30.9 C
Dzaoudzi
samedi 4 décembre 2021
AccueilEnvironnementUn «tableau de bord» du lagon pour piloter les objectifs du Parc...

Un «tableau de bord» du lagon pour piloter les objectifs du Parc marin

Tableau de bord PNM«Où en sommes-nous aujourd’hui? Où voulons-nous aller? A-t-on bien fait jusqu’ici? Comment faire mieux si nécessaire?» Ce sont les questions clés auxquelles souhaite répondre le Parc marin pour trouver le bon vent qui va le faire avancer. Et pour y parvenir, il se dote d’un «tableau de bord» qui va lui permettre d’avoir une vision complète de son travail. Tous ceux que cela intéresse, les acteurs du lagon, les partenaires du Parc comme le grand public, y trouveront un accès aux dossiers portés par le Parc.

Car le PNM ne fait pas ce qu’il veut. Il doit mener à bien des objectifs qui sont fixés dans son plan de gestion. Il est question de protection du patrimoine naturel, de la bonne qualité de l’eau du lagon, de la valorisation de la culture maritime ou encore du développement durable des usages traditionnels, de loisirs et des activités économiques…

Les pictogrammes du tableau de bord
Les pictogrammes du tableau de bord

Logiquement, ce tableau de bord reprend les 8 chapitres du plan de gestion. Chacun est doté d’un certain nombre d’indicateurs, présentés sous forme de pictogrammes colorés, qui vont donner une vue synthétique et simplifiée de la situation. «Chaque indicateur constitue ainsi un levier qui permet au conseil de gestion de piloter les actions, d’asseoir ses avis et de justifier ses recommandations», explique le Parc.

Des indicateurs, du rouge au bleu

Parmi les indicateurs bien notés, on trouve le suivi des «changements globaux» du milieu marin lié au climat. Il est vert et donc qualifié de «bon». Le PNM estime qu’«avec le déploiement d’un réseau de onze sondes dans le lagon pour mesurer toutes les dix minutes la température, la pression et la salinité, ainsi que les suivis faits lors des épisodes de blanchissement corallien, le Parc est en mesure d’assurer un suivi des changements globaux et de leurs effets sur les principaux récifs de l’île».

Dugong mort sur la plage en juin 2015  (Photo: A. Guilleux/Agence des aires marines protegées)
Dugong mort sur la plage en juin 2015
(Photo: A. Guilleux/Agence des aires marines protegées)

Mais tous sont loin d’être aussi positif. Par exemple, l’indicateur «Dugong» est rouge comme «très mauvais»… avant peut-être de revêtir le noir du deuil. Car l’espèce est toujours au bord de la disparition dans nos eaux. Alors que les individus sont moins de 10, un cas de braconnage a porté «un coup dramatique aux objectifs de conservation» de l’espèce à Mayotte.

Enquête auprès de la population

Le Parc a également créé 9 indicateurs à partir d’une enquête menée auprès des Mahorais et des touristes en octobre 2015. Elle a permis de savoir qu’elle est leur connaissance et leur perception sur différents thèmes autour du milieu marin: les métiers de pêcheur et d’aquaculteur, les activités liées à la mer, la règlementation des activités maritimes, les missions du Parc…

Notre «connaissance du milieu marin» est ainsi considérée comme «moyenne». D’un côté, le parc note que «la connaissance de la vulnérabilité de certaines espèces ou habitats est acquise pour les espèces les plus emblématiques» comme les mammifères marins, les tortues marines, les récifs coralliens ou les mangroves, mais les menaces qui pèsent sur les autres espèces du lagon, comme les requins, les raies ou les poulpes, «restent souvent méconnues».

Poissons dans le lagon
Dans le lagon de Mayotte

Le parc en a profité pour tester sa notoriété. Cette fois, l’indicateur est «très mauvais» avec à peine 44% des personnes interrogées qui connaissent son existence.
Cette enquête sera reconduite tous les 2 ans, pour pouvoir mieux cibler et adapter les actions de sensibilisation et de communication.

29 indicateurs finalisés sur 67

Ce tableau de bord est présenté par le Parc comme une première esquisse car il est encore en construction. «A l’heure actuelle, sur les 67 indicateurs envisagés dans ce tableau de bord, 29% ont été finalisés», explique le Parc mais pour le 2 édition du tableau de bord, 70% des indicateurs devront être validés.

Mais sachant que des indicateurs comme l’«effort de pêche pélagique», les «tortues marines» ou les «herbiers» seront déterminés en fonction des suivis scientifiques, il faudra donc un peu plus de connaissances et de recul pour les évaluer correctement.
«C’est pourquoi, une part des indicateurs du tableau de bord sont voués à ne pas être renseignés pendant encore plusieurs années, le temps d’avoir assez de données pour construire des grilles d’évaluation pertinentes», conclut le Parc.
Mais ceux dont nous disposons permettront déjà de suivre l’évolution de nombreux aspects du lagon au fil du temps.

RR
www.jdm2021.alter6.com

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Nassuf Djaïlani, Mayotte

Quand la « morsure trop vive » de Nassuf Djaïlani enfante...

0
Le célèbre poète et romancier mahorais Nassuf Djaïlani était de passage sur son île natale récemment afin de présenter au public son nouveau roman : « Cette morsure trop vive ». Récit mettant en scène deux frères dans un Chiconi chimérique (« Chiconi-sur-Mer), ce roman mêlant des aspects à la fois sociologiques, psychologiques et historiques, est également une redoutable satire des injustices inhérentes au système post-colonial français à Mayotte
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.