24.8 C
Mamoudzou
mardi 7 février 2023
AccueilEconomieUn partenariat entre la BFC et l'Adie au bénéfice des entreprises

Un partenariat entre la BFC et l'Adie au bénéfice des entreprises

Un nouveau partenariat entre la banque BFC et l'Adie devrait donner un nouveau souffle aux entrepreneurs de Mayotte. Une bonne nouvelle alors que beaucoup doivent remonter la pente après les semaines de grève.

L’Adie, association nationale habilitée à emprunter aux banques pour redistribuer des micro-crédits aux entrepreneurs, développe son activité à Mayotte.
Depuis l’année dernière, ses micro-crédits sont passés d’un plafond de 10 000€ à un plafond de 15 000€, à Mayotte uniquement. En outre, l’association peut mettre à disposition des entrepreneurs des prêts d’honneur (à taux zéro) de 3000€, un plafond appelé à monter à 5000€. « En 20 ans, l’Adie c’est 50 millions d’euros injectés dans l’économie locale et 10 000 emplois créés » à Mayotte, souligne le directeur Emmanuel Legras. Chaque année, plus de 1000 entrepreneurs sont soutenus par l’Adie à Mayotte.
Avec un taux de remboursement de 99,6%, l’Adie peut revendiquer une solidité et des résultats appréciables. 90% des entrepreneurs qui en bénéficient sont sous le seuil de pauvreté quand ils présentent leur projet, et ne sont plus que 40% après trois ans.
Le groupe Société générale, actionnaire de la BFC, est quant à lui partenaire de l’Adie depuis 2006, totalisant 4,2 millions d’euros de ligne de crédit en outre-mer.
C’est donc sur des solides bases de confiance que les deux structures ont signé pour la première fois un partenariat à Mayotte. La BFC s’engage à ce titre à mettre à disposition de l’ADIE un total de 2,5 millions d’euros en 2018 « à titre expérimental ».
Pour la BFC, « Mayotte ouvre une voie pour l’ensemble du territoire » avec l’évolution de ce dispositif d’aide aux entreprises renforcé dans le 101e département.

L’Adie est à Mayotte depuis 20 ans

En effet, outre le microcrédit que la banque n’accorderait pas à tous les bénéficiaires de l’Adie, l’association propose aussi un accompagnement aux porteurs de projet, que ne font pas les banques. Un partenariat est aussi prochainement prévu avec le Vice-rectorat pour « former les entrepreneurs de demain ». L’idée part du constat que 40 000 nouveaux élèves arrivent à l’école chaque année, alors que l’activité économique ne crée que 1500 emplois par an. Il serait donc nécessaire de promouvoir la création d’entreprise.
Avec ce partenariat entre la banque et l’Adie, cette dernière bénéficiera donc d’un nouveau partenaire pour aider l’économie mahoraise. « Le hasard a voulu que cette signature tombe dans une période particulière » souligne le directeur de l’Adie, en référence à l’après-grève, synonyme de pente à remonter pour de nombreuses entreprises.
Un partenariat d’autant plus bienvenu donc, que l’Adie est partenaire aussi de la Maison des entreprises, initiatrice d’une plate-forme d’aide aux entreprises sinistrée par la grève. Ces nouveaux fonds disponibles peuvent donc « donner du souffle » à ces dernières.
Quant à la BFC, cette initiative lui offre un joli coup de projecteur, à bon compte… en banque.
Y.D.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
CCI, CAPAM, Mayotte

Rendre les entreprises mahoraises attractives pour attirer les compétences

0
La CCI de Mayotte a organisé hier matin en partenariat avec le cabinet ALGOE Consultants une table ronde sur le thème, « Management et ressources humaines à Mayotte : comment créer l’attractivité pour les organisations mahoraises et notamment par rapport aux jeunes générations ». Plusieurs entreprises étaient présentes parmi lesquelles, la SIM, EDM ou encore le CHM
Remise d'un chèque participatif Medef pour l'établissement lycée des lumières

Medef Mayotte, résolument tourné vers l’avenir.

0
Présidente, femme d’affaire, directrice, gérante… le moins que l’on puisse dire, c’est que ces 2 mandats successifs n’auront guère été de tout repos au regard des divers évènements juridiques, sociétaux, sanitaires, socio-économiques et même...

Mayotte dispose désormais d’un nouvel opérateur pour le logement dans l’île

0
AL’MA, créée en mars 2022, est la nouvelle filiale immobilière du Groupe Action Logement (AL). Opérationnelle depuis la fin de l’année dernière, son objectif est de construire, développer et gérer sur le territoire de Mayotte, des solutions d’habitat à la pointe de l’innovation en termes de qualité, en prenant également en compte les usages, les coutumes et les modes de consommation afin d’offrir un cadre de vie attractif.
CTG, CSSM, Mayotte

La CSSM signe des conventions avec les communes pour une meilleure prise en charge...

0
Dans le cadre de ses missions, la CSSM a pour rôle d’accompagner le développement du territoire de Mayotte en mettant en place des équipements et des services au plus près de la population. Aussi, les conventions territoriales globales (CTG) vont dans ce sens puisqu’il s’agit d’un partenariat entre les collectivités et les CAF/CSS qui vise à renforcer l’efficacité et la coordination des actions envers les habitants

6 thématiques pour la feuille de route des territoires ultramarins, quid de Mayotte ?

0
Près de 8 mois après la nomination de Jean-François Carenco en tant que ministre délégué chargé des Outre-mer, son ministère a publié un point d’étape des orientations concernant les Outre-mer sous forme de feuille de route pour les territoires ultramarins avec 6 grandes thématiques diverses

Recent Comments