30.8 C
Mamoudzou
lundi 4 mars 2024
AccueilorangeLa flambée du Covid fait flop, pas celle de la bronchiolite

La flambée du Covid fait flop, pas celle de la bronchiolite

Comme en janvier, ce n’est pas une courbe qu’a décrit l’épidémie de Covid à Mayotte, mais quasiment deux droites, l’une ascendante, l’autre en piqué. La grippe et la bronchiolite restent par contre à un niveau épidémique. Quelque soit le cas, le lavage des mains doit être un geste acquis.

L’évolution de l’épidémie de Covid dans notre département montre une tendance nettement baissière, puisque le taux d’incidence est passé de 160 cas pour 100.000 habitants sur la dernière semaine de novembre, à 58 la semaine suivante, c’est à dire une division de plus de moitié du nombre de cas.

La tendance est donc une nouvelle fois intéressante à étudier sur notre département. En effet, notre flambée avait atteint 198 cas pour 100.000 habitants autour du 25 novembre, minimes par rapport aux autres régions en métropole où l’on dépassait par endroit les taux de 900, mais avec 600 cas de plus en une semaine quand même. Et au lieu de continuer à grimper comme c’est encore le cas dans de nombreuses régions de France ainsi qu’en Guadeloupe et à La Réunion, elle chute brutalement, comme deux fois par le passé, notamment en janvier 2022, une cassure nette sur le même schéma qu’avait alors l’Afrique du Sud.

Cette tendance à l’enchainement d’une flambée et d’une forte décrue est plus particulièrement marquée chez les 45-64 ans, dont le taux d’incidence passe de 342 à 132, -61%.

Une première explication tient dans la diminution du taux de dépistage de 33% entre fin novembre et début décembre, mais c’est possiblement un effet induit par la diminution du nombre de malades. On ne va pas se faire tester quand on ne sent pas de symptôme. Excepté les cas contacts, mais de fait, il y en a moins.

Une épidémie de bronchiolite plus forte et précoce par rapport aux autres années

Résistance à l’Omicron

La seconde tient sans doute dans les restes d’immunité collective qui était la quête du gouvernement dès le début de l’épidémie et qui a été révélée à Mayotte par l’enquête de séroprévalence menée par l’Agence régionale de santé et l’Observatoire régional de santé, en partenariat avec la plateforme MODCOV19 en 2021. Elle rapportait qu’entre septembre et octobre de l’année dernière, 89% de la population âgée de 15 ans ou plus disposaient d’anticorps spécifiques de l’immunité au virus.

En revanche, la souche n’est pas précisée. Or, si le variant Omicron est présent quasiment exclusivement sur le dernier pic épidémique de cette fin novembre 2022 à Mayotte, il n’existait officiellement pas sur notre territoire lors de l’enquête de prévalence puisqu’il a été identifié chez nous le 21 décembre 2021. On peut supposer que les anticorps emmagasinés sous Delta, ajouté à ceux prodigués par la vaccination et des cas Omicron répandus depuis, sont encore suffisamment puissants. Une condition nécessaire mais pas suffisante pour être définitivement à l’abri, rappelle Santé Publique France qui indique que seules 46% des personnes ont reçu un schéma vaccinal complet, soit 72% des plus de 12 ans quand même. Et qui parle de rappel pas seulement pour les vaccins, mais aussi pour le maintien des gestes barrières, lavage des mains et isolement en cas de symptômes.

Si le Covid nous laisse tranquille, ce n’est pas le cas de la bronchiolite qui reste en phase épidémique. Et précoce puisque habituellement elle sévit de janvier à avril, pendant la saison des pluies. Elle touche principalement les enfants de moins de 2 ans, dont 17 ont été hospitalisés à la suite d’un passage aux urgences ce début décembre, contre 6 la semaine précédente.

Quant à la grippe, on note une stabilité de la circulation des virus grippaux en début de mois de décembre, où les 40 cas enregistrés sur la semaine relèvent majoritairement du type A (H1N1). Depuis début novembre, on compte 6 cas grave de grippe en réanimation.

A.P-L.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Majikavo : union des habitants pour encadrer les jeunes

0
Ils sont commerçants, pompiers, chefs d’entreprise ou simples citoyens, et ont tous en commun la volonté de participer au rétablissement de la paix dans leur village, "l'Etat apporte sa part, nous devons prendre la nôtre" fusion des énergies et donc de solutions autour de jeunes délinquants désœuvrés dont certains sont diplômés mais sans avenir

Environnement : Le reboisement comme solution pour préserver notre ressource en eau

0
Dans le cadre du projet « Reboisement et remobilisation de la ressource en eau dans le bassin versant de Mbouanatsa », la Fédération Mahoraise des Associations Environnementales en partenariat avec le Groupement Intercommunal des Agriculteurs du Sud de Mayotte ont organisé samedi une opération de plantation d’arbres.
DEAL, Mayotte, MNE

Containers dans la mangrove : la MNE dépose plainte, la DEAL s’explique

0
C’est dans un contexte très tendu de décision préfectorale de rétablir la circulation dès les premiers barrages que sont tournées les images de containers poussés dans la mangrove par des engins de chantier. La levée des blocages permettant, ils seront enlevés dans la semaine, indique la DEAL
CMA, Mayotte, CFA

Sortie de convalescence pour la Chambre des Métiers et de l’Artisanat

0
Après les fortes turbulences d’années de gestion chaotique, il a fallu que la maison mère et l’État se portent au chevet de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et lui prescrivent les remontant appropriés. Après des mois de salaires non payés, les choses rentrent dans l’ordre grâce à une Commission provisoire nommée en octobre 2023. Son président nous parle d’avenir

L’agenda loisirs du week-end : Un reboisement, de la rando, une soirée latino et...

0
Au programme de ce week-end après de longues semaines d’interruptions : Reboisement et remobilisation de la ressource en eau dans le bassin versant de Mbouanatsa, porté par la FMAE ; découverte éducation et culturelle sur le site historique Antana B ; découverte des missions bénévoles en mer proposées par l'association Ceta'Maore en 2024 ; la meilleure et la plus connue Soirée de Danses Latines de l'île ; sans oublier les séances de cinéma.

Recent Comments