Jeux des jeunes de l’océan Indien: 93 Mahorais parmi les 800 sportifs de la région

0
97

CJSOIAprès les grands, place aux jeunes ! Les Jeux de la commission jeunesse et sport de l’océan Indien (CJSOI) approchent à grand pas. A partir du 30 juillet, les jeunes sportifs des Comores, Djibouti, Madagascar, Maurice, Mayotte, La Réunion et les Seychelles vont se retrouver à Tananarive pour leurs Jeux à eux.

Chaque île a droit à une délégation de 106 athlètes et officiels. Pour représenter Mayotte, ils seront 93 au total, dont seulement 7 officiels avec David Hervé de la Direction jeunesse et sport (DJSCS) comme chef de délégation. Ils prendront part aux compétitions en athlétisme, football, football à 7 féminin, handball masculin, tennis de table et judo.

Parallèlement aux compétitions sportives, comme à chaque fois, le volet «jeunesse» permettra aux représentants de chaque île de présenter théâtre, danse traditionnelle, musique… et de prendre part à des débats sur des thèmes précis.

Le dispositif malgache est prêt

Dernière ligne droite oblige, le comité des experts regroupant les représentants de toutes les îles se sont réunis la semaine dernière et c’est Mayotte qui accueillait la rencontre. Seuls, les représentants des Comores n’ont pas fait le déplacement. Il s’agissait pour le pays hôte de présenter l’état d’avancement de la préparation de l’évènement.

La réunion des experts de la CJSOI, la semaine dernière à Mayotte
La réunion des experts de la CJSOI, la semaine dernière à Mayotte

«Madagascar nous a présenté l’intégralité du dispositif avec un dossier très abouti», explique David Hervé. «Hébergement, transport, restauration, encadrement médical, espaces des Jeux… La présentation faisait apparaître une très bonne préparation. Après, on connaît les problèmes inhérents à l’organisation de ce type de grande compétition, on sait que sur place, on doit toujours faire face à des impondérables». Il faut dire que ce sont 800 personnes en provenance de 7 îles de l’océan Indien qui vont se rassembler.

Le drapeau des Jeux

La question du drapeau, qui avait tant fait débat lors de Jeux de La Réunion, a été évoquée pour prévenir tout nouvel incident. En sa qualité de Président de la CJSOI, Monsieur Andriamosarisoa a proposé que soit hissé le seul drapeau de la CJSOI au lieu des drapeaux nationaux lors des cérémonies de remise des médailles «pour rester dans l’esprit de concorde de la CJSOI».

Après débat et abstention de Maurice, Djibouti et des Seychelles, il a été proposé que ce point soit inscrit par la présidence au prochain ordre du jour du comité ministériel qui doit se réunir le 18 juillet prochain, une douzaine de jours avant l’ouverture des Jeux.

Jean Anicet Andriamosarisoa, président de la CJSOI, a proposé pour unique drapeau des podiums, celui des Jeux
Jean Anicet Andriamosarisoa, président de la CJSOI, a proposé pour unique drapeau des podiums, celui des Jeux

Le calendrier précis des épreuves sera établi le jour des tirages au sort des rencontres, le 28 juillet.

Des rencontres entre les Jeux

Progressivement, l’événement est appelé à s’intercaler entre les Jeux des Îles. Les prochains jeux des jeunes auront lieu en 2018 à Djibouti tandis que les suivant sont prévus en 2021. Après, ils se tiendront tous les 4 ans, en alternance avec les JIOI. Mais nos sportifs n’attendront pas le grand rendez-vous pour se rencontrer. La volonté est de créer des événements ciblés pour assurer des formations, des entraînements et des compétitions régulièrement.

«La démarche est très claire : c’est enrichir chacune des îles des expériences des autres avec des sportifs qui se rencontrent et des formations qui permettent de créer des réflexions communes pour, peut-être, faire progresser les politiques sportives des uns et des autres».

Un programme pour 2017

En conséquence, les experts de toutes les îles ont également planché sur le programme pour la suite de l’année et pour 2017: aux Seychelles, une rencontre consacrée au saut (athlétisme, entraînement et compétition), à La Réunion la natation et la pirogue/kayak, à Maurice la boxe anglaise, à Djibouti une formation technique en natation à la piscine olympique.
A chaque fois, le pays organisateur pourra inclure la pratique handisport à l’événement.

Le programme pour le volet «jeunesse» a également été arrêté. Le thème de travail pour 2017 est «accompagner les jeunes d’aujourd’hui pour en faire les décideurs de demain».
Les Seychelles accueilleront une formation sur «la jeunesse et ses valeurs» en avril 2017, Djibouti une session sur «l’entreprenariat des jeunes», enfin à Maurice, il sera question de la «protection de l’environnement et des changements climatiques».

D’ici là, cap sur les Jeux. A Mayotte comme dans les autres îles, il reste donc à présent moins de deux mois aux sélections des 14-17 ans pour se préparer et porter haut leurs valeurs… Et bien sûr, essayer de rapporter des médailles à la maison.

RR
www.lejournaldemayotte.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here