27.8 C
Mamoudzou
vendredi 23 février 2024
AccueilEducationDe Phèdre à Olivier Py : Plus que du théâtre scolaire, des...

De Phèdre à Olivier Py : Plus que du théâtre scolaire, des talents mis en scène

Pas de place à l'hésitation pour la Phèdre de M'gombani
Pas de place à l’hésitation pour la Phèdre de M’gombani

Dès le 1er extrait de pièce, nous ne sommes plus dans des tirades hésitantes mais dans un phrasé assuré des quatre apprenties comédiennes, malgré l’exigeante tragédie de Racine, pour partager la souffrance de Phèdre, «  que ces vains ornements, que ces voiles me pèsent », dans son amour à sens unique pour Hippolyte. Le temps en tout cas de se dire qu’on est en manque à Mayotte de ce genre de pièce indémodable.

Difficile d’entrer dans la pièce suivante, jouée par les secondes, et un décryptage avec une introduction à ce tumulte annonciateur par le titre, Orage, d’Auguste Strindberg, aurait été le bienvenu. Mais les dialogues entre les élèves « tu as laissé ta vie et tes biens ! » – « Mais mon honneur, l’ai-je perdu ? », assurait la séduction des spectateurs, essentiellement des collégiens et lycéens et leurs parents, très réceptifs, tout acquis à la cause du théâtre, une ambiance qui portait les acteurs.

La mise en scène a délibérément pris le parti de transformer cette pièce de théâtre de chambre, et théâtre de salle, puisque les comédiens, tapis parmi les spectateurs qu’ils sollicitaient, déplaçait la scène de ce vieil homme aigri, qui voit revenir son ex-épouse dans sa « maison du silence » qui va trembler sous l’orage.

On rit jaune entre maîtres et valets

Maîtres et valets... une histoire qui va mal finir
Maîtres et valets… une histoire qui va mal finir

La première œuvre à regarder le théâtre de haut, c’est la « Relation maître-valet », jouée par les 1ère du lycée Bamana. Un lien exploité notamment par Molière et Beaumarchais et revisité là, pour arriver jusqu’au bout du bout de l’exaspération, la mort. Histoire de pousser le rire habituellement sollicité dans les fourberies de Scapin, jusqu’au cynisme, « ne pouvant avilir l’esprit, on se venge en le maltraitant. »

Et la parole devient arme dans la bouche des valets, qui n’usent plus de stratagèmes plaisants pour arriver à leur fin et retourner leurs maîtres, mais disent leurs souffrance : « Nous adorons Madame. Madame est bonne, belle et douce. Mais Madame nous tue avec sa bonté », et singeant sa maîtresse s’adressant à son personnel, « Vous me détestez, vous m’écrasez sous vos prévenances, sous votre humilité, sous les glaïeuls et le réséda. »

Théâtre et politique

On joue dans et avec la salle
On joue dans et avec la salle

Les Terminales enfin offraient une pièce complexe, au programme du Bac pour l’option théâtre, «  Les illusions comiques », d’Olivier Py. C’est une vision politique du théâtre et de la place que prend la parole. On en attend simplement du théâtre ou bien des prises de position ? Et jusqu’où dans ce cas ? Le poète est ainsi pris dans un tourbillon tant sa parole est épluchée, reconnue, adoubée. Il s’agit ici d’une prise de position sur… le hareng fumé. « Mais tout est idéologique », s’exclame des partisans du sens, « Le poète est celui qui ose l’appropriation du monde ». Mais le « monde » va le perdre.

Car lui qui ne demandait pas plus que d’exercer son métier, « il y a de la parole dans la parole », finit par être jugé et condamné.

Orage, plus qu'un huis clos
Orage, plus qu’un huis clos

« Une pièce très compliquée, qui parle de théâtre de manière politique, du théâtre dans le théâtre, que les lycéens ont du s’approprier », glisse à l’issue de la représentation Anne-Claire Higgings, l’enseignante qui a travaillé avec ses élèves en résidence d’artistes avec la compagnie M Comme, trois fois dans l’année.

Quant au superbe travail fait sur les trois autres pièces, Laure Noutat qui les chapeaute depuis 3 ans, était noyée dans les bras de ses élèves, pour des larmes collectives en guise d’adieu, puisqu’elle part vers de nouveaux horizons nord-américains.

Il faut à tout prix faire jouer ces extraits de pièces pour les établissements scolaires de l’île. Histoire de découvrir l’amour du théâtre bien fait.

Laure Noutat entourée de ses élèves
Laure Noutat entourée de ses élèves

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Le rideau est tombé sur un an de répétition
Le rideau est tombé sur un an de répétition

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

L’académie de Mayotte recrute des contractuels dans le premier degré pour la rentrée de...

0
Pour répondre à l’évolution démographique le rectorat de mayotte recrute chaque année des enseignants du premier degré, entre 160 et 200 contractuels. Le recours aux candidatures locales est privilégié pour enseigner. Les professeurs des écoles contractuels sont recrutés au niveau académique sur classement, après des tests d’évaluation des connaissances, un stage et un entretien final.
Mayotte, état d'urgence sécuritaire, Pascal Perri, Comores

Mayotte en vigilance Violette Forte délinquance

0
Appuyée par plusieurs grandes voix, la population voit dans l’état d’urgence sécuritaire la solution pour venir à bout de la délinquance. Il faut dire que ni en 2015 lors de l’état d’urgence sécuritaire pour terrorisme, ni en 2020 pour le Covid, la menace n’avait été aussi sérieuse qu’avec ces bandes cagoulées qui s’en prennent à nos vies

Blocage des routes : La filière avicole mahoraise en grande souffrance

0
Le salon international de l’Agriculture doit se tenir ce week-end à Paris dans un contexte où le monde agricole est en souffrance. Même s’il parait hasardeux de comparer l’agriculture mahoraise à celle de métropole, les éleveurs et les cultivateurs de l’île sont au bord de la rupture du fait des barrages routiers, car c’est toute une chaîne qui se trouve fragilisée et bientôt en péril si rien ne change.
EVASAN, CHM, La Réunion, Mayotte

Difficultés du CHU réunionnais : accusée, Mayotte a pourtant pris sa part

0
Alors que les difficultés du CHU de La Réunion font de nouveau la Une, pointant le coût des Evasan depuis Mayotte, un petit retour historique n’est pas inutile
mayotte, eau, tours d'eau

Crise de l’eau : poursuite des accompagnements de l’Etat jusqu’au 29 février

0
L’allègement des tours d’eau ne rime pas immédiatement avec l’arrêt des aides de l’Etat qui se prolongent pendant encore 10 jours, notamment envers les entreprises qui en ont bien besoin, ainsi que la distribution gratuite d’eau en bouteille

Recent Comments