26.8 C
Mamoudzou
lundi 28 novembre 2022
AccueilOcéan IndienComores : Hausse des cas de Covid-19 et vigilance sur le virus Ebola

Comores : Hausse des cas de Covid-19 et vigilance sur le virus Ebola

En l’espace de deux semaines, le nombre de cas est passé de 15 à 208 dans le pays, d’après le secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Aboubacar Said Anli, qui évoque "20 cas par jour". La Direction nationale de la Santé parle "d’un taux de positivité de 6,1%" après un test réalisé auprès de 3393 personnes dont 1243 à Ngazidja (Grande Comores), 1265 à Ndzuani (Anjouan) et 885 à Mwali (Mohéli). Parallèlement, une cellule de veille du virus Ebola est mise en place après la découverte des cas dans les pays voisins.

Les autorités sanitaires comoriennes sont sur le qui-vive après la multiplication des cas de Covid-19 dans les îles ces trois dernières semaines. La Covid-19 était un vieux souvenir pour les Comoriens qui avaient enregistré trois terribles vagues ayant fait 160 morts : en avril 2020, puis en décembre de la même année et en février 2021. Depuis, c’est l’accalmie totale. Le gouvernement comorien avait même levé toutes les mesures de restrictions au mois d’août dernier. La présentation de la carte vaccinale n’est qu’une simple formalité facultative à l’aéroport alors qu’il fut un temps où le document valait bien plus que le visa d’entrée ou le ticket de voyage.

Les nouveaux cas de Covid-19 se multiplient en Grande Comore

Mais l’arrivée des « Je-viens », le retour des festivités de grands mariages (suspendues pendant deux ans), puis la rentrée scolaire, couplés avec le relâchement des mesures de précaution, ont fait le jeu du virus, selon les avis des autorités sanitaires. En l’espace de deux semaines, le nombre de cas est passé de 15 à 208, d’après le secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Aboubacar Said Anli, qui parle de « 20 cas par jour ». On apprend que 84 personnes positives possèdent un schéma vaccinal complet. La Direction nationale de la Santé parle « d’un taux de positivité de 6,1% » après un test réalisé auprès de 3393 personnes dont 1243 à Ngazidja (Grande Comore), 1265 à Ndzuani (Anjouan) et 885 à Mwali (Mohéli).

« La Covid-19 est toujours présent dans le pays. Des mesures ont été prises aux frontières. Il y a un contrôle renforcé depuis le 24 octobre. Une équipe est déjà déployée à l’aéroport. D’autres équipes seront renforcées dans les aérodromes de Mwali et de Ndzuani », a souligné le directeur général de la Santé, Dr Saindoune Ben Ali Mbaé, pour qui « aucun patient n’a été hospitalisé », ajoutant que la vaccination permet de limiter sensiblement la multiplication rapide des cas. « Le vaccin n’est pas, au sens propre, un médicament qui traite une maladie mais un moyen pour vous prévenir d’une maladie. Il permet d’empêcher par exemple les formes graves de la Covid comme nous l’avons constaté en analysant les nouveaux cas », a-t-il expliqué à la presse.

Les nouveaux cas de Covid-19 se concentrent à Ngazidja, soit 90%. On note une douzaine de cas à Mwali, soit 6% et 7 cas à Ndzuani, soit 4%, selon les données du ministère de la Santé qui fait, par ailleurs, savoir que la tranche d’âge des personnes atteintes du virus se situe entre 30 et 39 ans. « Des dispositions ont été arrêtées pour renforcer la surveillance dans les points d’entrée. D’autres mesures de prévention sont à l’étude », a indiqué Dr Aboubacar Said Anli.

Aux Comores, les autorités ont pu vacciner environ 49% de la population ciblée. Au total, 401.899 personnes ont été vaccinées contre la Covid-19, dont 33.285 à Mohéli (60% de la cible), 185.005 à Anjouan (52%) et 183.609 à la Grande Comores (45% de la cible). On compte au 14 octobre, 8553 cas dont 8319 guéris, 74 cas actifs et 160 décès depuis le 30 avril 2020.

La Direction générale de la santé multiplie les séances d’évaluation

Le virus Ebola et la variole du singe

Parallèlement, le ministère de la Santé a mis en place une cellule de veille du virus Ebola après la découverte des cas en Ouganda où les connexions avec la Tanzanie voisine inquiètent l’archipel. Les mouvements de circulation entre Dar Es Salam et Moroni deviennent de plus en plus denses. La Tanzanie étant devenue l’une des grandes destinations préférées des Comoriens notamment en matière d’affaires ou pour de soins de santé après la baisse drastique du trafic avec Madagascar.

Il n’y a aucun cas d’Ebola aux Comores mais les autorités sont à l’avant-garde à cause des mouvements des Comoriens en Tanzanie où des cas de ce virus particulièrement mortel avaient été enregistrés. « Ce sont des mesures préventives que nous prenons », a expliqué le directeur général de la Santé au sortir d’une réunion avec des différents services, samedi 22 octobre à Moroni. « La vigilance doit être de mise. Les Comoriens vont en masse en Tanzanie. Un dispositif de dépistage obligatoire pour tous les voyageurs venant surtout d’Afrique de l’Est est mis en place à l’aéroport », a indiqué Dr Saindoune Ben Ali Mbaé qui annonce aussi « une surveillance accrue de la variole du singe ».

A.S.Kemba, Moroni

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Covid, Mayotte

Covid – Le nombre de cas toujours en forte hausse

0
Au cours de la semaine du 14 au 20 novembre, 594 cas de COVID-19 confirmés ont été identifiés parmi les patients domiciliés à Mayotte, soit un taux d’incidence de 198,4 cas pour 100 000...
CRESS, Mozambique, Tanzanie, Kenya, Comores, Mayotte, INTERREG

Coopération – L’économie sociale et solidaire, « un outil de diplomatie économique »

0
Enfin une fenêtre s’ouvre sur la région qui va nous permettre de nous projeter depuis nos 374 km2. C’est l’économie sociale et solidaire qui donne le "la", et Mayotte y fait figure de chef de file des Outre-mer
CGT Educ'action, Comores, Mayotte

Violences : la CGT Educ’Action interpelle l’Etat sur ses manquements nationaux et internationaux à...

0
Dans un édito d'il y a deux mois, nous avions titré "Ecosystème de l’immigration à Mayotte : une fabrique à délinquants bien rodée". Un peu comme en écho, et en réponse à une situation...
Comores, Sambi, Programme de citoyenneté économique

Comores : le procès de l’ancien président Sambi s’ouvre sous haute surveillance

0
L’ancien chef de l’Etat sera jugé, entre autres, pour corruption et détournements de fonds publics requalifiés en haute trahison présumée. Pour le justifier, la justice comorienne a fait savoir que les faits reprochés ont été commis dans l’exercice de ses fonctions. Deux anciens vice-présidents ainsi que cinq étrangers dont l’homme d’affaires franco-syrien Bachar Kiwan sont convoqués à la barre. Ahmed Abdallah Mohamed Sambi est le premier chef d’Etat des Comores à être traduit en justice depuis l’indépendance du pays en 1975
ARS, covid, grippe, bronchiolite, Mayotte,

Trois épidémies en cours à Mayotte

0
Si la grippe, le Covid et la bronchiolite sont dans une phase épidémique à Mayotte, pour l'instant, pas d'inquiétude à avoir, "il n'y a actuellement pas de syndrome respiratoire aigu", rassure Olivier Brahic qui rappelle les consignes pour chacune d'elle

Recent Comments