28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 décembre 2021
AccueilEconomieUn partenariat entre la BFC et l'Adie au bénéfice des entreprises

Un partenariat entre la BFC et l'Adie au bénéfice des entreprises

Un nouveau partenariat entre la banque BFC et l'Adie devrait donner un nouveau souffle aux entrepreneurs de Mayotte. Une bonne nouvelle alors que beaucoup doivent remonter la pente après les semaines de grève.

L’Adie, association nationale habilitée à emprunter aux banques pour redistribuer des micro-crédits aux entrepreneurs, développe son activité à Mayotte.
Depuis l’année dernière, ses micro-crédits sont passés d’un plafond de 10 000€ à un plafond de 15 000€, à Mayotte uniquement. En outre, l’association peut mettre à disposition des entrepreneurs des prêts d’honneur (à taux zéro) de 3000€, un plafond appelé à monter à 5000€. “En 20 ans, l’Adie c’est 50 millions d’euros injectés dans l’économie locale et 10 000 emplois créés” à Mayotte, souligne le directeur Emmanuel Legras. Chaque année, plus de 1000 entrepreneurs sont soutenus par l’Adie à Mayotte.
Avec un taux de remboursement de 99,6%, l’Adie peut revendiquer une solidité et des résultats appréciables. 90% des entrepreneurs qui en bénéficient sont sous le seuil de pauvreté quand ils présentent leur projet, et ne sont plus que 40% après trois ans.
Le groupe Société générale, actionnaire de la BFC, est quant à lui partenaire de l’Adie depuis 2006, totalisant 4,2 millions d’euros de ligne de crédit en outre-mer.
C’est donc sur des solides bases de confiance que les deux structures ont signé pour la première fois un partenariat à Mayotte. La BFC s’engage à ce titre à mettre à disposition de l’ADIE un total de 2,5 millions d’euros en 2018 “à titre expérimental”.
Pour la BFC, “Mayotte ouvre une voie pour l’ensemble du territoire” avec l’évolution de ce dispositif d’aide aux entreprises renforcé dans le 101e département.

L’Adie est à Mayotte depuis 20 ans

En effet, outre le microcrédit que la banque n’accorderait pas à tous les bénéficiaires de l’Adie, l’association propose aussi un accompagnement aux porteurs de projet, que ne font pas les banques. Un partenariat est aussi prochainement prévu avec le Vice-rectorat pour “former les entrepreneurs de demain”. L’idée part du constat que 40 000 nouveaux élèves arrivent à l’école chaque année, alors que l’activité économique ne crée que 1500 emplois par an. Il serait donc nécessaire de promouvoir la création d’entreprise.
Avec ce partenariat entre la banque et l’Adie, cette dernière bénéficiera donc d’un nouveau partenaire pour aider l’économie mahoraise. “Le hasard a voulu que cette signature tombe dans une période particulière” souligne le directeur de l’Adie, en référence à l’après-grève, synonyme de pente à remonter pour de nombreuses entreprises.
Un partenariat d’autant plus bienvenu donc, que l’Adie est partenaire aussi de la Maison des entreprises, initiatrice d’une plate-forme d’aide aux entreprises sinistrée par la grève. Ces nouveaux fonds disponibles peuvent donc “donner du souffle” à ces dernières.
Quant à la BFC, cette initiative lui offre un joli coup de projecteur, à bon compte… en banque.
Y.D.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Carburant, Mayotte

Stabilité des prix à la pompe en décembre

0
Les prix de l’essence et du gaz ont arrêté leur hausse ce mois-ci dans un contexte de baisse de cotations moyennes internationales, mais aussi...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan