27.9 C
Dzaoudzi
lundi 17 janvier 2022
AccueilEconomieL'entrepreneuriat féminin, "un héritage des Chatouilleuses"

L’entrepreneuriat féminin, “un héritage des Chatouilleuses”

Chaque année en mars, des femmes entrepreneures se réunissent pour échanger. Cette année, la date symbolique du 8 mars a été retenue

Difficile d’évoquer la journée des droits de la femme à Mayotte sans parler de leurs multiples casquettes. Les deux plus évidentes sont celle de maman, et d’entrepreneure.

“La femme a toujours été entrepreneure à Mayotte, mais c’était dans des entreprises informelles” explique Sanya Youssouf, créatrice d’une maison d’hôte et d’un cabinet conseil qui accompagne d’autres entrepreneures. “Depuis qu’on a commencé à formaliser ces entreprises, avec la culture orale c’est difficile”.

Sanya Youssouf

Pour des raisons administratives, d’emploi du temps, mais aussi de regard de l’autre. “Il y a encore des difficultés pour que la femme puisse s’imposer, il y a un manque de confiance des hommes et des institutions. On réduit encore la femme à son statut de maman”, regrette la cheffe d’entreprise qui note toutefois un “début de prise de conscience à Mayotte”. Une prise de conscience qui est notamment le fruit de réunions régulières comme celle de ce jeudi 8 mars lors de laquelle une vingtaine de femmes créatrices d’entreprises ont pu échanger sur leur activité et leurs difficultés.
Parmi elles, on retrouve Antufati, qui s’est fait connaître au sein du Collectif des Assoiffés pendant les tours d’eau, et qui depuis qu’elle est à la retraite concrétise son rêve d’une entreprise de traiteur et de chambres d’hôtes dans le sud.

Loin de la retraite elle, Sitti Aboubacar illustre la capacité des Mahoraises à jongler entre vie de famille et entreprise. “Je m’épanouis pleinement en tant que femme entrepreneure” sourit la jeune maman aux yeux clairs, qui vend des accessoires pour bébé.

Sitti Aboubacar

“Le fait d’être une femme fait que je suis peut-être plus sensible à certains produits, ça facilite un peu pour mon activité, c’est un ressenti personnel” détaille-t-elle. Mais tout n’est pas rose. “Il y a beaucoup de paperasse et j’ai failli baisser les bras plus d’une fois.” C’est selon elle “très délicat” de gérer vie de famille et entreprise, “faire garder ses enfants, les récupérer à l’école, et gérer le papa aussi ! Car le but n’est pas de délaisser sa famille non plus.”
Quant au regard des autres, notamment des hommes, Sitti Aboubacar l’a constaté aussi, “mais les choses sont en train de changer, salue-t-elle. Avant la journée de la femme c’était juste un jour. Maintenant on parle de plus en plus de la place de la femme dans la société mahoraise, les femmes s’affirment, prennent la parole et mettent la femme mahoraise en avant” s’enthousiasme-t-elle.

Noëra Mohamed voit dans l’entrepreneuriat un héritage des Chatouilleuses

Selon l’organisatrice Sanya Youssouf, ces rencontres “correspondent au souhait de nos parents de voir se développer l’économie de ce territoire”. Un clin d’oeil aux femmes qui se sont battues quand personne ne les écoutait ? Noëra Mohamed, déléguée aux droits des femmes à la préfecture le voit ainsi. “Un des endroits où on voit la combativité des femmes et l’héritage des Chatouilleuses, c’est l’entrepreneuriat” conclut-elle.

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SMAE, Vinci, Mayotte

Coupure d’eau à Labattoir ce lundi pour cause de travaux

139523
Pour cause de travaux de dévoiement du réseau de distribution, la Mahoraise des Eaux informe qu’une interruption de la fourniture en eau potable aura...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139523
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139523
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139523
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...

Après plusieurs années, où en sont les travaux de la salle de cinéma Alpa...

139523
Cela fait déjà plusieurs années que l’idée de se faire une toile à Mamoudzou relève du fantasme pour nombre d’habitants. Depuis la fermeture, les travaux auront été nombreux, et à ce jour, restent inachevés....

Avec le “vaccin expérimental”, Mansour Kamardine inocule le “désarroi” à Olivier Véran

139523
La question du député LR au gouvernement fait le buzz. Mansour Kamardine estime que les vaccins anti-covid sont inoculés à un stade "expérimental". Il a demandé au ministre de la Santé "combien de doses" il faudrait pour chaque Français. Olivier Véran a exprimé son "désarroi", considérant le député "isolé" et dénonçant ses propos "alors que des milliers d'humains ont été vaccinés et que le vaccin sauve des vies"
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com