27.8 C
Mamoudzou
lundi 4 mars 2024
AccueilMagazineÊtre utile à Mayotte, une nécessité pour certains 

Être utile à Mayotte, une nécessité pour certains 

Après ses études en sciences techniques des activités physiques et sportives, Baco El-Habib, actuellement en troisième année de licence souhaite poursuivre son chemin en faisant une école pour devenir infirmier. Nous dressons le portrait de ce jeune-homme originaire de Koungou qui partage sa vie entre son amour pour le handball et ses études en STAPS, ou comment concilier les deux.

Le hand, une affaire de famille 

Arrivé à Montpellier il y a maintenant quatre ans, Baco El-Habib savait déjà quelles études il souhaitait faire. Depuis le collège, le jeune-homme savait qu’il voulait que ce soit en rapport avec le sport, son avenir était déjà tout tracé. Il faut dire que son entourage a participé à forger son amour pour le hand, son père ayant pratiqué le handball/football étant plus jeune ainsi que sa mère, sans parler de ses oncles.

Baco El-Habib a 23 ans, et se retrouve en dernière année de licence STAPS (sciences techniques des activités physiques et sportives) entraînement sportif et préparation physique. « Lorsque j’ai commencé mes études, c’était pour devenir professeur d’éducation physique et sportive. Sinon, je pratique le handball au club Lattes Handball. J’ai commencé à jouer au hand à Mayotte, dès l’âge de 10/11 ans. C’est un sport qui me plaisait et qui me plaît toujours autant d’ailleurs. Le fait de voir mon entourage le pratiquer également m’a encouragé dans cette voie. En parallèle des études, je continue de jouer en sélection, j’ai récemment été convoqué pour les jeux des îles en décembre dernier. Cette année, peut-être que j’aurai d’autres opportunités qui s’offriront à moi. »

Concilier études et sport, n’est pas toujours facile et nécessite d’avoir un sacré mental et de savoir faire des sacrifices. Le jeune-homme n’est pas inquiet pour autant, il connaît ses capacités, « je sais que l’on peut atteindre ses objectifs en ayant de la discipline ».

El-Habib Baco tirant un penalty

La vie personnelle d’un sportif 

Cette année est particulièrement compliquée pour le jeune-homme qui doit jongler entre les cours, les matchs en club et les stages qu’il doit effectuer chaque semestre pour valider ses années. Parmi les matières qu’il a étudiées, on retrouve des cours sur la plasticité musculaire ou encore de la psychologie & sociologie du sportif.

« Dans mon emploi du temps, j’ai des heures consacré à la pratique de mon sport à hauteur de 6H/semaine. En plus de cela, il faut ajouter les heures d’entraînements et les clubs auxquels je suis inscrit, de ma propre initiative, le Lattes Handball. Cela fait que parfois, je n’ai pas beaucoup de temps pour ma vie personnelle. Je sors moins qu’avant, je me fixe une sortie tous les uns à deux mois, mais ça va, je le vis plutôt bien. En-dehors de mes heures de cours, je passe le reste de mon temps à la salle avec des collègues que j’entraîne parfois puisque je me suis spécialisé pour les entraînements sportifs et la préparation physique. Cela me permet de tester mes acquis et d’aider les autres. »

En parallèle, le jeune-homme propose des séances de coachings pour ceux qui le veulent. Un emploi du temps musclé pour un sportif averti.

Un regard vers l’avenir…

Début du match Lattes contre Saint-Affrique

L’opération Wuambushu qui se prépare actuellement à Mayotte, tourne les regards des médias sur le 101e département français mettant ainsi en lumière les difficultés de l’île, la pauvreté, la délinquance juvénile, les violences qui effacent toute la richesse culturelle et la beauté de cette île.

« A l’heure actuelle, je pense beaucoup à l’avenir plus particulièrement à mon île, surtout avec tout ce qui s’y passe, le manque de personnel infirmiers, de professeurs et autre. Je veux y retourner afin d’être utile à mon île. J’ai comme principe de penser collectif avant de penser individuel, c’est donc tout naturel pour moi. A la fin de ma licence, je souhaite faire une école pour devenir infirmier et de pouvoir ainsi retourner sur l’île et y exercer. »

Pour le reste, monsieur Baco, souhaite avoir une vie pleine de rebondissements dans sa carrière de joueur, stable pour sa vie personnelle ! En attendant ce devenir, le joueur de hand a de quoi faire dans le présent. Il a dû montrer de quoi il est capable lors d’un match qui s’est déroulé ce week-end. Un match décisif qui devait décider si son équipe de Lattes pourrait jouer en nationale… qu’ils ont perdu 30 à 31, mais Ely a été impressionnant de talents pendant ce match pour avoir marqué la plupart des buts de son équipe. Il a d’ailleurs été contacté pour une sélection à Paris. Un avenir à la hauteur de ce qu’il souhaite, « à rebondissements ».

Sarah FETI

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Majikavo : union des habitants pour encadrer les jeunes

0
Ils sont commerçants, pompiers, chefs d’entreprise ou simples citoyens, et ont tous en commun la volonté de participer au rétablissement de la paix dans leur village, "l'Etat apporte sa part, nous devons prendre la nôtre" fusion des énergies et donc de solutions autour de jeunes délinquants désœuvrés dont certains sont diplômés mais sans avenir

Environnement : Le reboisement comme solution pour préserver notre ressource en eau

0
Dans le cadre du projet « Reboisement et remobilisation de la ressource en eau dans le bassin versant de Mbouanatsa », la Fédération Mahoraise des Associations Environnementales en partenariat avec le Groupement Intercommunal des Agriculteurs du Sud de Mayotte ont organisé samedi une opération de plantation d’arbres.
DEAL, Mayotte, MNE

Containers dans la mangrove : la MNE dépose plainte, la DEAL s’explique

0
C’est dans un contexte très tendu de décision préfectorale de rétablir la circulation dès les premiers barrages que sont tournées les images de containers poussés dans la mangrove par des engins de chantier. La levée des blocages permettant, ils seront enlevés dans la semaine, indique la DEAL
CMA, Mayotte, CFA

Sortie de convalescence pour la Chambre des Métiers et de l’Artisanat

0
Après les fortes turbulences d’années de gestion chaotique, il a fallu que la maison mère et l’État se portent au chevet de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et lui prescrivent les remontant appropriés. Après des mois de salaires non payés, les choses rentrent dans l’ordre grâce à une Commission provisoire nommée en octobre 2023. Son président nous parle d’avenir

L’agenda loisirs du week-end : Un reboisement, de la rando, une soirée latino et...

0
Au programme de ce week-end après de longues semaines d’interruptions : Reboisement et remobilisation de la ressource en eau dans le bassin versant de Mbouanatsa, porté par la FMAE ; découverte éducation et culturelle sur le site historique Antana B ; découverte des missions bénévoles en mer proposées par l'association Ceta'Maore en 2024 ; la meilleure et la plus connue Soirée de Danses Latines de l'île ; sans oublier les séances de cinéma.

Recent Comments