30.8 C
Mamoudzou
samedi 13 avril 2024
AccueilorangeUne journée historique pour célébrer les 20 ans de l’association Mlezi Maore

Une journée historique pour célébrer les 20 ans de l’association Mlezi Maore

« Vingt ans que nous nous mobilisons pour fournir un accès à des soins de qualité pour tous. Vingt ans que nous agissons pour lever les barrières à l’emploi et que nous participons à l’insertion professionnelle et à l’inclusion professionnelle. Vingt ans que nous agissons pour une société plus juste et plus inclusive. Quel bonheur ». Roukia Lahadji Jouwaou, présidente de l’association Mlezi Maore, ne s’est pas privée d’utiliser l’anaphore pour mettre en évidence le travail mené au cours des deux dernières décennies.

D’une poignée de bénévoles à l’un des principaux employeurs privés de Mayotte

Dresser le bilan, et regarder résolument vers l’avenir

« Un moment historique », selon le directeur général Dahalani M’Houmadi. Alors qu’au départ, il ne s’agissait que d’une poignée de bénévoles, vingt ans plus tard, la structure associative « est désormais l’un des premiers employeurs privés de l’île avec 600 employés », a-t-il insisté. Structurée autour de cinq pôles, la jeunesse, le handicap, les solidarités, l’insertion et vie sociale et enfin l’accès aux soins, les salariés œuvrent avant tout pour l’île, en tentant d’apporter des solutions aux nombreuses problématiques économiques et sociales qui affectent l’île.

« En travaillant à Mlezi Maoré, on travaille d’abord pour Mayotte », abonde Dahalani M’Houmadi. Qu’il s’agisse d’accompagner les jeunes en errance, d’améliorer l’insertion professionnelle, d’œuvrer à plus d’inclusivité, in fine le cœur de métier de l’association ne s’est pas travesti au cours des années : aider les plus vulnérables. En 2021, ce sont près de 34 900 bénéficiaires qui ont pu recevoir un accompagnement de l’association. Avec plus d’une quarantaine de partenaires, c’est toute l’île qui est maillée par leurs actions. Un chemin parcouru exemplaire aux yeux de beaucoup, depuis la création de TOIOUSSI en 2002, la création de TAMA en 2003 et la fusion de ces deux structures en 2016 pour former Mlezi Maore.

Répondre aux détracteurs et se tourner vers l’avenir

Contactée par téléphone, le sénateur Thani Mohamed Soilihi, figure historique de l’association,

Le sénateur Thanin une figure historique de l’association

n’a pas manqué de donner son ressenti. « Mlezi n’est pas le problème, Mlezi fait partie des solutions. Le problème ce n’est pas son existence. Il aurait fallu plusieurs Mlezi pour répondre aux défis de Mayotte. La lutte contre l’exclusion, c’est d’abord une affaire de pouvoir public, de collectivités ou de l’Etat, les associations ne sont que délégataires ». Le parlementaire revient notamment sur les nombreuses critiques faites à l’encontre de l’association : « j’aimerais que les détracteurs fassent mieux, ou même l’équivalent, ou même la moitié de leur travail avant de dénigrer ».

Si cette journée a été l’occasion de revenir sur les grandes étapes de construction de Mlezi, les orateurs ont décliné leur ambition pour le futur. Mathilde Huguet, chargée de Développement Qualité nous fait part de ses trois souhaits pour le futur de l’association, « l’engagement, la poursuite de la professionnalisation et la poursuite du changement ». La volonté de l’association de poursuivre son travail auprès des habitants du département est résolument intacte avec une envie d’agir sans cesse renouvelée.

Pierre Mouysset

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Vote, budget, conseil, départemental, assemblée

Conseil départemental : vote d’un « budget fragile » pour 2024, d’après Zamimou Ahamadi 

0
Le président du Conseil départemental, Ben Issa Ousséni, et l’ensemble de l’Assemblée départementale étaient réunis ce mardi au sein de  l’hémicycle Younoussa Bamana afin de voter le budget 2024 du Conseil départemental
Foncier, INSEE, CUF, cadastre, DRFIP, Mayotte, Thani Mohamed Soilihi

Foncier : gros travail d’identification à mener par les maires pour gonfler leurs recettes de...

0
Jusqu’à présent, un petit nombre de propriétaires fonciers paient pour le plus grand nombre à Mayotte, réduisant la marge de manœuvre des maires. Ils sont invités par le sénateur Thani à s’y mettre, leurs budgets ne va que mieux s’en porter

Mlezi Maore s’explique

0
Lors du tout récent mouvement social qui a secoué notre île, l’association Mlezi Maore a fait partie de ces associations d’aide aux personnes en situation de précarité qui ont cristallisé tout le ressentiment des manifestants des Forces Vives. Afin de dissiper les amalgames et malentendus dont elle a fait l’objet, sa présidente Fahoullia Mohamadi et son directeur général Hugues Makengo, ont souhaité s’exprimer dans nos colonnes.
DTPN, Frédéric Veaux, Céline Berthon, Thani MOhamed Soilihi, Mayotte

Le grand chef de la police nationale a parlé sécurité à Mayotte

0
Dans la suite logique du porte-à-porte ministériel des parlementaires mahorais sur l’insécurité, il fut encore question de méthode, mais cette fois avec Frédéric Veaux. Avec un objectif, mettre ces jeunes hors d’état de nuire. "Il faut changer de doctrine", réclame le sénateur Thani Mohamed Soilihi
Thani Mohamed Soilihi, conseil constitutionnel, immigration, Mayotte, Sénat

Insécurité et loi Immigration : la position du sénateur Thani Mohamed Soilihi

0
Alors que les barrages érigés par la population contre la délinquance jouent à cache-cache avec les ordres du préfet, le sénateur Thani Mohamed Soilihi juge la situation d'insécurité « intenable » sur le territoire et dit comprendre la colère des manifestants. Après que le président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius ait cité en exemple son amendement de 2018 sur le plateau de "C à vous" sur France 5 le sénateur mahorais décrypte la censure partielle de la loi Immigration

Recent Comments