25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 2 octobre 2022
AccueilorangeMayotte compterait 490.000 habitants en 2050

Mayotte compterait 490.000 habitants en 2050

Barges réducEn 2050, Mayotte compterait 490.000 habitants et parmi les DOM, se classerait avec la Guyane derrière La Réunion dont la population atteindrait 900.000 habitants. C’est le scénario que présente l’étude démographique nationale publiée par l’Insee ce jeudi. Si les dernières tendances démographiques observées se poursuivaient, la population française totale s’élèverait à près de 74 millions d’habitants en 2050, soit 8,2 millions de plus qu’en 2013. Dans toutes les régions métropolitaines, la population augmenterait à l’horizon 2050 mais plus fortement à l’ouest et au sud, particulièrement en Corse, Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes et dans les Pays de la Loire.

En 2050, le classement des régions selon la population pourrait être modifié : la Bretagne deviendrait plus peuplée que la Normandie, tandis que l’Occitanie et la Nouvelle-Aquitaine auraient plus d’habitants que les Hauts-de-France. Les deux premières régions du pays conforteraient leur place: l’Île-de-France compterait 13,2 millions d’habitants (12 millions en 2013) et l’Auvergne-Rhône-Alpes 9,5 millions (7,8 millions en 2013).

Croissance annuelle moyenne de la population d'ici à 2050 projetée par l'Insee
Croissance annuelle moyenne de la population d’ici à 2050 projetée par l’Insee

Dans les DOM, l’évolution démographique serait nettement plus contrastée. D’un côté, la population baisserait fortement en Guadeloupe et en Martinique, qui comptent actuellement environ 400.000 habitants chacune. La Réunion serait dans une situation intermédiaire de stabilisation. En Guyane et à Mayotte, la croissance serait élevée, soutenue par la fécondité.

Une fécondité toujours élevée à Mayotte

Chez nous, selon cet exercice de projection élaboré nationalement, la croissance démographique porterait donc la population à 490.000 en 2050. Il s’agit d’un scénario central, le nombre d’habitants pourrait donc être plus faible mais aussi plus élevée.

Toujours au cœur de sa transition démographique et avec une fécondité très élevée (4,0 enfants par femme), la population y demeurerait bien plus jeune qu’en métropole, en dépit d’un fort accroissement de la population âgée de plus de 65 ans dans les années à venir. Ce vieillissement de la population va d’ailleurs être un enjeu majeur de l’ensemble des Outre-mer dans les décennies à venir.

Ainsi, en 2050, Mayotte compterait 20 séniors pour 100 jeunes. Nous serions alors bien loin des chiffres métropolitains (avec 122 séniors pour 100 jeunes dans l’hexagone), mais il s’agirait tout de même d’un grand changement.

Le papy-boom des Antilles

Croissance annuelle moyenne des seniors d'ici à 2050, projetée par l'INSEE
Croissance annuelle moyenne des seniors d’ici à 2050, projetée par l’INSEE

En Guadeloupe et en Martinique, on peut même parler d’un papy-boom massif. Là-bas, les jeunes continuant à partir et le nombre de naissance baissant, la population baisserait et il y aurait respectivement 197 et 251 séniors pour 100 jeunes en 2050 contre 54 et 66 séniors pour 100 jeunes actuellement.

Enfin, la Réunion serait dans une situation médiane: la croissance démographique serait faible à l’horizon 2050, avec un solde naturel relativement dynamique, atténué par un déficit migratoire. La Réunion compterait ainsi 82 séniors pour 100 jeunes en 2050 contre 29 en 2013.

«Ce travail de projection est très important», explique au JDM Djamel Mekkaoui de l’Insee Mayotte. «Actuellement, à Mayotte, on est beaucoup dans la gestion des besoins immédiats, l’urgence du présent. Mais les choses commencent à évoluer et, par exemple, le travail sur le Pacte Mayotte 2025 a contribué à faire évoluer la façon de penser. On commence à réfléchir en termes de perspectives plus lointaines». Ce travail sur l’évolution de la population permet en effet d’anticiper toutes les politiques publiques, aussi bien en matière d’éducation, de santé, que de services publics ou d’équipements.

Des projections affinées en 2018

Certes, l’Insee précise que «cette projection à l’horizon 2050 est le résultat d’un exercice de simulation national, qui ne doit pas être assimilé à une prévision. Elle s’appuie sur des hypothèses établies nationalement et ne prend pas encore en compte les données du prochain Recensement de la population de Mayotte». Chez nous, la collecte commencera le 5 septembre pour se terminer le 2 octobre 2017.

Une fois les résultats connus, l’Insee Mayotte proposera «après concertation avec les acteurs locaux en 2018», un ou plusieurs scénarios complémentaires prenant en compte ces résultats, ainsi que les dernières données disponibles en matière de naissances et décès. L’Insee établira alors une projection de population de référence prenant en considération ces dernières données et les spécificités locales. En espérant que l’ensemble des responsables locaux et nationaux aient la sagesse d’en tenir compte.

RR
www.jdm2021.alter6.com

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

3e édition de la fête du sel à Bandrélé du 7...

139130
La 3e édition de la Fête du sel, organisée par la mairie de Bandrélé, aura lieu du 7 au 9 octobre prochains. De nombreux...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139130
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139130
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139130
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139130
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139130
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com