31.8 C
Mamoudzou
mardi 27 février 2024
AccueilEconomieMayotte et l’Industrie : Top départ des ateliers des Assises 

Mayotte et l’Industrie : Top départ des ateliers des Assises 

C’est à heure matinale qu’étaient conviés les acteurs institutionnels, économiques mais aussi les industriels, en ce lundi, au coeur même de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Mayotte (CCIM), pour ce premier volet dédié aux ateliers des Assises de l’Industrie 2023.

C’est à la conjointe initiative, CCI et Conseil départemental (CD) de Mayotte*, que s’amorce, moins de 10 jours après le colloque lié à la nouvelle édition SRDEII 2023-2028, cette semaine ayant pour introductive thématique la question suivante : Comment construire le secteur industriel à Mayotte face au développement endogène et aux crises majeures mondiales ?

Pour le président de la CCI, il est important qu’il soit entrepris un vrai travail de valorisation des BioRessources, des ressources marines, de la valorisation et collecte des déchets, de l’économie circulaire ou encore de la transition énergétique (la liste est longue selon ses dires…)

Tout un programme ! Un programme avant tout de témoignages et d’échanges permettant ainsi de voir le chemin déjà parcouru depuis le précédent et premier grand chantier relatif à ces mêmes Assises de 2012, qui avaient eu lieu au Port de Longoni. L’occasion également d’actualiser certains axes déjà entrepris et d’en prioriser de nouveaux comme le soulignent respectivement en discours d’ouverture Bibi Chanfi, vice-présidente du CD et Mohamed Ali Hamid, président de la CCI

Petite retrospective 

La vision du monde de l’Industrie à Mayotte, plus de 10 ans arrière, se voulait notamment portée sur 4 préconisations majeures relatives à :

  • L’inter-régionalisation et le renforcement des échanges en ce sens, majoritairement lié aux actions de l’Union des chambres économiques de l’océan Indien (ex UCCOI devenu Cap Business océan Indien);
  • L’accompagnement des entreprises mahoraises sur le marché de l’export par partenariat avec l’établissement public industriel et commercial UbiFrance;
  • La mise en place d’une politique d’accompagnement et de structuration concrète des filières de l’Industrie sur notre territoire;
  • L’accompagnement des entreprises industrielles dans la RUPéisation du territoire.

    Introduction globale du tissu économique actuel de notre territoire par Nassay Ibrahima, directeur de Pôle CCI, développement économique et international

Des préconisations qui ont donc donné poids à la création des Technopole et Multilab de Dembéni mais aussi donné lieu à un positionnement régional beaucoup plus valorisé sachant l’estapillage ultra-périphérique européen (RUP). Un positionnement qui verra notamment l’accueil du 14ème et prochain Forum économique de l’ocean Indien (Feoi) en notre territoire; une ouverture régionale et internationale aussi au moyen du dispositif Team France Export et des acteurs institutionnels tels que l’Adim, la Préfecture ou encore le Conseil départemental.

Les nouveaux objectifs 

Dans cette volonté Gouvernementale de ré-industrialiser le territoire français et dans cette approche locale de rester uni face aux divers défis, notamment démographiques, qui touchent notre département, tout en travaillant dans une approche d’anticipation à moyen-long terme, certains nouveaux axes se détachent d’ores et déjà aux yeux de la CCI :

  • Permettre aux acteurs du monde économique industriel de se rencontrer et d’échanger leurs visions et aspirations;
  • Créer une stratégie commune d’industrialisation propre à la singularité du territoire;
  • Mettre en valeur le savoir industriel du territoire;
  • Inventorier et transformer les richesses naturelles locales en vue de créer de l’emploi;
  • Valoriser et réutiliser les déchets et les transformer en nouvelle matière première;
  • Mettre en place une politique de sécurisation des énergies et de la matière première.

    La consultante et ingénieure en procédés écotechnologies et procédés propres, Zahara Mmadi, a pu faire une présentation de son projet de transformation de biodéchets en énergie renouvelable mais surtout exposer les divers freins et problématiques rencontrés sur notre territoire depuis l’introduction de ce même projet en 2020. Des freins liés aux complexités administratives, financières mais aussi au manque de compétences et de connaissances techniques des interlocuteurs rencontrés via les diverses instances locales.

Malgré les difficultés budgétaires connues, le discours de la vice-présidente du CD, est clair : « J’ai souhaité que le développement économique de Mayotte soit au cœur du projet de notre mandature (…) Créer des richesses, créer des emplois, innover, faire rayonner Mayotte par la vitalité de nos entreprises c’est essentiel ». Une approche essentielle aussi renforcée par l’efficacité de partenariats forts intra-départementaux pour aller rechercher les ressources nécessaires mais également décrocher de nombreux appels à projets étatiques cohérents avec le secteur régional qui seront lancés d’ici les prochains mois aux dires des instances concernées. 

Programme des réjouissances

Tout au long de cette semaine, au moyen de sous questions relatives aux thématiques qui seront abordées à travers 7 ateliers, les participants sont invités à partager leur réflexion quant aux difficultés, aux challenges, aux points à améliorer, à développer ou encore à créer en lien avec le secteur économique visé. Pour animer la densité de ce programme qui n’est pas des moindres, Raissa Andhum, responsable Territoire industrie au sein de la CCI Mayotte. 

Les questions soulèvent des débats pertinents

Cette première journée se voulant dans une dynamique de constat et de mise en place, la courte matinée s’est portée sur « les facteurs de blocage à la création de projets innovants ». Un atelier 1 donc, pour lequel il a était introduit 3 questions à développer : 

  • Quelles sont les difficultés rencontrées par les porteurs de projets ?
  • Quels pourraient être les dispositifs performants à mettre en place ?
  • Comment mieux rapprocher les structures d’appui aux porteurs de projets ?

L’atelier de l’après-midi était des plus attendus sachant sa thématique orientée sur « la gestion foncière et la mise en place des zones aménagées ». Une thématique pour laquelle 4 questions se sont dessinées :

  • Quels sont les freins rencontrés par les entreprises dans le cadre du foncier économique ?
  • Quels sont les éléments tangibles à prendre en considération pour l’aménagement des zones d’activité ?
  • Quelles spécialisations économiques des territoires ? Quelle zone, pour quel secteur d’activité ?
  • Comment mieux gérer le foncier aménagé ?

C’est donc à l’issue de ces 5 jours intensifs d’échanges et de concertation sur l’optimisation de la ressource en eau et en énergie dans les industries, l’attractivité, la labellisation, la compétitivité ou encore la formation (pour ne citer que cela de manière succincte), que sera synthétisé et rédigé un document livrable qui servira notamment de support principal pour les prochaines et officielles Assises, second volet, qui auront lieu les 4 et 5 octobre 2023.

Programmation des ateliers tout au long de cette semaine

 

*Une enveloppe de 50 000 euros, en provenance du Conseil Départemental, a été allouée à la CCI pour l’organisation de cette semaine d’ateliers des Assises de l’Industrie 2023.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Dissolution du SMIAM : Comme beaucoup, la Chambre régionale des comptes de Mayotte désespère…

0
La chambre régionale des comptes a publié son dernier rapport en lien avec la procédure de dissolution du Syndicat mixte d’investissement pour l’aménagement de Mayotte qui, manifestement, perdure et s’étale dans le temps.

Département : Dernière séance plénière pour cette année 2023

0
Ce lundi matin au sein de l’hémicycle Bamana du Conseil départemental de Mamoudzou se déroulait l’ultime assemblée plénière publique, estampillée cuvée 2023, présidée par Ben Issa Ousseni.
Prospectus en lien avec le réorientation professionnelle

C’est officiel : Transitions Pro Mayotte va basculer en cessation d’activité

0
Un peu à l’image d’un incisif couperet, l’acteur référent en matière de transition professionnelle sur notre territoire va baisser le rideau en cette fin d’année, faute de moyens alloués à son installation et son développement.

La CCI et Pole Emploi naviguent côte à côte pour faire cap sur le...

0
Ce jeudi 7 décembre matérialisait officiellement la signature d’un protocole de coopération entre le président de la Chambre de commerce et d’industrie et le directeur régional de Pôle emploi Mayotte en vue de renforcer de manière directe leur mutuelle collaboration en faveur de l'insertion des personnes en recherche d’emploi.

« Contre la violence et l’humiliation » : le maire de Mamoudzou mobilise ses...

0
Plusieurs dizaines de personnes se sont réunies ce mercredi matin devant le stade de Cavani à l’appel d’Ambdilwahedou Soumaïla, le maire de Mamoudzou. Objectif : manifester contre la violence que subit la population au quotidien, mais aussi contre l’habitat indigne symbolisé par le camp de demandeurs d’asiles africains installé au cœur du stade de Cavani

Recent Comments