire à la direction politique de son Gouvernement, notamment au regard de cette proposition de loi immigration qui se voulait de poindre activement son adoption, le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, avait remis ce mardi 19 décembre, sa lettre de démission auprès de la Première ministre, Elisabeth Borne. Une volonté écrite qui s'est confirmée dans les actes ce mercredi 20 décembre.

Fraichement adoptée ce mardi soir par le Parlement, cette nouvelle loi tant décriée et tout aussi médiatisée, aura manifestement eu raison des idéologies et convictions politiques d’Aurélien Rousseau, qui ne s’est pas présenté, ce mercredi matin, au Conseil des ministres.

Une lettre à l’évidence fantôme aux dires de la Première ministre qui a déclaré ce matin, au micro de nos confrères de France Inter, que le président Emmanuel Macron « n’avait pas reçu de démission » de l’intéressé. Grève de la poste étatique ou discours diplomatique de circonstance ? En tout état de cause, le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a confirmé publiquement ce midi, lors de son allocution, la démission du ministre de la Santé et de la Prévention.

Un ministre qui avait rejoint l’actuel gouvernement, le 20 juillet dernier, succédant lui même à François Braun et qui faisait également partie de l’officielle délégation, aux côtés d’Élisabeth Borne, venue sur notre territoire mahorais, en amorce de ce mois de décembre. Ses fonctions seront assurées par transition intérimaire en la personne d’Agnès Firmin-Le Bodo, ministre de l’Organisation territoriale et des professions de santé.

Descente de la délégation gouvernementale sur le tarmac mahorais. En première ligne (de g. à d.) A.Rousseau, E.Borne, P.Vigier (Archives – 08/12/2023 – Illustration/®MLG)

Le Président de la République prendra la parole, ce mercredi, en début de soirée (21 heures Mayotte) sur la chaîne France 5, dans l’émission « C à vous ».

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
mineurs isolés, Mayotte

Action sociale et transport scolaire : 30 M€ de compensation débloqués pour le CD

0
Le budget du conseil départemental va pouvoir repasser au vert. Une première tranche des 100 millions d’euros de compensation promise par le gouvernement vient d’être allouée

Remaniement gouvernemental, premier volet

0
Nommé depuis 3 jours en qualité de nouveau Premier ministre, Gabriel Attal a fait connaitre ce jeudi 11 janvier 2024, en fin de journée, les nouveaux membres qui apparaitront dans son Gouvernement. 

Les maires n’ont pas dit leur dernier mot !

0
L’Association des Maires, qui avait organisé une « marche des maires » lundi 18 décembre dernier dans les rues de Mamoudzou pour inciter le gouvernement à agir plus efficacement contre les violences urbaines à Mayotte, n’a pas dit son dernier mot. Madi Madi Souf, le président de l’association des maires, affirme que d’autres actions auront lieu dès le début de l’année 2024.
Mayotte, délinquance, Gérald Darmanin, Marie Guévenoux, Vigipirate, place nette

Paralysie progressive de Mayotte sous l’effet de la délinquance

0
Le quotidien des habitants de l’île est devenu un enfer, et ce, quelques jours après la visite de la numéro 1 du gouvernement. Les blocages sont légion de jour comme de nuit, les bandes de délinquants impriment leur dictat, avec désormais, des fermetures anticipées d’administrations, d’établissements scolaires, de santé, et des commerces. L’Etat de droit recule
Elisabeth Borne, RHI, conseil des ministres, OIN, Mayotte

Résorption de l’habitat insalubre : vers une accélération des procédures

0
En conseil des ministres ce mardi, le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires et le ministre délégué auprès du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargé du Logement, ont présenté un projet de loi relatif à l’accélération et à la simplification de la rénovation de l’habitat dégradé et des grandes opérations d’aménagement

Recent Comments