Mieux qu’un rectorat, Mayotte devient la 18ème Région académique de France

Par un décret pris au conseil des ministres ce mercredi 20 novembre, Mayotte devient un rectorat de plein exercice, mais aussi et surtout une Région académique. C’est une marche supplémentaire sur le podium. Gilles Halbout deviendra donc le 1er recteur d’académie de l’île.

8
2792
Gilles Halbout deviendra recteur de région académique au 1er janvier

Au moment où nous apprêtons à muer de notre carapace de vice-rectorat, en rectorat de plein exercice, sur le plan national se joue une « évolution essentielle de l’organisation territoriale » des deux ministères de l’Education nationale d’une part, et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, de l’autre. C’est en tout cas comme ça que le qualifie le compte rendu du conseil des ministres de ce mercredi. Et Mayotte va en profiter.

Le décret n° 2019-1200 du 20 novembre 2019, permettra, à compter du 1er janvier 2020, de renforcer le rôle et les compétences des recteurs de région académique.

Jusqu’à présent, le recteur d’académie dirigeait la politique éducative de son académie, sous l’autorité des deux ministres chargés de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur. Il supervise donc les trois degrés d’enseignement : primaire, secondaire et supérieur.

Le vice-rectorat de Mayotte

A partir du 1er janvier 2020, le recteur de région académique fixera les orientations stratégiques des politiques ministérielles d’éducation et d’enseignement supérieur et de recherche. Un pouvoir supplémentaire donc.

En effet, Gilles Halbout deviendra au 1er janvier prochain, recteur de région académique, le nec plus ultra donc, à l’image des 4 autres DOM. Nous devenons la 18ème académie du pays. Il exercera les fonctions de directeur des services départementaux de l’éducation nationale. Et également, celle de chancelier des Universités. Une évolution qu’il faut saluer, ce qu’il fait pour le JDM : “Nous aurions pu dépendre du recteur de La Réunion, mais le gouvernement a décidé que les deux évolutions seraient menées en même temps pour Mayotte. Il n’y a pas eu de report d’application de l’évolution vers une Région académique. C’est la preuve de la reconnaissance du travail qui a commencé à être mené.”

A.P-L.

8 Commentaires

  1. Malheureusement, ça ne changera rien pour nous dans notre quotidien. Puisque ce sont les maires qui gèrent le patrimoine scolaire du premier degré, le Conseil Départemental pour le second degré et le rectorat pour les personnels d’éducation… Difficile, dès lors, d’avoir des actions rapides et efficaces pour la réussite scolaire de nos enfants (classes et établissements surchargées, conditions climatiques inadmissibles en métropole (report du brevet pour deux jours de ‘fortes chaleurs’), enseignants démotivés et attractivité nulle, etc…)
    Il y aura toujours également différence de traitement entre les PE, les instits, les IERM et les contractuels qui, pourtant, effectuent le même travail, dans les memes conditions, avec des salaires et des opportunités différents !!!

  2. Prochaine étape , la maison avec piscine pour le super-recteur et les problèmes éducatifs structurels de Mayotte seront enfin réglés ! Ouf, merci le ministre 😡🤡🥳🥳🥳🤡🤡🤡💩💩

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here