26.8 C
Mamoudzou
vendredi 3 février 2023
AccueilFil infoLe Département attendu sur la prise en charge des signalements d’enfants en...

Le Département attendu sur la prise en charge des signalements d’enfants en danger

Alors que les avant-premières de Tropique de la violence se succèdent, les enfants en danger étaient au centre du comité de pilotage de l’Observatoire Départemental de la Protection de l’Enfance (ODPE) ce mardi au conseil départemental. C’est une de ses compétences premières.

Le précédent Observatoire de la protection de l’Enfance s’était tenu en public, à la fin du mandat d’Issa Issa Abdou qui subissait là un véritable examen de passage. Le bilan était mitigé. Si pendant les 6 ans de mandat, et grâce aux millions débloqués par l’Etat, les dépenses engagées en matière d’aide sociale à l’enfance ont été multipliées par 5, pour atteindre en 2021 48 millions d’euros, le travail à mener était encore conséquent, comme l’avait souligné le procureur Yann Le Bris, « vous êtes partis de rien et après 10 ans, nous avons un organigramme en ordre de marche », mais « nous avons des jugements impliquant des mineurs, sans que l’éducateur, ni le mineur ne soient présent à la barre. Et quand nous demandons le suivi à l’ASE, nous n’avons pas de rapport sur l’enfant. »

D’autre part, un rapport du rectorat sur les remontées informations préoccupantes, avait signalé les insuffisances dans ce domaine, certains enfants considérés comme maltraités n’étaient pas suivis par l’Aide sociale à l’Enfance. Un domaine sur lequel le Département a toujours avoué sa faiblesse.

Ce mardi, c’est le nouvel exécutif avec Madi Moussa Velou, le successeur d’Issa Abdou, à l’Action sociale, qui coprésidait le Comité de pilotage de l’Observatoire Départemental de la Protection de l’Enfance, en présence notamment du Sous-préfet, Jérôme Millet, du Président du Tribunal Judiciaire, Laurent Ben Kemoun, ainsi que de la conseillère déléguée à la Protection de l’Enfance, près la cour d’appel de St-Denis.

Antoissi Abdou-Lihariti, toujours aux manettes de l’ASE

L’ODPE est obligatoire dans chaque département, mais est surtout un outil essentiel dans la mise en œuvre de la mission Aide Sociale à l’Enfance. « Il constitue un outil stratégique dans la définition et le suivi des politiques publiques locales de protection de l’enfance. Au-delà de la collecte des données, il joue un véritable rôle d’analyse et d’animation du réseau partenarial de protection de l’enfance dans le territoire », rapporte le Département sur sa page Facebook.

Madi Velou s’est dit « parfaitement conscient et définitivement convaincu que cette instance fait partie des dispositifs dont on a besoin pour converger vers une protection de l’enfance solide sur le territoire. »

Parmi les chiffres exposés durant cette réunion, il a été observé que le nombre d’informations entrantes à la Cellule départementale de Recueil des Informations Préoccupantes (CRIP), en 2021, s’est élevé à 1864. Elles proviendraient à 29% du rectorat, et « 55% des informations entrantes concernent des jeunes filles ». Et sont concentrées sur Mamoudzou. « Des éléments importants pour savoir où et combien de professionnels déployer sur le terrain. De nombreuses autres données ont été mises en évidence et permettront d’orienter les études, d’affiner les actions ».
Le Département doit valider le nouveau Schéma départemental de l’Enfance et de la famille, version 2022-2027, qui lui permet d’être accompagné par l’Etat sur cette prise en charge des mineurs en danger.

Le prochain ODPE se tiendra le 21 mars 2022 durant la Semaine Nationale de la Petite Enfance.

A.P-L.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Halo, Mayotte, Transdev

Perturbation du ramassage scolaire en raison de caillassages de bus dans le Nord

0
Le Réseau Halo informe l’ensemble des usagers, qu’en raison des dégâts occasionnés suite à 8 caillassages de véhicules du réseau Halo ce jour dans la zone Nord, les services de la zone Nord seront...
PAF, Shikandra, LIC, Mayotte

Lutte contre l’immigration clandestine : plus de 25.000 reconduites à la frontière en 2022

0
La préfecture vient de livrer les chiffres de la lutte contre l’immigration clandestine à Mayotte, autrement appelée opération Shikandra, sur l’année 2022. Après deux ans d’activité perturbée par la crise sanitaire et ses confinements, c’est un retour à une année presque normale. Qu’il faudra donc aussi comparer avec 2019, année d’avant Covid
Olivier Dussop, Mansour Kamardine, Mayotte, ASPA, retraites

L’oreille tendue du ministre Dussopt au combat de Mayotte pour ses maigres retraites

0
Notre département n’est pas concerné par la réforme en cours sur les retraites, a annoncé le ministre du Travail, et pour cause, les pensions versées ne permettent pas à un retraité de survivre. Nous avons décortiqué les montants donnés ces derniers jours par les intervenants sur les retraites et les allocations versées à Mayotte

Mayotte se doit d’être à la pointe de la transition énergétique et du développement...

0
Le secrétariat de la Commission européenne en charge de promouvoir la transition énergétique dans les îles européennes « Clean Energy for EU Islands Secretariat » est était ce mercredi à Mayotte afin de promouvoir la transition énergétique et le développement des énergies renouvelables sur le territoire.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda : « Être maire de Chirongui sur cette mandature, c’est compliqué !...

0
A l’occasion de ses vœux, le maire de Chirongui fait un point sur l’état de sa commune dont il n’a hérité que depuis quelques mois, après les scandales qui avait éclaboussé le maire sorti des urnes en mai 2020. Les chantiers sont nombreux, du contournement de la commune, aux écoles

Recent Comments