24.9 C
Dzaoudzi
mardi 30 novembre 2021
AccueilorangeConflit Colas : L’intersyndicale de non grévistes propose ses services à la...

Conflit Colas : L’intersyndicale de non grévistes propose ses services à la direction

Le second camion posté devant l'entrée principale
Un camion Colas bloque l’entrée du dépôt

Le conflit est parti comme une étincelle de la CGT Ma qui mène depuis un combat monosyndical à la Colas pour une hausse de salaires et l’octroi de primes. Syndicat majoritaire dans cette entreprise de 572 salariés, il est accusé par les 3 autres syndicats FO (anciennement majoritaire), CFDT et CFE CGC, d’avoir conduit une lutte sans concertation ni discernement. Dans un communiqué, ils condamnaient les dégradations commises par les cégétistes, et appelaient au retour de la « paix sociale ».

Étaient ciblées la préfecture pour libérer l’accès à l’entreprise en application d’une décision de justice, mais aussi la Dieccte, l’appelant à garder un œil paternel sur le bon déroulement des Négociations annuelles obligatoires (NAO).

Les trois signataires, El Anzize Hamidou, FO, Djoumoi Djoumoy, CFE CGC et Ousseni Balahache, CFDT, indiquaient en outre vouloir être force de proposition pour « restaurer le dialogue social » et « apporter leur contribution à la bonne marche de l’entreprise » sous réserve du respect de l’intérêt des salariés.

Mouvement individualiste

Situation compliquée actuellement entre les syndicat
Situation compliquée actuellement entre les syndicats

Ils réitèrent en cette fin de ramadan. Saisis une énième fois en fin de semaine dernière par les délégués CGT Ma qui se préfèreraient accompagnés plutôt que seuls dans ce mouvement, ils ont apporté la même réponse : « Il fallait nous associer dès le départ », nous expliquent en chœur les trois syndicalistes.

Un front commun contre la CGT qui pourrait évoquer une guerre des syndicats, sur fond de gestion de caisse des retraites complémentaires Agirc-Arco, chacun voulant récupérer le bébé qui devrait pour l’instant revenir à la CSSM, présidé par Salim Nahouda, également secrétaire départemental de la CGT Ma.

Pour El Anzize Hamidou, l’échec de ce mouvement est la preuve de l’impasse d’un comportement individualiste : « Moi même, je n’aimerais pas me lancer seul dans un rapport de force. Quand on lance un mouvement commun, il peut y avoir des mésententes, qui se solutionnent par une concertation pour repartir soudés. Par exemple, à la Sécu, FO voulait lancer la grève depuis 2014. Nous avons attendu qu’il y ait unité, et ça a fonctionné, comme pour le port de Longoni. »

« Rien à faire dehors »

Le cortège s'ébranle sous la pluie
Le dernier défilé le 23 juin

Il a rencontré les délégués CGT Colas en fin de semaine dernière, « à leur demande », et s’est mis d’accord avec la CFDT et la CFE CGC pour adresser un courrier à la direction de Colas, « pour l’ouverture de négociations en urgence. »

Cette situation qui amène chaque jour des grévistes à faire le pied de grue devant leur entreprise de BTP n’est plus tenable pour Djoumoi Djoumoy : « Ils n’ont rien à faire dehors, il faut débloquer la situation en trouvant un point qui va dénouer les tensions entre les deux parties, quelque soit celui qui a raison. » Ils ne veulent pas entrer sur le fond des revendications, mais proposer des conditions propices d’échanges.

C’est dans cet esprit d’apaisement qu’il s’est désolidarisé au nom de la CFE CGC, d’un courrier de l’intersyndicale du conseil départemental, titré sur la quête pour « un salarié de la Colas mort au champ de bataille pour ses droits » : « l’objectif était de lancer une collecte de fonds pour sa famille ce que j’approuve bien sûr, mais pas en interprétant les raisons de sa mort. » Il a été rejoint dans cette démarche par Balahache Ousseni.

La direction se dit sensibiliséeColas Kawéni entrée

Ils ont rédigé à 3 mains un courrier (Lire COURRIER COLAS) adressé au « directeur de la Colas Mayotte », où ils « dénoncent la situation conflictuelle et la spirale infernale des blocages à la Colas ». Ils y demandent la tenue d’une réunion d’urgence « pour rechercher ensemble une solution de sortie de conflit ».

Une réunion multipartite donc, sur laquelle ils misent beaucoup. Espérons que la direction saisira cette balle de conciliation au bond, « si ils ne viennent pas, on embrayera sur quelque chose de différent que le mouvement actuel, notre objectif est de sauver les emplois », conclut Djoumoi Djoumoy.

Nous avons pu contacter la direction de la Colas qui indiquait avoir reçu le courrier jeudi dernier, et vouloir « répondre favorablement à cette demande de rencontre dès la fin de l’Aïd ». Elle a par ailleurs réagi au décès du salarié Ada la semaine dernière auprès de sa famille, mais indique vouloir respecter sa volonté de discrétion quant à la forme qu’elle a prise.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COVID, ARS, MAYOTTE, OMICRON

Covid : baisse des indicateurs à Mayotte, des nouveaux Omicron suspectés...

0
Le territoire continue à être épargné par l'épidémie qui affole la métropole et les autres DOM. Le taux d'incidence descend à 21,8 cas pour...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan