27.8 C
Mamoudzou
jeudi 29 février 2024
AccueilEducationLe collège de Koungou célèbre ses 20 ans en grande pompe !

Le collège de Koungou célèbre ses 20 ans en grande pompe !

Inauguré en 2003, le Collège Frédéric d'Achery a vu passer plusieurs milliers d’élèves en l’espace de deux décennies. Aussi pour marquer le coup, la direction de l’établissement a décidé d’organiser une cérémonie officielle en présence du recteur, Jacques Mikulovic mais également du premier principal du collège, Stéphane Planchand.

L’ambiance était à la fête ce lundi au collège de Koungou, pas seulement pour fêter les vacances scolaires qui approchent à grands pas, mais aussi pour souffler les vingt bougies de l’établissement. Après avoir fait la visite des lieux au recteur, l’actuel principal, Gérard Chané, a pris la parole dans la cour devant les élèves du collège, réunis pour l’occasion, mais aussi devant leurs parents présents pour célébrer ce moment de partage et de communion.

Le collège Frédéric d’Achery, un établissement pas comme les autres

« Je suis fier d’être ici ! » a lancé Gérard Chané envers un public déjà conquis. Puis il a remercié l’ensemble des personnels de l’établissement pour leur travail et leur implication pour la réussite des élèves. Il a salué le parcours effectué depuis vingt ans, notamment à l’adresse de Stéphane Planchand, principal du collège de 2003 à 2005. « Par votre engagement personnel, vous avez bâti les bases fondamentales qui nous permettent aujourd’hui de valoriser nos élèves et pour cela je vous en remercie ».

Le recteur a dévoilé un mur de photos d’anciens élèves avec l’aide de Louhenvelle Leroux, adjointe en charge des affaires scolaires, de l’enfance et Éducation.

Puis ce fut au tour de de l’adjointe au maire de Koungou en charge des affaires scolaires, de l’enfance et Éducation, Louhenvelle Leroux, de s’adresser à l’auditoire. « Ce collège connait beaucoup de réussite malgré un contexte social difficile. La commune continue de s’engager envers la jeunesse afin qu’elle réussisse. Pour cela elle aide et finance les activités sportives et la réussite scolaire. Vous pouvez ainsi compter sur nous pour vous accompagner, a-t-elle déclaré. Jacques Mikulovic a également prononcé un discours pour rendre hommage à l’ancien principal mais également pour valoriser les élèves du collège. « C’est un bel espoir pour vous, a-t-il dit. De nombreuses personnes s’investissent pour que vous réussissiez. Il y a des perspectives intéressantes pour peu que vous soyez sérieux dans la réussite scolaire. Sachez aussi, que votre collège est le plus grand de France et même d’Europe ! », a déclaré le recteur devant une foule d’adolescents en liesse à l’écoute de cette « distinction ». Le recteur en a profité aussi pour indiquer qu’un second collège allait voir le jour à Koungou « d’ici quelques années mais que rien ne remplacerai le collège Frédéric d’Achery ».

De nombreux parents d’élèves ont participé à cette cérémonie

Et comme un moment de bonheur n’arrive jamais seul, le collège a organisé la première cérémonie de remise de récompense à douze élèves pour leur résultats académiques bien-sûr mais aussi pour leur investissement dans la vie sociale et scolaire du collège. « Non seulement vous avez les félicitations et la reconnaissance de l’ensemble de vos professeurs, mais vous avez aussi brillé par votre comportement et contribué à la bonne réputation du collège », s’est félicité Gérard Chané avant de laisser la parole à Stéphane Planchand.

Un petit pincement au cœur pour l’ancien principal

« Vingt ans c’est énormément d’émotions, raconte Stéphane Planchand. C’est émouvant de revenir ici à Mayotte. J’ai vu ce collège évoluer, grandir dans la continuité. Voir autant de photos sur le panneau d’affichage à l’entrée du collège avec toutes ces personnes, c’est très émouvant. J’ai vécu une extraordinaire aventure ici durant deux ans », reconnait-il. Puis vient le moment des souvenirs et des anecdotes qui font que Mayotte est unique, comme le raconte Stéphane Planchand à l’occasion de la première rentrée scolaire, fin août 2003, où ce sont les membres de la Légion étrangère qui ont débarqué de Petite-Terre avec leurs camions pour installer le matériel. « Le collège était encore en travaux et le bateau qui contenait l’ensemble du matériel scolaire avait quelques jours de retard, il n’était pas encore arrivé dans l’île pour la rentrée des classes. Les légionnaires ont alors installé tout le matériel nécessaire qu’ils avaient pour que nous puissions faire notre rentrée », se souvient-il.

Stéphane Planchand a été le premier principal du collège Frédéric d’Achery de 2003 à 2005.

Ou encore cet autre exemple où des centaines de familles partageaient un repas en commun lors d’une cérémonie. « On ne vit ce genre de choses nulle part ailleurs », confie-t-il. Quant à savoir ce qu’il pense des élèves mahorais et de ce collège, il ne tarit pas d’éloges : « Ils sont adorables, doux, souriants, ils ont de l’appétence. Lors de mon départ, certains avaient organisé un barrage pour m’empêcher de partir, se remémore-t-il en souriant. Dans le village je connaissais les gens, il y avait une proximité avec la population. Le collège apportait quelque chose aux villages…C’était l’école de la République. Dès qu’il y avait un problème avec des élèves concernant la religion, j’allais voir le fundi et tout s’arrangeait, c’était l’ordre républicain. Le fait d’avoir été principal dans ce collège et de l’avoir inauguré est un moment qu’on vit rarement dans une carrière, c’est pour cela qu’il y a beaucoup d’émotions de revenir vingt ans après », conclue-t-il.

B.J.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Sénat, insalubre, Mayotte, Guyane

Le Sénat allonge le délai de démolition d’une case informelle à 4 jours après...

0
Un texte facilitant les démolitions d’habitats insalubres à Mayotte et en Guyane a été adopté ce jeudi par les sénateurs. Avec comme objectif, « rendre moins attractif le territoire », défendait Thani Mohamed Soilihi
Mayotte, délinquance, Gérald Darmanin, Marie Guévenoux, Vigipirate, place nette

Point post-visite ministérielle sur les outils de lutte contre la délinquance à grande échelle

0
Avant même de se lancer dans un Wuambushu II, un bilan du premier n’est pas inutile et permet de repositionner le curseur sur les besoins. Sur son volet délinquance, le dispositif « place nette » a été rajouté par Marie Guévenoux. Et faute d’état d’urgence sanitaire, utilisons "place nette" et pourquoi ne pas décliner Vigipirate actuellement en vigueur en France ?

Salon international de l’Agriculture : les confidences des médaillés d’argent en vanille et miel

0
Alors que les portes du Salon international de l’Agriculture doivent se refermer ce week-end, nos représentants mahorais, bien que très peu nombreux, ont brillé dans leur domaine. La quantité ne faisant pas la qualité, nos agriculteurs ont valorisé notre territoire puisqu’ils repartent chacun avec une médaille d’argent au concours général agricole, à savoir la culture de la vanille mais aussi, et cela est nouveau, dans la production de miel.

Redécouvrir Mamoudzou de nuit : Mamoudzou by night !

0
Arpentez le centre-ville de Mamoudzou la nuit à travers une marche nocturne de 7,1km. Mamoudzou by night se déroulera le vendredi 08 mars 2024 à partir de 17h30 au départ de l’Hôtel de Ville...

Appel aux exposants pour le marché paysan de la foire ramadan

0
A l’occasion du ramadan, la Ville de Mamoudzou organise un marché paysan afin de promouvoir les activités économiques du territoire, de permettre aux producteurs locaux de valoriser et vendre leurs produits. Il se tiendra les mercredis et les samedis de 8h à 16h du 13 mars au 10 avril 2024.

Recent Comments