28.8 C
Mamoudzou
dimanche 25 février 2024
AccueilEducationQuelques contes pour dépoussiérer l'image des bibliothèques

Quelques contes pour dépoussiérer l'image des bibliothèques

Digressions, le festival de l'expression, se tient toute la semaine à Dzoumonié. Pour sa deuxième édition, l'événement est monté en puissance avec une myriade d'animations partagées entre la bibliothèque et le collège, tous deux partenaires.

Juliet Vathelet et Mouhamadi Dalaidi

« L’idée c’est de travailler sur le livre autrement, de dire qu’on peut aller à la bibliothèque même si on ne sait pas lire, explique Mouhamadi Dalaidi, directeur de la bibliothèque de Dzoumonié. Des gens pensent qu’ils n’ont pas leur place à la bibliothèque car ils ne savent pas lire, mais il n’y a pas que les livres. L’année dernière, c’était un tout petit projet axé sur l’oralité car il n’y avait pas d’auteurs. Cette année on va plus loin, il y a un volet formation, un volet auteurs et un volet conteurs. »

L’intervention de conteurs célèbres dans la région (programme ci-contre), comme Joseph Masayo, Annie Grondin et Sully Andoche a vocation à « donner des habitudes de lecture dès le plus jeune âge, et faire de la bibliothèque un lieu de vie appuie Juliet Vathelet, directrice de l’agence régional du livre (ARL). Les plus âgés ne voient pas l’intérêt d’y aller car ils ont une image poussiéreuse de ces lieux. On veut donc amener les parents à la bibliothèque, en faire un lieu où tout le monde se retrouve. »

Le programme de la semaine

L’idée était aussi, via le partenariat collège-bibliothèque, de rapprocher ces deux structures avec toujours en toile de fond la volonté d’orienter les jeunes vers la lecture. Ce mardi d’ailleurs l’auteur mahorais Nassur Attoumani sera avec Ambass Ridjali au collège pour échanger avec les élèves.

Inauguré samedi avec une centaine de visiteurs, le festival s’est poursuivi ce lundi avec une prestation de l’association des Wababoufous, qui rassemble neuf bibliothécaires mahoraises, fadas de contes et bêtes de scène à leurs heures. « Wababoufous, ça veut dire les bavardeuses, sourit Toilianti Ainou, porteuse du même salouva jaune que ses huit complices.

Toilianti Ainou, bibliothécaire et membre des Wababoufous

Chaque mois on fait des animations dans des villages différents, souvent dans les bibliothèques, parfois dans les écoles. Il s’agit d’amener les gens dans les bibliothèques. On fait des sketches ou des contes sur le livre, afin de donner envie de lire. On glisse aussi des morales, pour inciter les gens à partager, ou à aller chez le médecin quand ils sont malades. Car des gens préfèrent les méthodes traditionnelles et refusent d’aller à l’hôpital. »

Samedi, le festival se terminera par un spectacle de slam.

L’année prochaine, Mouhamadi Dalaidi aimerait que le festival aille toujours plus loin. Il rêve déjà de l’étendre à tout le nord de Mayotte, voire à terme, si la mayonnaise prend dans les communes voisines, à tout le département.

Y.D.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Prolongement des candidatures pour l’événement « Les artistes s’exposent »

0
La Ville de Mamoudzou annonce aux artistes que la période de candidature à l’exposition « Mémoires photographiques » et au concours photo amateur « Ça va flasher » est prolongée au 31 mars 2024.

L’agenda loisirs du week-end : Du théâtre, de l’orthographe, du sport et des soirées

0
Plusieurs événements ont dû être annulés au programme de ce week-end du fait de la situation actuelle, toutefois vous pourrez : aller au théâtre au pôle culturel de Chirongui ; faire du karaoké ; vous évaluer à la dictée du Rotary club de Mamoudzou ; voir un match de Basket ; participer à une soirée Kizomba ; danser au son des infra basses d’Atomix Sound System ; ou encore faire de la course et de la marche à pied à la pointe Mahabou.
Dembéni, ACM, jeunes, tournois, échanges, sportifs, culturels, Réunion, périscolaire

Loisirs : Dembéni fait vibrer ses jeunes ! 

0
Alors que la période des vacances scolaires peut être longue pour certains jeunes qui n'ont pas les moyens de partir en vacances, la Ville de Dembéni et les communes de Sainte-Suzanne et de Saint-Pierre de La Réunion leur ont permis de vivre une vraie période de fêtes début janvier 2024.

Les Nuits de la lecture reviennent dans les Outre-mer

0
Le Centre national du livre (CNL) en lien avec le ministère de la Culture organise pour la troisième année consécutive les Nuits de la lecture dans les départements d’Outre-mer. Près de 150 événements sont ainsi programmés du 18 au 21 janvier dans les territoires ultramarins.

Société : Les langues régionales impactées par les dérèglements climatiques

0
Selon l’Unesco, la moitié des langues parlées dans le monde aujourd’hui pourraient disparaître d’ici 2100 à cause de la crise climatique. Ce changement fait peser une menace pour la préservation et la transmission des traditions, notamment dans les Outre-mer où le langage et les coutumes sont au centre de la société, a fortiori à Mayotte.

Recent Comments