ARS : Sur 30 sites de baignades, 22 sont bons à excellents

0
694
ARS, eaux de baignade, Mayotte

L’ARS publie la carte de vos week-end et des prochaines vacances de touristes métropolitains, qui, sous condition de déconfinement, voudraient profiter des plages: le contrôle des eaux de baignades s’affiche en quadrichromie, avec seulement 3 sites à déconseiller.

Un gros bémol pour commencer: alors que jusqu’à présent 43 sites étaient prélevés, ils ne sont plus que 30, « en l’absence d’aménagement permettant de garantir la sécurité des agents préleveurs », indique l’ARS dans un communiqué. Une diminution des indicateurs de 30%, un signe de plus que l’île régresse en terme de sécurité.

Ce travail de surveillance sanitaire, l’ARS le mène chaque année en partenariat avec les collectivités, en 3 phases, constats, tests sur place et analyses en laboratoire.  L’ensemble des zones de baignade recensées sur le territoire doit normalement être suivi, « ce qui permet de prévenir et d’éviter l’exposition des baigneurs à une eau pouvant présenter des risques sanitaires ».

La très prisée plage de N’Gouja colorée en bleu du ciel au lagon

Sur 6 sites, la baignade est interdite en raison de non-conformités récurrentes pendant 4 années consécutives. Sur les 30 sites restants, 353 analyses bactériologiques ont été effectuées permettant de classer les eaux de baignade en quatre niveaux de qualité : excellente pour 8 sites, bonne pour 14 sites, suffisante pour 5 sites, insuffisante pour 3 sites. Ces 3 derniers sont les plages des 3 Baobabs, d’Ambato et de Koungou collège.

Le laboratoire départemental recherche les indicateurs bactériologiques de contamination fécale. En présence d’une analyse insatisfaisante, l’ARS de Mayotte demande aux maires, responsable des eaux de baignades, la fermeture temporaire du site. « 10 fermetures temporaires sont intervenues en 2020 à Mayotte. »

Elément important, 80% des mauvais résultats sont constatés entre novembre et avril. « Les pluies ont tendance à lessiver les ravines et les canaux d’eaux pluviales accueillant déchets et rejets d’assainissement. De plus, les rivières sont chargées en matières organiques donnant une couleur marron au lagon. Il est donc recommandé d’éviter la baignade au cours des 72h qui suivent un épisode pluvieux », informe l’ARS.

Les recommandations de l’ARS pour garantir une bonne baignade

Les communes doivent informer le public sur la qualité des eaux de baignade, à travers des bulletins d’analyses affichés en Mairie.

Les résultats des 21 plages déclarées à l’Union Européenne peuvent être consultés en direct sur le site baignades.sante.gouv.fr.

A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here