25.9 C
Dzaoudzi
mardi 30 novembre 2021
AccueilEconomieÇa aménage à Bandraboua, avec le lancement du Centre-bourg

Ça aménage à Bandraboua, avec le lancement du Centre-bourg

Soulaimana Boura dévoile une partie des projets d'aménagement de sa commune
Soulaimana Boura dévoile une partie des projets d’aménagement de sa commune

Soulaimana Boura, l’actuel maire, avait répondu en 2014 au programme national de revitalisation des Centre-bourgs : « Sur 350 dossiers, seul Bandraboua a été retenu pour Mayotte. » Il faut dire qu’il héritait lors de son élection, d’une mairie particulièrement bien gérée, dont le budget n’avait pas été soumis à la Chambre régionale des Comptes.

« La revitalisation d’un centre-bourg doit s’inscrire dans un projet de développement durable du territoire », souligne le programme. Il est d’un niveau supérieur à l’ANRU, avec un budget conséquent : « 9 millions d’euros, avec une coparticipation de la commune. Mais pour que ce soit financièrement supportable, j’ai découpé le projet en tranches », explique le maire.

La première, de 400.000 euros est destinée au financement des études, « nous apportons 20%. » La phase d’ouverture des plis pour l’assistance à maîtrise d’ouvrage est en cours.

« Un quartier touristique d’excellence »

Le lotissement d'habitat social à Dzoumogné à venir
Le lotissement d’habitat social à Dzoumogné à venir

Il s’agit de bâtir un grand marché couvert de deux étages, « situé vraisemblablement à Dzoumogné où se trouve le marché actuel », et qui réunira 200 commerçants, vendeurs de fripes, de primeurs, etc.

Autour de ce centre commercial, c’est tout l’aménagement du quartier qu’il va falloir revoir : « Il faut harmoniser les façades, créer des ruelles, encourager l’accès à l’eau et à l’assainissement. Mais aussi, permettre aux jeunes d’avoir la possibilité de bénéficier des locaux pour se lancer dans entrepreneuriat individuel. Mgouedajou doit devenir un quartier touristique d’excellence », se prend à rêver Soulaimana Boura.

Pour lui donner raison, on pourra que souligner l’absence de déchets le long de la route principale à Bandraboua, quelques plantations devant des maisons repeintes… Quelque chose qui trahit la volonté de maintenir le village en état.

Le projet Centre-bourg doit impérativement être terminé avant la fin de sa mandature, en 2020, « la prochaine étape est le lancement du concours d’architecture en juillet. »

Demande de rétrocession du terrain

Le terrain de foot à finir d'aménager
Le terrain de foot à finir d’aménager

Un autre projet a été lancé sur la commune, le terrain de football de Bandraboua, mais en attente. Pourtant la phase 1 a été réceptionnée. Il fait partie des projets qui étaient en cours lorsque le SMIAM, le Syndicat Mixte d’Investissement et d’aménagement de Mayotte, a été dissout par le préfet le 1er novembre 2014.

Tout a donc été figé, le personnel mis à disposition par les communes leur a été réattribué, mais pas les projets en cours et le foncier engagé. Le bilan de l’actif et du passif du syndicat devait être fait par des liquidateurs, qui ont démissionné devant le peu de contribution des maires, selon leurs dires.

La Chambre régionale des comptes avait pourtant inscrit prés de 12 millions d’euros pour effectuer des régularisations des opérations foncières qui n’ont pas été réalisées en 2015, « qu’il faut donc réinscrire en 2016 », préconise la Chambre dans son dernier rapport.

Mais Soulaimana Boura, lui, voudrait bien récupérer son autonomie de gestion, « les habitants pensent que je freine ce projet. Je ne demande qu’une délibération du conseil départemental et du SMIAM, pour que le terrain de foot me soit rétrocédé. »

Ni toilettes, ni vestiaires

Soulaimana Boura espère mener ces projets à leur fin
Soulaimana Boura espère mener ces projets à leur fin

Il s’est même rendu au ministère des Outre-mer à ce sujet, « je demande une dérogation, car les installations se détériorent. La Fédération française de Football me reproche de ne pas organiser de tournoi, mais il n’y a ni toilettes, ni vestiaire, ni tribunes, pas plus que de maitrise des eaux pluviales ! »

Surtout qu’avec le temps, le mode de financement a changé. Financé au départ par un Fonds Intercommunal de péréquation qui n’existe plus, il va falloir le repenser : « L’Etat m’a demandé de trouver une alternative. »

A l’heure où la commande publique est en berne, le cas de Bandraboua ne peut pas laisser indifférent, et que les élus trouvent rapidement une solution collectivement à ce SMIAM, toujours entre la vie et la mort.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COI, Mayotte, Seychelles, Comores

Réunion a minima d’une partie des ambassadeurs de la région à...

0
L'ambition de cette rencontre sur la COI s'est réduite comme peau de chagrin au fur et à mesure des impératifs incontrôlables de ses protagonistes....
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan