30.9 C
Dzaoudzi
samedi 4 décembre 2021
AccueiljusticeUne ado agressée sexuellement par son maître de stage

Une ado agressée sexuellement par son maître de stage

Alors qu'elle effectuait un stage dans un supermarché de Mamoudzou, une adolescente de 16 ans a subi des attouchements de son maître de stage. Celui-ci pour échapper au procès a tenté de trouver un "arrangement" avec la famille, vécu comme des pressions. Il a été condamné ce mercredi.

“On ne s’arrange pas sur les affaires pénales”. Le président Bouvart hausse le ton face au prévenu, un grand gaillard, costaud, mais à la voix inaudible. Il est fréquent dans les affaires d’atteinte ou d’agression sexuelle que l’auteur présumé se rapproche de la famille de la victime pour négocier un accord financier. Celui-ci n’a pas fait exception, mais la famille a été au bout de sa plainte.
Ce mercredi, le prévenu, employé dans la grande distribution, était poursuivi pour agression sexuelle sur mineure de plus de 15 ans. Les faits remontent à février 2018. Alors que la jeune fille est en stage dans ce magasin de Mamoudzou, son maître de stage la convie dans le bureau du directeur. “Le dernier jour de mon stage, il est venu me chercher dans le magasin pour remplir le carnet de fin de stage, témoigne-t-elle. Je l’ai suivi dans le bureau du patron”.
C’est là que les choses dérapent. Dans le bureau soigneusement fermé par le responsable, “il m’a demandé si je sortais avec quelqu’un, puis il m’a proposé de sortir avec moi”. Tétanisée, l’adolescente répond par deux fois à la négative. L’homme s’approche alors d’elle. “Il a caressé mon cou avec sa main, puis les seins, et ensuite sous mon tee-shirt, il m’a dit de me laisser faire pour mon bien” poursuit-elle en audition, expliquant avoir vécu ces paroles comme une menace. L’homme lui aurait ensuite touché le sexe et l’aurait embrassée, ce qu’il nie. “Elle était timide, je lui ai mis la main derrière le cou pour la mettre à l’aise” défend-il. Il finira en garde à vue par admettre avoir “fait une connerie, je ne me suis pas rendu compte de mon geste”.

Une peine d’avertissement

Me Yanis Sohaili pour la défense

Rapidement prévenus, les parents portent plainte au commissariat, et les pressions commencent. L’homme appelle la famille de la jeune fille, sans succès. Ses proches se rendent alors physiquement au domicile de la victime pour tenter de négocier à leur tour, sans plus de résultat. Les parents de la stagiaire la décrivent comme “vraiment traumatisée” par cette affaire, et réclament 6000€ de dommages et intérêts.
Expertisé, le mis en cause s’avère avoir lui aussi, à 12 ans, subi une agression sexuelle de la part d’un “employeur”, mais ne présente pas d’anomalie “mentale ou psychique” selon le psychiatre. Le procureur Rieu réclame à son encontre 2 ans de prison, dont un ferme, et et l’interdiction de travailler avec des mineurs. Pour l’avocat Yanis Souhaïli, “on a quelqu’un qui a dérapé, c’est tout, on n’a pas besoin d’une condamnation aussi sévère”. Une plaidoirie entendue par les trois juges qui ont revu le quantum à la baisse : 6 mois de prison avec sursis simple, et 2000€ de dommages et intérêts.
Y.D.

8 Commentaires

  1. À Mayotte, on a parfois tendance à protéger le pédophile. Soit, il fait parti de la famille donc on ne veut pas déshonorer un homme qui n’a pas su préserver son honneur. Soit, c’est un foundi donc un notable qui est respecté alors on fait taire tout cela. Pendant ce temps, les victimes souffrent en silence. Bref, en tout cas c’est rare que ça arrive au tribunal et je salue ce cas en espérant que d’autres suivront.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Nassuf Djaïlani, Mayotte

Quand la « morsure trop vive » de Nassuf Djaïlani enfante...

0
Le célèbre poète et romancier mahorais Nassuf Djaïlani était de passage sur son île natale récemment afin de présenter au public son nouveau roman : « Cette morsure trop vive ». Récit mettant en scène deux frères dans un Chiconi chimérique (« Chiconi-sur-Mer), ce roman mêlant des aspects à la fois sociologiques, psychologiques et historiques, est également une redoutable satire des injustices inhérentes au système post-colonial français à Mayotte
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.