29.8 C
Mamoudzou
jeudi 1 décembre 2022
AccueilEconomieMadagascar abritera le prochain panel international cacao en 2023

Madagascar abritera le prochain panel international cacao en 2023

Le Conseil de l’Organisation internationale du Cacao (ICCO) a jeté son dévolu sur la Grande Ile qui était dans la course avec deux autres pays à savoir le Venezuela et le Pérou. Les autorités malgaches en profiteront pour renforcer leur rôle dans ce réseau qui fédère des centaines d’hommes d’affaires connectés à des richissimes du monde. La production malgache de cacao est insuffisante, mais le pays est déterminé à devenir l’un des acteurs clés de ce forum de 52 pays membres.

C’est tranché ! La Grande Ile abritera le prochain panel international Cacao au mois de juin 2023. La capitale Antananarivo deviendra « la capitale du cacao ». D’importantes personnalités, décideurs, patrons de sociétés d’exportations et des entreprises d’exploitation sont attendues dans la capitale malgache dans neuf mois.

La décision a été prise à l’issue de la 106eme réunion du Conseil de l’Organisation internationale du Cacao (ICCO) qui a eu lieu le 29 septembre dernier à Abidjan en Côte d’Ivoire. Les membres du conseil ont jeté leur dévolu la Grande Ile qui était dans la course avec deux autres pays à savoir le Venezuela et le Pérou. Madagascar a bénéficié de soutiens de taille notamment ceux des géants de la filière, la Côte d’Ivoire en tête.

Madagascar à la recherche d’investisseurs pour sa filière cacao

Depuis plusieurs mois, le Conseil national du Cacao (CNC) malgache avait engagé une dure et longue bataille pour remporter le prochain panel. Et cela semble porter les fruits car en plus du Nigeria, de la République du Togo, de la Suisse, Madagascar a aussi obtenu le soutien de l’Union européenne et de la Fédération de Russie. « Il s’agit d’une belle victoire pour Madagascar », a souligné Aly Touré, le porte-parole des pays producteurs de cacao.

« L’organisation du panel d’experts permettra d’affirmer la notoriété de Madagascar sur la filière et renforcera la visibilité du pays devant la communauté internationale du cacao et notamment les pays consommateurs d’Europe et d’Asie », a souligné, dans un communiqué, le Conseil national du cacao (CNC) qui estime « qu’avec ses trois variétés de cacao Criollo, Forastero et Trinitario, Madagascar propose un cacao reconnu comme l’un des meilleurs mais qui reste insuffisamment exploité sur la scène internationale ».

Les autorités malgaches qui sont à l’offensive car à la recherche d’investisseurs, en profiteront pour vendre des opportunités d’investissements et réaffirmer leur rôle dans ce réseau qui fédère de centaines d’hommes d’affaires connectés à des richissimes du monde. Le président malgache Andry Rajoelina multiplie les discours séducteurs à l’endroit de la communauté des investisseurs. « Notre solidarité est la seule voie possible pour guérir nos sociétés, rétablir nos économies, soutenir la croissance et rétablir la paix », a-t-il indiqué à la Tribune des Nations-Unies.

La récolte de cacao est faible à Madagascar mais la filière reste prometteuse

Le pays produit entre 12 et 15 mille tonnes de cacao par an

La filière cacao est l’une des sources ciblées par la stratégie de diversification des ressources d’exportation de la Grande Ile contenue dans le Plan Emergence Madagascar (PEM) et visant à lutter contre la pauvreté. « Nous restons convaincus que nous devons produire et transformer localement tout ce dont la population a besoin car il y a des armes plus puissantes que les bombes, les chars et les missiles, ce sont nos terres, nos matières premières, nos ressources naturelles et notre peuple. L’industrialisation locale, l’innovation agricole et le leadership des dirigeants sont nos munitions pour consolider notre force et notre bouclier afin de protéger notre population », a rappelé Andry Rajoelina.

Membre de ce conseil depuis 2015, Madagascar ne produit pas assez de cacao (environ entre 12 et 15 mille tonnes par an) mais ce choix booste son envie de s’affirmer dans cette filière et de devenir l’un des acteurs clés de ce forum de 52 pays membres. Déjà la Grande Ile a affirmé son enracinement dans le monde du cacao. Le pays avait remporté le prix International Cacao Award 2020 remis à Andrianarison Lalatiana, l’un des grands producteurs de cacao à Madagascar.

La culture du cacao subvient aux besoins élémentaires de plus de 30.000 agriculteurs malgaches, selon des chiffres de l’Organisation mondiale du commerce. Le cacao malgache est fortement consommé en Inde, au Pays-Bas, en Malaisie et surtout en Allemagne. Les recettes d’exportation du cacao étaient estimées à plus de 20 millions de dollars l’année dernière. Mais la filière reste toujours à l’état embryonnaire, selon le ministère malgache en charge de l’industrialisation et du commerce.

A.S.Kemba, Moroni

 

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
INTERREG, Mayotte, Comores, Madagascar

Action de coopération INTERREG agricole avec Madagascar et les Comores

0
C'est autour de l’agroécologie que le lycée agricole de Coconi organise toute une semaine d’échanges et de visites à Mayotte avec ses partenaires malgaches et comoriens, sous financement INTERREG transfrontalier Mayotte-Comores-Madagascar
Comores, Madagascar, lingots d'or

Comores : Sept ans de prison ferme contre les trafiquants de lingots d’or

0
Des peines lourdes ont été prononcées contre l’ancien patron des Aéroports des Comores (ADC), Yasser Ali Assoumani, très proche du couple présidentiel et Abodo Nourdine Fardy, fils d’un conseiller à la Cour suprême. Des personnalités se considérant protégées par les plus hauts cercles du pouvoir, ce que contre le tribunal de Moroni qui indique vouloir s’affranchir de « toutes les tentations possibles ». Deux Malgaches considérés comme "les cerveaux" présumés du trafic de 49,75 kg de lingots d’or d’une valeur de plus de 3 millions d’euros, ont également été condamnés. Provoquant une réaction de protestation des autorités malgaches

Andry Rajoelina présente son « Plan Emergence Madagascar » à Ivato

0
Des rencontres techniques ont démarré au Centre de Conférences international (CCI) d’Ivato à Antananarivo. Des forums étaient programmés depuis vendredi jusqu’à ce dimanche 30 octobre. Les participants devraient finaliser le coût global de ce vaste plan défendu, depuis 2018, par le président malgache, Andry Rajoelina. Un premier montant de 12 milliards de dollars avait été annoncé. Madagascar, l’un des pays les plus pauvres de la planète avec un taux de pauvreté qui frôle les 80%, vise une croissance économique de 7% à partir de l’année prochaine
Air Austral, Kenya Airways, La Réunion, océan Indien, Nairobi, Madagascar

Air Austral et Kenya Airways signent un accord de partenariat

0
Après la desserte régulière de deux destinations malgaches, Air Austral poursuit son ancrage régional en annonçant avoir signé avec la compagnie Kenya Airways un accord de partage de codes "visant à faciliter les déplacements...
Madagascar, albinos, gendarmerie

Madagascar: la police tire sur un mouvement de foule, faisant au moins 19 morts*

0
Une suspicion d'enlèvement d'enfant a provoqué la colère des habitants d'Ikongo, qui se sont déplacés en masse devant la caserne de gendarmerie pour semble-t-il, se faire justice eux-mêmes. Les gendarmes ont ouvert le feu

Recent Comments