La Réunion: Six mois avec sursis pour une Mahoraise qui a mordu des policiers

0
76
Palais de justice de Saint-Denis de La Réunion (Crédits photo: JIR)
Palais de justice de Saint-Denis de La Réunion (Crédits photo: JIR)

Six mois de prison avec sursis, cette Mahoraise avait les dents trop longues. Mère de neuf enfants et âgée de 57 ans, Kourati A. ne semblait pourtant pas avoir du tout avoir le profil du voyageur qu’on imagine poser problème dans un aéroport. Et pourtant… Le Journal de l’Île raconte que le 23 décembre 2014, cette habitante de Saint-Denis a «littéralement pété les plombs» à l’aéroport Roland Garros alors qu’elle revenait de Mayotte.

Ce jour-là, elle force le passage alors qu’une douanière veut la contrôler, la menace de mort et finit par se rouler par terre à l’arrivée des policiers qui auront tout le mal du monde à maîtriser la mère de famille qui finira par les mordre!
«C’est pas facile d’être Mahorais, en particulier à la Réunion», lâche Me Saïd Larifou qui parle finalement d’un malentendu pour sa cliente dont le casier est vierge. Mais pour l’avocat, son comportement s’expliquerait surtout par ses problèmes de surdité.
Finalement, en plus de la peine de prison avec sursis, Kourati devra verser des dommages et intérêts à la douanière bousculée.

Marine Le Pen connaît (peut-être) Mayotte

Egalement dans le JIR, «les gros mensonges de Marine Le Pen» sur Mayotte. Invitée dimanche sur France 3, la patronne du Front national a délivré ses meilleures prescriptions face à la crise qui secoue Mayotte: «Il faut arrêter l’immigration clandestine»… «Personne n’y avait pensé avant elle», ironise le journal face à l’absence de proposition concrète pour y parvenir.

JIR 15 6 16«Déjà en campagne pour attirer les électeurs mahorais qui se désespèrent d’être abandonnés par les ténors politiques de la Mère patrie, Marine Le Pen leur propose le discours sur-mesure qu’ils veulent entendre», note le JIR. «En forçant le trait, elle enfile aussi les gros mensonges. ‘Je suis allée à Mayotte, c’est très pauvre Mayotte’, réplique-t-elle au journaliste. Or Marine Le Pen n’a jamais mis les pieds dans le 101e département français», explique le journal.

«Autre contre-vérité: les Comoriens rejoignent Mayotte pour bénéficier des aides sociales. Il lui faudra bien expliquer comment des clandestins pourraient toucher certaines prestations qui, du reste, ne sont pas alignées sur la métropole. Ce dont se plaignent les Mahorais».

«Plus dangereux encore, Marine Le Pen approuve les actions de «décasage» en estimant que face «à la déliquescence de l’État, les Mahorais sont obligés de se faire justice eux-mêmes». La chasse aux Comoriens serait donc légitime quitte à s’affranchir des règles élémentaires de l’État de droit. Voilà aussi où l’on en arrive quand les autorités locales laissent faire le sale travail à ces collectifs ‘citoyens’», conclut le JIR.

Voitures et fonctionnaires

aL Watwan 15 6 16Dans la région, les nouveaux pouvoirs s’installent aux Comores et avec eux, quelques changements d’habitudes. A Anjouan, c’est «opération de récupération des véhicules de service». Al Watwan explique que «tous les moyens roulants supposés appartenir à l’administration de l’île autonome de Ndzuani sont récupérés et mis à la disposition du cabinet du gouvernorat».
Le nouvel exécutif de l’île veut «ramasser» les véhicules de service qui n’ont pas encore été restitués par les autorités du pouvoir sortant.

En Grande Comores, ce sont «plus de 300 agents de l’administration (qui) sont priés de rester chez eux en attendant la fin des travaux de la commission ad hoc chargée de la mise en place d’un nouvel organigramme» de la fonction publique.

Voyages forcés, voyages désirés

En Tanzanie, la BBC raconte un «trafic de migrants». Des femmes sont «emmenées en Inde par des agences d’emploi y travaillent comme domestiques, sans contrats de travail».
Les services publics chargés de la migration en Tanzanie ont arrêté cinq personnes, accusés d’organiser ces voyages vers l’Asie et le Moyen-Orient.

Enfin le site mauricien défi Média se félicite de la poursuite de «l’ouverture de l’accès aérien». Une liaison directe entre l’Espagne et l’île Maurice a été inaugurée mercredi matin 15 juin. Il s’agit d’un vol hendomadaire d’Evelop Airlines entre Madrid et Plaisance prévu jusqu’en octobre. Plus de 5.000 touristes espagnols additionnels sont attendus durant la saison creuse grâce à cette liaison aérienne.

RR
www.lejournaldemayotte.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here