25.8 C
Mamoudzou
jeudi 1 décembre 2022
AccueiljusticeLe tribunal administratif rejette la suspension du décasage de Gnambotiti

Le tribunal administratif rejette la suspension du décasage de Gnambotiti

Le tribunal administratif de Mayotte a rejeté ce jour la requête concernant la suspension de l’arrêté préfectoral « portant évacuation et destruction des constructions bâties illicitement au lieu-dit Gnambotiti, commune de Bandrélé ».

Début septembre, cinq personnes dont les habitations étaient soumises à l’arrêté préfectoral portant évacuation et destruction des constructions bâties illicitement au lieu-dit Gnambotiti, saisissaient le tribunal administratif afin de le faire suspendre.

Le 27 septembre, lors de l’audience, les requérants soutenaient, notamment, que cet arrêté du 6 juillet dernier était entaché d’un sérieux doute sur sa légalité puisque, selon eux, il aurait été pris « à la suite d’une procédure irrégulière en ce qu’il ne comporte pas de proposition d’hébergement ou de relogement adaptée à chaque situation annexée à l’arrêté ». L’avocat des requérants avait, entre autres, pointé « une atteinte à la vie privée manifeste » et « une atteinte au droit supérieur de l’enfant », l’exécution de l’arrêté étant susceptible d’entraîner pour « les nombreux enfants mineurs concernés », « des conséquences gravissimes sur la santé, la sécurité et les conditions d’éducation ».

Image d’illustration, un décasage parmi tant d’autres

Un argumentaire démonté point par point

Toutefois le tribunal administratif note que les propositions d’hébergement suite aux enquêtes sociales ont été réalisées à trois reprises entre décembre 2021 et juin 2022. En outre, si les noms des requérants ne figurent effectivement pas sur l’annexe de l’arrêté, c’est en raison, explique le tribunal administratif, de leur refus de pouvoir bénéficier d’une solution de relogement ou d’hébergement d’urgence. A ce titre, l’institution fait savoir dans sa décision qu’il « ne peut être reproché, le caractère incomplet de la liste de proposition de relogement, pour n’avoir pas fait figurer sur cet annexe le nom des familles qui avaient expressément refusé toute solution d’hébergement ».

En outre, les motifs de refus des logements proposés n’ont fait l’objet d’aucune précision par les requérants, cette absence ne permettant pas de faire valoir le fait que « les propositions de relogement ne seraient pas conformes à la composition » desdites familles. Enfin, sur l’obstacle à la scolarisation des enfants, le tribunal administratif rappelle les mesures d’accompagnement social assurées par les diverses structures et associations. Autant d’éléments ayant motivé le rejet de la requête.

Pierre Mouysset

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Tribunal administratif, Mayotte, Sada

Tribunal administratif : « Il ne s’agit pas de déloger les gens manu militari...

0
Le tribunal administratif a examiné jeudi matin trois « référent-suspension » concernant l’arrêté préfectoral « portant évacuation et destruction des constructions bâties illicitement au lieu-dit Doujani »; une audience résonnant des échos des événements de ces derniers jours.
Tribunal administratif, Mayotte, comores

Le maire de Chirongui épinglé par le tribunal administratif

0
Mercredi 16 novembre, le tribunal administratif a suspendu la décision du maire de Chirongui portant « refus de réunir l’assemblée délibérante sur un ordre du jour précis ». Ce dernier est enjoint de réunir le Conseil municipal dans 30 jours. Après 6 mois à la tête de la mairie, le premier édile accuse déjà un sévère revers.

75 habitats illégalement construits détruits ce mardi à Gnambotiti

0
En dépit des rebondissements judiciaires de la semaine dernière, l'opération de résorption de l'habitat insalubre de Gnambotiti a pu se dérouler ce mardi 11 octobre. Précédée le 13 septembre par la destruction de 14 bangas...

La suspension du décasage de Gnambotiti à l’étude au Tribunal administratif

0
Alors que les journées « île mort » ont permis aux maires de rappeler l’impérieuse nécessité de résorber l’habitat insalubre sur l’île, les arrêtés préfectoraux portant évacuation et destruction des constructions bâties illicitement font rarement l’économie de la case tribunal administratif. En atteste le référé suspension de ce mardi concernant le lieu-dit Gnambotiti sur la commune de Bandrélé.

Résorber l’insécurité à Mamoudzou : des mesures chocs annoncées par le maire

0
Le premier édile de Mamoudzou a annoncé ce lundi matin, lors d’une conférence de presse organisée à la mairie, un panel de mesures visant à endiguer la violence sur le territoire de la commune. Parmi elles, effectives dès le 3 octobre, la fin de la vente de pétrole lampant à la station essence de Passamainty, la prohibition de la prostitution sur la commune de Mamoudzou ou encore la publication d’un arrêté de péril imminent pour décaser.

Recent Comments