31.8 C
Mamoudzou
mercredi 17 avril 2024
AccueilEconomieAB Aviation: Un ultime plan de redressement d’ici vendredi

AB Aviation: Un ultime plan de redressement d’ici vendredi

AB AviationLa compagnie aérienne AB Aviation a-t-elle encore un avenir? Oui, si on en croit la présidence comorienne qui a convoqué vendredi une réunion qualifiée «de la dernière chance» pour trouver une issue aux litiges qui ont cloué la compagnie au sol après le retrait de son permis d’exploitation.
Cette reprise des négociations serait donc un vœu du président Azali Assoumani lui-même qui souhaite qu’AB Aviation puisse reprendre rapidement son activité.

La compagnie a jusqu’à vendredi, 11 heures, pour envoyer un plan de redressement prévoyant des propositions concrètes sur les modalités de paiement de ses nombreuses ardoises. AB Aviation cumule en effet un petit matelas de dettes: 150 millions de francs comoriens (environ 304.900€) auprès de l’ANACM (l’Agence nationale de l’aviation civile), 40 millions (environ 80.300€) auprès de la société comorienne des hydrocarbures ou encore 80M KMF (160.000€) pour l’aéroport Prince Saïd Ibrahim de Moroni (AIMPSI).

La présidence veut donc aider la société mais le message est plus subtil: pas question pour autant de «laisser les gens faire ce qu’ils veulent». Le directeur de cabinet d’Azali Assoumani a ainsi rappelé que plusieurs engagements ont déjà été pris par la compagnie aérienne pour le règlement de ses arriérés sans pour autant qu’ils aient été respectés durant ces huit derniers mois.

Des problèmes techniques

Ce sera donc à partir de vendredi, après examen des documents demandés, qu’un accord pourrait être envisagé pour permettre à la compagnie d’être de nouveau opérationnelle… à condition que l’aviation civile comorienne assouplisse sa position.

Avec ce Boeing 737 AB Aviation assurera trois vols par semaine entre Dar Es Salam Moroni et Ivato
Avec ce Boeing 737, AB Aviation devait assurer trois vols par semaine entre Dar Es Salam, Moroni et Ivato

Pour l’ANACM en effet, au-delà de l’aspect financier, d’autres questions administratives et techniques se posent avant un déblocage de la situation. Il faudrait procéder à un audit financier et technique de la société avant la délivrance d’un nouveau Permis d’exploitation aérien (Pea), celui dont elle bénéficiait et qui a été suspendu arrivant à terme au mois de mars.

En attendant, des voix se sont à nouveau élevées pour demander que les ressortissants comoriens, encore bloqués dans les pays et territoires de la région, soient pris en charge et rapatriés.

Une compagnie fragile

Avant d’être totalement paralysée il y a près d’un mois, la compagnie a vu ses avions cloués au sol les uns après les autres. En septembre 2016, le seul Boeing 737 de la compagnie avait été immobilisé. En novembre 2016, un Embraer était à son tour interdit de vol pendant 15 jours…

AB Aviation est née en 2011 en même temps qu’Int’Air Iles. L’objectif était de combler le vide laissé par la double disparition d’Air Service Comores et de Comores Aviation. Elle aligne une flotte composée d’un Let 410 de 19 sièges, d’un Cessna Grand Caravan de 9 à 13 sièges, d’un Beech C90E et de deux Embraer 120ER de 30 sièges.
La compagnie dessert Mayotte, Moroni, Mohéli, Majunga, Anjouan et effectue des vols à la demande sur l’ensemble de l’océan Indien.

La compagnie comorienne a également réceptionné en juin 2016 un Boeing 737 200. L’appareil équipé de 120 sièges dont huit en classe affaires n’est plus de toute première jeunesse. Il a fait ses débuts sous les couleurs de la Lufthansa en mars 1981. AB Aviation l’a loué auprès de la compagnie sud-africaine Jet Express. Il effectue cinq vols par semaine sur Dar-Es-Salam dont trois sont désormais prolongés sur Ivato.

RR
www.lejournaldemayotte.com

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

l'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Choléra, SAMU, centre 15, prévention, gestion, sanitaire, CHM, Mayotte, Comores

Quatre nouveaux cas de choléra à Mayotte, communique la préfecture

0
Pour l'instant, le département semblait peu touché, un seul cas avait été déclaré. Mais au regard de la flambée de l'épidémie à Anjouan ces derniers jours, une contamination par les arrivées de kwassa clandestins était à craindre. C'est le cas
Mayotte, Comores, Wuambushu

Saïd Omar Oili en action pour garantir le bon déroulement de l’opération Wuambushu 2

0
L’opération Wuambushu 2 qui doit toujours être rebaptisée, se profile pour le 15 avril sans que n’en soient dévoilées les orientations, se plaint le sénateur Saïd Omar Oili. Bien qu’ayant interpellé le Premier ministre puis...

Une nouvelle aérogare à l’aéroport Rolland Garros de La Réunion

0
Depuis ce mardi 26 mars, la nouvelle aérogare dédiée aux arrivées est officiellement ouverte. Ce nouveau terminal de plus de 13.000 m² va permettre à près de 1.500 passagers de récupérer leurs bagages simultanément...

Plusieurs interpellations faites par la police ces derniers jours

0
Le 20 mars 2024 à 22H10, un équipage de la brigade nautique interceptait au large d’Acoua, un kwassa avec 28 passagers Africains venus de Somalie, du Congo et du Burundi. Quelques instants plus tard,...
Sacha Houlié, Elodie Jacquier-Laforge, Assemblée nationale, Mayotte, Comores, Azali Assoumani, CRA

Sacha Houlié : contre les Comores, « la rétorsion sur les flux financiers » à l’étude

0
En déplacement à Mayotte, le président de la commission des lois de l’Assemblée nationale n’hésite pas à pointer la pression migratoire des Comores comme « utilisée par la Russie pour déstabiliser la France ». Sacha Houlié parle d’une méconnaissance parisienne de la géopolitique locale, et d’une certaine forme de « naïveté » vis à vis d’Azali Assoumani

Recent Comments