Les Mahoraises ont toujours plus de talent

0
154
L'ensemble des lauréats du Concours Talents Mahorais 2014

La remise des récompenses du concours des talents mahorais s’est tenue ce vendredi à Mtsapéré sous l’égide de la BGE. Une édition 2014 qui confirme la place toujours plus importante que prennent les femmes dans l’économie de Mayotte.

L'ensemble des lauréats du Concours Talents Mahorais 2014
L’ensemble des lauréats du Concours Talents Mahorais 2014

Treize récompenses dont huit féminines. Les doutes ne sont plus permis : les femmes investissent l’économie et sont bien décidées à prendre leur destin en main en même temps que celui de l’économie de Mayotte.

«Il faut que les femmes avancent, on n’a pas le choix mesdames !» s’exclamait Noëline Piraud, récompensée du prix de la femme entrepreneure pour son entreprise d’agencement de cuisines basée à Labattoir. Une femme surprise de recevoir la récompense, comme la plupart des lauréats du jour, mais aussi ravie et radieuse. Et si c’était encore utile, elle faisait la démonstration avec son ventre arrondie qu’être mère et diriger une entreprise est quelque chose de tout à fait compatible.

«Pour les femmes de Mayotte, c’est très important de tenir tête au mari, au frère, au père si vous voulez monter une entreprise. Parce qu’au final, ils sont très heureux et très fiers de notre réussite, dira plus tard la doyenne des récompensées, Maria Dangel qui dirige un commerce de lingerie et de prêt-à-porter à Chirongui.

Tous partenaires

Roukayati Mohamed Peni, prix du meilleur jeune commerçant 2014
Roukayati Mohamed Peni, prix du meilleur jeune commerçant 2014

Le concours Talents mahorais est devenu au fill du temps une institution. Initiative du réseau BGE en 1997 en Métropole, il a été transposé à Mayotte en 2007 à l’initiative de la préfecture. Et dès cette 1ère édition, un lauréat mahorais remportait un 1er prix national. L’objectif du concours est de promouvoir la création d’entreprises et de richesses en France et de donner de la visibilité aux structures qui accompagnent ces initiatives.

De fait, pour cette 8e édition mahoraise, tout le monde veut en être : 25 institutions s’affichaient comme partenaires, 22 experts ont participé aux jurys et 46 dossiers de candidatures ont été reçus.
Si les femmes entrepreneures étaient mises en avant avec 2.000 euros de prix attribués à trois lauréates et remis par l’association «entreprendre au féminin», les hommes sont tout de même toujours là.

Des initiatives très différentes

Maoré Santé primé dans la catégorie services
Maoré Santé primé dans la catégorie services

Ils remportent d’ailleurs les trois prix régionaux. Houzali Maoulida, 33 ans, a été primé dans la catégorie commerce et artisanat pour son entreprise de menuiserie et d’aménagement intérieur de Dembéni. Il avouait que les 3.000 euros offerts par la DIECCTE, «c’est beaucoup d’argent et ça va me permettre d’avancer.»
Moudain Assani a reçu le prix dans la catégorie services pour sa société Maore santé de vente et location d’équipements médicaux, comme les lits médicalisés ou les équipements à destination de personnes handicapées. Les 3.000 euros étaient donnés par le Rotary Club.
Enfin, le prix dynamiques rurales a été attribué à Maoulida Adinani, pour son projet d’élevage de volailles et de maréchage. «Dans le monde agricole, on a des difficultés à trouver du foncier. Mais après, tout peut se développer», expliquait-il. Les 3.000 euros du prix étaient offerts par la CAPAM.

Mayotte, a déjà été à l’honneur à l’échelle nationale avec 6 prix reçus en 8 huit ans au ministère des finances à Paris. La remise nationale des prix en présence d’acteurs économiques de toutes les régions a lieu cette année le 22 septembre.
RR
Le Journal de Mayotte

La liste complète des lauréats.
Catégorie Commerce et artisanat.

Anfiati Ousseni, prix coup de coeur services :"Avant, je dépendais l'argent comme ça. Avec la couveuse, je sais comment gérer une entreprise."
Anfiati Ousseni, prix coup de coeur services :”Avant, je dépendais l’argent comme ça. Avec la couveuse, je sais comment gérer une entreprise.”

Prix régional : Houzali Maoulida, entreprise de menuiserie, d’agencement et de création. 3.000€ dotés par la DIECCTE.
Prix spécial du jury : Assimahani Miradji, «Evidence mode», vente de prêt-à-porter grande taille. 1.500€ par la DIECCTE et 1.000€ par le Crédit agricole.
Prix de la femmes entrepreneure : Sitti Assani, «Anteou Mode», commerce de vêtements spécialisé dans les salouvas. 2.000€ par la Caisse des dépôts.
Prix coup de cœur : Amine Dahalani, traiteur. 1.000€ par la DIECCTE et 500€ par la BFC.
Prix du meilleur jeune commerçant : Roukayati Mohammed-Peni, vente de prêt-à-porter. 1.000€ par la CCI.

Catégorie Services.
Prix régional : Moudain Assani, Maore Santé, vente et location d’équipements médicaux. 3.000€ par le Rotary Club.
Prix spécial : Soumaya Jaegle, «Zen et Cocoon», institut de beauté. 2.500€ par la BRED.
Prix de la femme entrepreneure : Noëline Piraud, agencement de cuisine. 2.000€ par la Caisse des dépôts.
Prix coup de cœur : Anfiati Ousseni, «Ménage extra», nettoyage industriel et ménage. Elle a embauché deux salariés. 1.500€ par la Banque de La Réunion.

Jean-François Demontis, président de la BGE Mayotte, ravi de cette remise de prix
Jean-François Demontis, président de la BGE Mayotte, ravi de cette remise de prix

Catégorie Dynamiques rurales.

Prix régional : Maoulida Adinani, Paco élevage. 3.000€ par la CAPAM.
Prix spécial : Moinaidi Mchangama, vente de fruits et de légumes. 2.500 euros par la DIECCTE et la mise à disposition d’un bureau et d’un service de secrétariat pendant un an par le Centre d’affaires de Mayotte pour 2.500€.
Coup de cœur : Vita Gara Attoumani, entreprise d’éélectricité spécialisée dans la mise aux normes électrique. 1.500€ d’EDM.
Prix de la femme entrepreneure : Maria Dangel, «Chez Maria», commerce de lingerie. 2.000€ par la Caisse des dépôts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here