27.8 C
Mamoudzou
lundi 26 février 2024
AccueilEducationMtsamboro : le maire remet les pendules à l’heure des repas scolaires

Mtsamboro : le maire remet les pendules à l’heure des repas scolaires

La mise en place de la Caisse des écoles à Mtsamboro a induit la régularisation de plusieurs impayés sur les repas. Certains parents dont les enfants en sont privés depuis plusieurs jours, reprochent au maire le manque de communication, quand ce dernier explique que tous les canaux de diffusion ont été utilisés.

Ces derniers jours de nombreux enfants, environ 800, n’ont pas eu droit à leur plateau repas dans les écoles de la commune de Mtsamboro. La raison invoquée : leurs parents n’ont pas réglé leur cotisation annuelle. « Moi je paie au trimestre, certains paient à l’année, mais nous n’avons pas reçu le courrier de la mairie nous demandant la contribution », nous explique une maman au téléphone, précisant que les trois villages sont concernés, Mtsahara, Mtsamboro et Hamjago.

Nous avons donc contacté la mairie, et c’est Madi Velou, non au titre de sa vice-présidence chargée du social au conseil départemental, mais de responsable du Service scolaire de la mairie de Mtsamboro. « Etant donné que nous venons de nous doter d’une Caisse des écoles *, c’est elle qui prend le relais désormais. C’est à cette occasion que nous avons constaté que la moitié des parents ne payaient pas pour les repas de leurs enfants. Il s’agit d’une contribution de 82,39 euros par an, pour de vrais repas, entrée, plat chaud et dessert. Le maire a donc décidé d’envoyer des courriers postaux, de diffuser des communiqués sur les deux radios, publique et privée, et par les mosquées, pour signaler aux parents qu’ils avaient jusqu’à octobre pour régulariser la situation. »

L’objectif est de doter l’ensemble des établissements scolaires de réfectiores

Environ 800 personnes n’avaient pas payé au début de la diffusion, « beaucoup sont venus depuis, ils sont 1.219 à avoir acquitté leur paiement, sur 1.700 élèves scolarisés dans la commune », et selon lui, ceux qui n’ont pas régularisés ne sont pas les plus démunis, « les plus agressifs sont des enseignants élus de la commune qui connaissent parfaitement la démarche ».

Les trois agents dédiés à la gestion des trois villages couvrent le périscolaire, les cantines et les commandes de fournitures scolaires, « les parents peuvent se rendre tous les jours auprès d’eux, et régler en plusieurs fois, chaque mois s’ils veulent. La semaine suivante, les enfants seront réintégrés à la cantine. Nous avons mis à disposition deux machines de carte bleue, et elles sont déjà très utilisées. »

Alors que beaucoup d’enfants ne se nourrissent ni à leur faim ni de façon équilibrée à Mayotte, rappelons aux parents en difficulté qui pevent se faire aider auprès du CCAS de la commune, quant aux autres, ils n’ont qu’à prendre le chemin de la mairie, et régler leur dû. Les prestations offertes par la suite par la Caisse des écoles en vaut le coup.

Anne Perzo-Lafond

*La caisse des écoles est un établissement public local qui contribue au rayonnement de l’école primaire. Elle peut gérer des services sociaux tels que les colonies de vacances, les cantines scolaires ou les classes de découvertes

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Combani, Mayotte

Blocage des routes : pour fonctionner, certains services de l’État adoptent des rotations pour...

0
L’édification de nombreux barrages sur les routes du territoire depuis maintenant de trop nombreuses semaines a plongé le 101e département français dans une crise sociale dont il sera difficile de se remettre. Tous les secteurs sont touchés et fonctionnent en mode dégradé quand ils ne sont pas paralysés. Aussi, certaines professions aux activités sensibles ont dû s’adapter à de telles conditions, à l’image des surveillants pénitentiaires.
DLEM, RSMA, Armées, Sébastien Lecornu, Mayotte, Gabriel Attal, TIG, TIE

Quelle contribution militaire pour encadrer la jeunesse de Mayotte ?

0
Au ministère des Armées, il ne fut pas seulement question de surveillance militaire en appui de la Lutte contre l’immigration clandestine pour les élus. Mais également, dans le droit fil du discours de politique générale du Premier ministre, du retour à l’autorité qu’incarne l’armée
Choléra, Kamardine, kwassa, Comores, Mayotte

Contre le choléra, le rideau de fer ou le bras de fer 

0
Le député Mansour Kamardine compte les kwassas et les malades du choléra aux Comores. Le risque est gros pour Mayotte, dit-il en l'absence de durcissement de la lutte contre l'immigration clandestine
Eric Ciotti, Mansour Kamardine, Mayotte, Emmanuel Macron,

Eric Ciotti demande l’instauration de l’état d’urgence sécuritaire à Mayotte

0
C’est la vertu du démarchage des élus, et le bénéfice d’avoir fait venir le président des LR à Mayotte : Eric Ciotti se fait un porte-voix de leurs demandes

L’académie de Mayotte recrute des contractuels dans le premier degré pour la rentrée de...

0
Pour répondre à l’évolution démographique le rectorat de mayotte recrute chaque année des enseignants du premier degré, entre 160 et 200 contractuels. Le recours aux candidatures locales est privilégié pour enseigner. Les professeurs des écoles contractuels sont recrutés au niveau académique sur classement, après des tests d’évaluation des connaissances, un stage et un entretien final.

Recent Comments