27.8 C
Mamoudzou
dimanche 25 février 2024
AccueilOcéan IndienSignature de 6 conventions entre l’AFD et Bandrélé

Signature de 6 conventions entre l’AFD et Bandrélé

Ce mardi 5 décembre en milieu d’après midi se signait symboliquement, en l’Hotel de Ville de Bandrélé, 6 conventions relatives au financement d’études de projets pour lesquelles des fonds ont été octroyés par le Ministère des Outre-mer, en l’intermédiaire gestionnaire de l’Agence française de développement.

« Un sacré coup de pouce pour aller plus vite dans la réalisation des projets…» Tournure spontanément exprimée par Ali Moussa Moussa Ben, maire de Bandrélé s’adressant à l’ensemble de la délégation estampillée AFD venue spécialement pour l’occasion. Une délégation hautement symbolique sachant la conjointe présence de Philippe Orliange, directeur exécutif national des opérations, Patricia Aubras, directrice régionale océan Indien et bien entendu, Ivan Postel-Vinay et Anne Gaël Chapuis, respectivement directeur et directrice adjointe de l’antenne mahoraise. Un coup de pouce donc d’une valeur de 380 393 euros qui se voudra exclusivement dédié à la subvention des études de maîtrises d’œuvre très complètes pour mener à bien les suites et concrétisations de 6 projets au total. Cette spécifique subvention — qui porte l’intitulé officiel de Fonds Outre-mer — c’est justement une volonté gouvernementale afin de fluidifier et permettre aux porteurs de projets de construire, entre guillemets, des bases solides pour l’étape 2 de leur(s) aspiration(s). « Aujourd’hui, même si nous trouvons des financeurs, il se pose tout de suite derrière l’interrogation des délais de consommation sauf qu’en amont, il y a toute une période d’études nécessaires qui peut être parfois très longue avant d’arriver à cette consommation donc souvent, nous avons du mal à entrer dans ces délais. L’avantage de cette signature aujourd’hui, c’est justement d’anticiper tout cela au moyen de subventions dédiées qu’aux études techniques. Par la suite, les portes s’ouvrent bien plus rapidement » confie à la presse le maire de la commune concernée.

Ambiance intimiste en la salle de réunion de la mairie de Bandrélé avant de partir sur le terrain pour présentation des projets en cours et à venir

Une présence non anodine 

Une première sur le sol mahorais pour le directeur exécutif des opérations de l’AFD. Il n’est guère coutumier de recevoir en notre insularité un membre national et d’autant plus à l’occasion d’une signature de convention. Et c’est bien parce qu’il faut saluer les conjoints engagement et ambition de cette commune du Sud, plutôt bonne élève dans les mises en place et gestion de ses projets et inscrivant ses démarches conscientisées dans le temps, que les hauts dignitaires ont souhaité venir en personne, offrant ainsi un autre visage face à l’actualité prédominante et alarmiste que l’on peut avoir de notre territoire.

Pour P.Orliange, ce voyage express à Mayotte est une première qui lui tenait symboliquement à coeur

« L’actualité de Mayotte c’est aussi une coopération renouvelée, de confiance et efficace qui a déjà changé le quotidien des gens et continue en ce sens. C’est important de le faire savoir d’autant plus que Mayotte c’est cette région de l’océan Indien là où l’AFD est à la fois financeur de politiques publiques nationales et le partenaire d’un certain nombre de coopérations et projets et nous élargissions aussi à la zone Indo-Pacifique qui est un des horizons vers lequel la France se doit d’être d’avantage présente; le président de la République l’a rappelé il y a quelque mois » souligne Philippe Orliange.

Travailler et récompenser les efforts cohérents et la continuité 

Outre une simple vitrine et un cadre de vie grandement amélioré, les divers projets relatifs à ces conventions présentent avant tout des approches pluridisciplinaires, chères aux axes politiques nationaux et relevant donc à la fois de l’écologie, des valorisation et protection environnementales, des enjeux de mobilité, d’hygiène de vie et pratique sportive mais aussi d’inclusion sociale, notamment grâce à des espaces aménagés propices aux rencontres intergénérationnelles. En somme un maillage de plusieurs petits tou(t)s, rassemblés avec solide lucidité dans un grand tout et ce, en un temps imparti qui se veut concrétisé bien entendu avant fin de mandature et les délais semblent bien partis pour être dans les clous avec un horizon maximal fixé à 2025.

La phase 1 de l’aménagement du bord de mer est une réussite soulignée pour les résidents eux-mêmes mais également les visiteurs extérieurs venant profiter de cet espace de quiétude réservé aux piétons

Récapitulatif des 6 études relatives à ces subventions 

  • Phase 2 de l’aménagement du front de mer de Bandrélé avec notamment la mise en place d’une passerelle piétonne qui permettra de traverser la rivière Mro Wa Dagoni et de continuer l’embellissement de la précédente phase inaugurée en juillet dernier (subvention AFD : 42 160 euros) ;
  • Restructuration du réseau d’éclairage public de la commune de Bandrélé, visant une nette réduction des consommations énergétiques (subvention AFD : 39 307 euros) ;
  • Construction de deux plateaux sportifs polyvalents sur les villages de Bandrélé et Nyambadao (subvention AFD : 83 040 euros) ;
  • Création d’une liaison piétonnière et paysagère de 120 mètres, entre les deux écoles du village de Mtsamoudou (subvention AFD : 55 215 euros) ;
  • Aménagement paysager et création d’une aire de vie et de détente au niveau de la rivière Mro Wa Dagoni (subvention AFD : 113 870 euros) ;
  • Construction d’un bassin sportif flottant situé à Musical plage. Une première dans le genre sur notre département qui permettra d’offrir une structure sécurisante pour l’apprentissage de la natation (subvention AFD : 46 800 euros).

Un ensemble de projets qui s’entrelacent de manière plus ou moins complémentaires partis, à dominante, de l’initial schéma relatif à l’aménagement communal. Des projets qui ont pris forme cohérente sur le papier et qui seront, rappelons-le, réalisés à moyen terme offrant ainsi une indiscutable et nette amélioration du cadre de vie des citoyens.

Photo symbolique d’après signature, entre élus et délégation AFD venue constater directement sur le terrain les travaux engagés et à venir

Un peu à l’image d’un sous-marin, efficacement, discrètement, sans vagues ni inutiles strass paillettes et éclats, la commune de Bandrélé poursuit sa mission et sa population aime ça…

 

MLG

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, AFD, Mayotte, Afrique

Aides de l’AFD aux Comores : « Ils ne respectent pas leur part du contrat », fustige...

0
Jusqu’où la France peut-elle aller pour aider les Comores sans contrepartie ? C’est la question qui se pose après l’audition du directeur Outre-mer de l’Agence Française de Développement au Sénat, portant notamment sur la convention franco-comorienne de 2019

Second volet de l’opération démolition à M’Tsamoudou

0
C’est depuis une heure du matin que les habitants de M’Tsamoudou vivent au rythme des caillassages et violences urbaines en tout genre. Un village d’ordinaire plutôt calme en apparence qui a entamé, en novembre...
EPFAM, AFD, Mayotte

Appui de 50 millions d’euros de l’AFD à l’EPFAM pour plusieurs opérations d’aménagement

0
Si l’Etablissement Public Foncier et d’Aménagement de Mayotte (EPFAM) signe ds partenariats avec les communes comme ce mercredi avec Acoua, les finances doivent suivre. C’est pourquoi son directeur général Yves-Michel Daunar a signé avec...
EPFAM, Mayotte

Forum « Ville mahoraise durable » : pour lever les frilosités locales sur les politiques d’aménagement

0
La préfecture de Mayotte qui appelle à être dans la rupture, voilà qui est peu commun et donne une idée du retard à combler en aménagement. Logements, écoles, l’argent est là, mais pour avoir des « villes durables », encore faut-il l’utiliser. Tout en mettant comme conditions la maitrise démographique, une partie des élus l’a compris. Pas tous
Naturalistes, Mayotte, océan INdien, AFD, Expertise France

Gecko, nouvelle revue de vulgarisation scientifique de la biodiversité du sud-ouest de l’océan Indien.

0
Le gecko, ce petit lézard arc-en-ciel qui tapisse vos murs à Mayotte, a inspiré l'association des Naturalistes qui a donné son nom à une revue de vulgarisation scientifique dédiée au vivant dans le sud-ouest de l’océan Indien

Recent Comments