23.9 C
Dzaoudzi
mercredi 5 octobre 2022
AccueilEducationQuelques contes pour dépoussiérer l'image des bibliothèques

Quelques contes pour dépoussiérer l'image des bibliothèques

Digressions, le festival de l'expression, se tient toute la semaine à Dzoumonié. Pour sa deuxième édition, l'événement est monté en puissance avec une myriade d'animations partagées entre la bibliothèque et le collège, tous deux partenaires.

Juliet Vathelet et Mouhamadi Dalaidi

“L’idée c’est de travailler sur le livre autrement, de dire qu’on peut aller à la bibliothèque même si on ne sait pas lire, explique Mouhamadi Dalaidi, directeur de la bibliothèque de Dzoumonié. Des gens pensent qu’ils n’ont pas leur place à la bibliothèque car ils ne savent pas lire, mais il n’y a pas que les livres. L’année dernière, c’était un tout petit projet axé sur l’oralité car il n’y avait pas d’auteurs. Cette année on va plus loin, il y a un volet formation, un volet auteurs et un volet conteurs.”

L’intervention de conteurs célèbres dans la région (programme ci-contre), comme Joseph Masayo, Annie Grondin et Sully Andoche a vocation à “donner des habitudes de lecture dès le plus jeune âge, et faire de la bibliothèque un lieu de vie appuie Juliet Vathelet, directrice de l’agence régional du livre (ARL). Les plus âgés ne voient pas l’intérêt d’y aller car ils ont une image poussiéreuse de ces lieux. On veut donc amener les parents à la bibliothèque, en faire un lieu où tout le monde se retrouve.”

Le programme de la semaine

L’idée était aussi, via le partenariat collège-bibliothèque, de rapprocher ces deux structures avec toujours en toile de fond la volonté d’orienter les jeunes vers la lecture. Ce mardi d’ailleurs l’auteur mahorais Nassur Attoumani sera avec Ambass Ridjali au collège pour échanger avec les élèves.

Inauguré samedi avec une centaine de visiteurs, le festival s’est poursuivi ce lundi avec une prestation de l’association des Wababoufous, qui rassemble neuf bibliothécaires mahoraises, fadas de contes et bêtes de scène à leurs heures. “Wababoufous, ça veut dire les bavardeuses, sourit Toilianti Ainou, porteuse du même salouva jaune que ses huit complices.

Toilianti Ainou, bibliothécaire et membre des Wababoufous

Chaque mois on fait des animations dans des villages différents, souvent dans les bibliothèques, parfois dans les écoles. Il s’agit d’amener les gens dans les bibliothèques. On fait des sketches ou des contes sur le livre, afin de donner envie de lire. On glisse aussi des morales, pour inciter les gens à partager, ou à aller chez le médecin quand ils sont malades. Car des gens préfèrent les méthodes traditionnelles et refusent d’aller à l’hôpital.”

Samedi, le festival se terminera par un spectacle de slam.

L’année prochaine, Mouhamadi Dalaidi aimerait que le festival aille toujours plus loin. Il rêve déjà de l’étendre à tout le nord de Mayotte, voire à terme, si la mayonnaise prend dans les communes voisines, à tout le département.

Y.D.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Le centre social de Bouéni entend participer à résorber l’illettrisme

139533
Alors que l’illettrisme affecte une personne sur deux à Mayotte, ce taux étant deux fois plus élevé dans les quartiers prioritaires, le centre social...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139533
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139533
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com