29.8 C
Mamoudzou
samedi 24 février 2024
AccueilorangeMinistre de la santé à Mayotte : « Je suis venu pour...

Ministre de la santé à Mayotte : « Je suis venu pour rencontrer les professionnels, pour rencontrer les élus »

En voyage officiel à Mayotte depuis hier après-midi, le ministre a commencé son parcours par l’incontournable Centre Hospitalier de Mayotte. Une première séquence sans annonce ayant néanmoins permis d’aller au contact du personnel soignant de l’établissement.

Pour certains ministres en visite officielle à La Réunion se déplacer jusqu’à Mayotte, afin de prendre le pouls des problématiques et enjeux dans leur aire de compétences, avait pris dernièrement une allure de rendez-vous manqué. Ce n’est guère le cas du ministre de la Santé, François Braun. Arrivée le jour même dans le 101e département, depuis l’île Bourbon, l’ancien patron du syndicat SAMU-Urgences de France s’est rendu un peu avant 15h30, au Centre Hospitalier de Mayotte, épicentre de l’offre de soins sur l’île. Accompagné du préfet, le ministre est allé au-devant du personnel soignant mais également des officiels politiques et du monde de la santé, directeurs généraux du CHM et de l’Agence Régionale de Santé en premier lieu.

Démonstration de la prise en charge d’un patient atteint du virus Ebola

Aller au contact du personnel soignant

Après une démonstration grandeur nature du dispositif médical en lien avec la prise en charge d’un patient atteint du virus Ebola, le ministre s’est engouffré dans les dédales du CHM depuis sa principale porte d’entrée, y compris pour la grande majorité des patients de l’île, le service des urgences. Le ministre a ainsi pu évoluer dans un environnement entièrement rénové, les travaux de la première phase de remise en état ayant été terminés fin juillet 2022. Il s’est par ailleurs rendu dans le service de néonatologie. Un incontournable au regard de la situation exceptionnelle du CHM, la majeure partie de ses activités se concentrant essentiellement sur la maternité.

Certes, malgré l’absence d’annonce pour résorber la situation à flux tendu que connaît l’établissement, le rapport du Sénat de juillet dernier pointait notamment « un établissement débordé et qui n’est pas en capacité de faire face aux besoins ni d’accueillir les patients dans des conditions satisfaisantes », le ministre a pu constater « un investissement important des professionnels ». Pour lui, pas de doute : « je vois que l’hôpital est très bien préparé, il est prêt à faire face à toutes les situations ».

« Donner les moyens aux professionnels de travailler »

Le ministre de la santé s’est voulu à l’écoute du personnel soignant

Rappelant les raisons de sa visite, « je suis venu, pour rencontrer les professionnels, pour rencontrer les élus, pour rencontrer les Mahorais et les Mahoraises que je vais voir dans le cadre du Conseil National de la Refondation en santé pour voir comment on peut apporter de l’aide », le ministre s’est prononcé sur la nécessité de la construction du second hôpital. « C’est indispensable », a-t-il souligné. Si certaines voix s’élèvent pour en faire un Centre Hospitalier Universitaire afin d’apporter une réponse à l’hémorragie de personnel soignant, le ministre se veut pour sa part plus nuancé : « le fait qu’il soit universitaire ne va pas régler le problème des professionnels de santé et des médecins ».

Pour lui, l’essentiel est « de donner les moyens aux professionnels de travailler », « de les garder, attirer les meilleurs, garder ceux qui sont là qui sont très investis ». Une gageure. Sur ce point, le ministre a salué le travail du CHM et de l’ARS « extrêmement novateurs » pour attirer les futurs personnels soignants. Néanmoins, les efforts déployés sont tributaires du contexte de l’île et de la manière dont Mayotte apparaît dans les médias au niveau national. Les récents événements ayant ébranlé Mamoudzou ont eu un écho important en métropole. Une situation d’autant plus préjudiciable à l’attractivité du territoire.

Pierre Mouysset

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
EVASAN, CHM, La Réunion, Mayotte

Difficultés du CHU réunionnais : accusée, Mayotte a pourtant pris sa part

0
Alors que les difficultés du CHU de La Réunion font de nouveau la Une, pointant le coût des Evasan depuis Mayotte, un petit retour historique n’est pas inutile
Soignants, crise, sécuritaire, crise, sociale, écoute, psychologique,

Succès de la cellule d’écoute psychologique : les soignants ont aussi besoin d’être écoutés

0
Suite à une montée des violences sur le territoire, mercredi 14 février, une cellule d’écoute psychologique a été activée par le Centre Hospitalier de Mayotte (CHM). Depuis, les appels n'ont fait que pleuvoir, contraignant de limiter, dans un premier temps, la cellule d'écoute, à un certain public, à commencer par le personnel hospitalier et libéral. 
CHM, Mayotte

Le CHM ouvre une cellule d’écoute psychologique

0
Face à l'onde choc suite aux violences vécues sur le territoire de Mayotte, mercredi 14 février, le Centre Hospitalier de Mayotte (CHM) a annoncé l'ouverture d'une cellule d'écoute psychologique
CHM, choléra, Mayotte, ARS, SpF

Mayotte fourbit ses armes face à la menace du choléra

0
Jeudi 1er février, les Comores ont officiellement déclaré la présence de cas de choléra dans leur pays. Depuis, deux personnes sont décédées et quatorze personnes contaminées ont été déclarées guéries. A Mayotte, l’opinion publique a véhiculé de nombreux messages sur les réseaux sociaux et par l’intermédiaire de certains médias, en faisant part de sa grande inquiétude sur l’arrivée éventuelle de cas de choléra à Mayotte, en pleine crise sociale
Barrages, délinquance, Mayotte, Koungou

Crise après crise, la santé est dans une impasse

0
Depuis plusieurs mois, le contexte de violences à Mayotte, cumulé aux barrages tenus par des habitants de l'île en colère, a dissuadé certains professionnels de santé de venir travailler sur l’île et fragilisé des soignants exerçant sur le territoire, qui pour certains, songent désormais à partir

Recent Comments