29.8 C
Mamoudzou
mardi 27 février 2024
AccueilorangeVers une institutionnalisation des transferts de prisonniers à La Réunion ?

Vers une institutionnalisation des transferts de prisonniers à La Réunion ?

Cela faisait partie des points forts de la visite du ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti à Mayotte, l’annonce de la construction d’une 2ème prison, après avoir constaté in situ, la saturation de l’actuel Centre pénitentiel de Majikavo. En attendant, les condamnations se poursuivant au gré des violences commises sur le territoire, des transferts mensuels semblent être mis en place.

Le Centre pénitentiaire est pourtant récent, inauguré en 2015, et, pensait-on, devait permettre d’anticiper avant de craindre la surpopulation. Sept ans après, force était au ministre de constater les taux qu’on lui présentait : un remplissage à 200% dans les quartiers homme, qui appelle un 2ème centre. “J’ai demandé au préfet d’actionner tous les leviers de l’Etat, pour que l’on trouve un terrain afin que l’on puisse construire un nouvel établissement pénitentiaire à Mayotte », déclarait alors le Garde des Sceaux. Le préfet est d’ailleurs prié de se transformer en agent immobilier pour d’autres infrastructures à l’agenda, la cité judiciaire, et les appartements pour les agents.

En attendant l’aboutissement, la politique du procureur Yann Le Bris ne mollit pas, et continue de faire partir pour la prison des auteurs de violences, même au casier judiciaire vierge, sous l’effet du ras-le-bol insécuritaire général. Le quartier des mineurs est également en surpopulation.

Christiane Taubira
Lors de la visite de la ministre Christiane Taubira en octobre 2014, le nouveau bâtiment est encore une Maison d’arrêt

Lors de son 2ème passage à Mayotte, en août dernier, Gérald Darmanin l’a précisé, les transferts de prisonniers allaient s’intensifier, vers La Réunion et ailleurs. L’autre département français de l’océan Indien s’apprête ainsi à accueillir chaque mois une dizaine de détenus de Majikavo, une organisation qui a débuté depuis le début de la semaine, informe nos confrères du Quotidien de La Réunion. Cela concernerait les prisonniers dont la peine est supérieure à 18 mois. Un coût évalué à 3.000 euros par transfert, celui afférent aux détenus étant pris en charge à Mayotte, et celui lié au personnel retombant sur la prison accueillant les détenus, celle du Port.

Outre les frais engagés, là-bas, on craint des conflits communautaires qui s’étaient déjà produits en 2013, lors d’un important transfert, mais aussi, l’accélération du taux de remplissage de la prison du Port, et la prise en compte de la question du territoire de réinsertion du prisonnier une fois sa peine purgée.

La gestion régionale à La Réunion (Cour d’appel ou grosses entreprises) a donc ses limites, et le ras le bol ne vient cette fois pas de Mayotte…

A.P-L.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, La Réunion, DGAC, Air Austral

Contraintes financières obligent, Air Austral modifie ses destinations

0
Chamboulement dans les liaisons longs et moyens courriers de la compagnie régionale en fonction des conditions de rentabilité. Un nouveau programme de dessertes vient de voir le jour pour la période d’avril à octobre 2024. Certaines sont suspendues, d’autres renforcées comme Mayotte
Marie Guévenoux, Mayotte

Visite de Marie Guévenoux dans un territoire en déficit d’ordre public

0
Il était prévu qu'elle revienne à Mayotte un mois après sa visite avec Gérald Darmanin, mais la ministre déléguée aux Outre-mer a accéléré sa venue. La sécurité est au centre de son déplacement
Hotel, restaurant, Mayotte, UMIH

Le secteur de l’hôtellerie-restauration « sinistré » selon Charles-Henri Mandallaz

0
La semaine dernière, dans un communiqué intersyndical, tous les responsables des organisations patronales avaient alerté l’opinion publique sur les ravages des barrages sur l’économie mahoraise. Charles-Henri Mandallaz, président de l’Union des Métiers et de l’Industrie Hôtelière, fait le point avec nous sur l’état de ce secteur et appelle encore une fois à lever tous les barrages.
containers, Longoni, Mayotte

Ça rebloque à Longoni, plus de 8.000 containers en souffrance

0
Le port ressemble à une voie sans issue pour containers. Les navires continuent à entrer et à décharger les marchandises sans que celles-ci ne parviennent à quitter son enceinte. Ce qui a forcément un coût

Anchya Bamana demande à Marie Guévenoux de s’emparer du sujet des mineurs isolés à...

0
Dans un courrier adressé à la nouvelle ministre déléguée aux Outre-mer, Anchya Bamana, ancienne Maire de Sada et présidente de Maore Solidaire, fait part de son inquiétude concernant la crise sociale que connait notre île depuis maintenant trop longtemps, mais elle s’alarme aussi du sort des nombreux mineurs isolés présents sur le territoire

Recent Comments