27.8 C
Mamoudzou
jeudi 22 février 2024
AccueilOcéan IndienComores : Recrutement annoncé de 200 nouveaux policiers

Comores : Recrutement annoncé de 200 nouveaux policiers

Une bonne partie des agents déjà en poste sont loin de répondre aux critères définis par la loi. Une vague de recrutement devrait permettre de moderniser les structures des cadres et les doter de nouveaux éléments qualifiés. D’autres sources laissent croire que le renforcement des effectifs de la police répond à un besoin de sécurité. On note la montée de nouveaux phénomènes d’insécurité avec l’arrivée massive de jeunes délinquants en provenance de Mayotte.

La police comorienne prévoit un plan de recrutement de 200 agents. C’est le directeur général de la police en charge de la sûreté nationale qui l’a annoncé le vendredi 31 mars. «Nous comptons recruter un total de 200 agents, nous voulons renforcer nos capacités opérationnelles», a confirmé l’inspecteur général de police, Abdel-Kader Mohamed qui précise que les sociétés évoluent. «Le monde change, le comportement des groupes sociaux aussi. Il faut de la prévention à commencer par la mobilisation et la préparation de nos agents», a-t-il justifié.

La montée de nouveaux phénomènes d’insécurité

La police comorienne compte environ 700 hommes. Les autorités en charge de la sûreté du territoire souhaitent ainsi lancer un vaste plan de restructuration de l’institution policière dont les cadres qualifiés représentent environ 30% du personnel. Une bonne partie des agents de la police déjà en poste est loin de répondre aux critères définis par la loi. Cette vague de recrutement devrait permettre de moderniser les structures des cadres et les doter de nouveaux éléments qualifiés. D’autres sources laissent croire que le renforcement des effectifs de la police répond à un besoin de sécurité.

On note la montée de nouveaux phénomènes d’insécurité, encouragés notamment par les réseaux sociaux. Il y a également des défis de sécurité posés avec l’arrivée massive de jeunes délinquants en provenance de Mayotte. En août 2022, des jeunes coupeurs de route avaient été neutralisés par des éléments de la gendarmerie. Et, depuis, on n’en parle plus. Mais les autorités en charge de la sureté disent avoir l’œil sur certains jeunes qui pourraient devenir sévir dans le grand banditisme. Les Comores font face à des entrées de migrants d’Afrique subsaharienne et la montée d’un trafic de produits stupéfiants.

Des unités ne sont pas suffisamment formées ou recyclées

Refusant de répondre spécifiquement à la question de savoir si les recrutements annoncés ont un lien avec les potentielles menaces qui pourraient planer dans le pays à cause de l’arrivée des jeunes au départ de Mayotte, le patron de la police comorienne a rappelé que le renforcement des effectifs répond à d’autres besoins. «Nous voulons reformer notre police, nous voulons des cadres formés, compétents. La sécurité publique est un volet parmi d’autres. Il y a des missions de renseignement, de contrôle aux frontières et de collaboration avec les institutions régionales et internationales comme Interpol», a indiqué Abdel-Kader Mohamed.

Les futures recrues devraient défiler le 6 juillet prochain

Selon les critères définis, le candidat, en plus d’être de nationalité comorienne, devrait avoir un niveau de classe de seconde au minimum et un bac+5 au maximum. Les futurs candidats doivent aussi être âgés de 18 ans minimum et de 28 ans au maximum. «Tout le monde sait que les recrutements opérés il y a vingt-ans n’avaient pas obéi à certains critères objectifs. Et c’était normal car le pays était sous tension sur le plan politique avec la naissance des gouvernements des îles et du gouvernement central. Il y a des malentendus. Aujourd’hui nous voulons un corps de police avec des cadres de haut niveau», a justifié le patron de la police.

Il n’y a aucun calendrier sur les étapes de cette opération qui restera la première après celle de l’année 2002. Mais on apprend que les futures recrues devraient défiler le 6 juillet prochain pour la première fois à l’occasion des cérémonies marquant la 48eme fête de l’indépendance. Ce qui suppose que le recrutement devrait avoir lieu avant la fin du mois de mai. Les nouveaux policiers auront besoin d’au moins 60 jours de formation de base avant de défiler à la Place de l’indépendance.

A.S.Kemba, Moroni

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

L’académie de Mayotte recrute des contractuels dans le premier degré pour la rentrée de...

0
Pour répondre à l’évolution démographique le rectorat de mayotte recrute chaque année des enseignants du premier degré, entre 160 et 200 contractuels. Le recours aux candidatures locales est privilégié pour enseigner. Les professeurs des écoles contractuels sont recrutés au niveau académique sur classement, après des tests d’évaluation des connaissances, un stage et un entretien final.
Mayotte, état d'urgence sécuritaire, Pascal Perri, Comores

Mayotte en vigilance Violette Forte délinquance

0
Appuyée par plusieurs grandes voix, la population voit dans l’état d’urgence sécuritaire la solution pour venir à bout de la délinquance. Il faut dire que ni en 2015 lors de l’état d’urgence sécuritaire pour terrorisme, ni en 2020 pour le Covid, la menace n’avait été aussi sérieuse qu’avec ces bandes cagoulées qui s’en prennent à nos vies

Blocage des routes : La filière avicole mahoraise en grande souffrance

0
Le salon international de l’Agriculture doit se tenir ce week-end à Paris dans un contexte où le monde agricole est en souffrance. Même s’il parait hasardeux de comparer l’agriculture mahoraise à celle de métropole, les éleveurs et les cultivateurs de l’île sont au bord de la rupture du fait des barrages routiers, car c’est toute une chaîne qui se trouve fragilisée et bientôt en péril si rien ne change.
EVASAN, CHM, La Réunion, Mayotte

Difficultés du CHU réunionnais : accusée, Mayotte a pourtant pris sa part

0
Alors que les difficultés du CHU de La Réunion font de nouveau la Une, pointant le coût des Evasan depuis Mayotte, un petit retour historique n’est pas inutile
mayotte, eau, tours d'eau

Crise de l’eau : poursuite des accompagnements de l’Etat jusqu’au 29 février

0
L’allègement des tours d’eau ne rime pas immédiatement avec l’arrêt des aides de l’Etat qui se prolongent pendant encore 10 jours, notamment envers les entreprises qui en ont bien besoin, ainsi que la distribution gratuite d’eau en bouteille

Recent Comments